Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/952

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ils ne sont tous néanmoins qu’un même corps ; il en est de même du Christ.

13 Car nous avons tous été baptisés dans le même Esprit, pour n’être tous ensemble qu’un même corps, soit Juifs ou gentils, soit esclaves ou libres ; et nous avons tous reçu un divin breuvage, pour n’être tous aussi qu’un même esprit.

14 Aussi le corps n’est pas un seul membre, mais plusieurs.

15 Si le pied disait, Puisque je ne suis pas la main, je ne suis pas du corps ; ne serait-il point pour cela du corps ?

16 Et si l’oreille disait, Puisque je ne suis pas œil, je ne suis pas du corps ; ne serait-elle point pour cela du corps ?

17 Si tout le corps était œil, ou serait l’ouïe ? et s’il était tout ouïe, ou serait l’odorat ?

18 Mais Dieu a mis dans le corps plusieurs membres, et il les y a placés comme il lui a plu.

19 Si tous les membres n’étaient qu’un seul membre, où serait le corps ?

20 Mais il y a plusieurs membres, et tous ne font qu’un seul corps.

21 Or l’œil ne peut pas dire à la main, Je n’ai pas besoin de votre secours ; non plus que la tête ne peut pas dire aux pieds, Vous ne m’êtes point nécessaires.

22 Mais au contraire, les membres du corps qui paraissent les plus faibles, sont les plus nécessaires.

23 Nous honorons même davantage par nos vêtements les parties du corps qui paraissent les moins honorables ; et nous couvrons avec plus de soin et d’honnêteté celles qui sont moins honnêtes.

24 Car pour celles qui sont honnêtes, elles n’en ont pas besoin : mais Dieu a mis un tel ordre dans tout le corps, qu’on honore davantage ce qui est moins honorable de soi-même ;

25 afin qu’il n’y ait point de schisme, ni de division dans le corps, mais que tous les membres conspirent mutuellement à s’entr’aider les uns les autres.

26 Et si l’un des membres souffre, tous les autres souffrent avec lui ; ou si l’un des membres reçoit de l’honneur, tous les autres s’en réjouissent avec lui.

27 Or vous êtes le corps de Jésus-Christ, et membres les uns des autres.

28 Ainsi Dieu a établi dans son Église, premièrement, des apôtres ; secondement, des prophètes ; troisièmement, des docteurs ; ensuite, ceux qui ont la vertu de faire des miracles ; puis, ceux qui ont la grâce de guérir les maladies ; ceux qui ont le don d’assister les frères ; ceux qui ont le don de gouverner ; ceux qui ont le don de parler diverses langues ; ceux qui ont le don de les interpréter.

29 Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils prophètes ? Tous sont-ils docteurs ?

30 Tous font-ils des miracles ? Tous ont-ils la grâce de guérir les maladies ? Tous parlent-ils plusieurs langues ? Tous ont-ils le don de les interpréter ?

31 Entre ces dons, ayez plus d’empressement pour les meilleurs. Mais je vais vous montrer encore une voie beaucoup plus excellente.



QUAND je parlerais toutes les langues des hommes, et le langage des anges mêmes, si je n’ai point la charité, je ne suis que comme un airain sonnant, ou une cymbale retentissante.

2 Et quand j’aurais le don de prophétie, que je pénétrerais tous les mystères, et que j’aurais une parfaite science de toutes choses ; quand j’aurais encore toute la foi possible, jusqu’à transporter les montagnes, si je n’ai point la charité, je ne suis rien.

3 Et quand j’aurais distribué tout mon bien pour nourrir les pauvres, et que j’aurais livré mon corps pour être brûlé, si je n’ai point la charité, tout cela ne me sert de rien.

4 La charité est patiente ; elle est douce et bienfaisante ; la charité n’est point envieuse ; elle n’est point téméraire et précipitée ; elle ne s’enfle point d’orgueil ;

5 elle n’est point dédaigneuse, elle ne cherche point ses propres intérêts, elle ne se pique et ne s’aigrit de rien, elle n’a point de mauvais soupçons ;

6 elle ne se réjouit point de l’injustice ; mais elle se réjouit de la vérité ;

7 elle supporte tout, elle croit tout, elle espère tout, elle souffre tout.

8 La charité ne finira jamais. Les prophéties n’auront plus de lieu ; les langues cesseront ; et la science sera abolie :

9 car ce que nous avons maintenant de science et de prophétie, est très-imparfait ;

10 mais lorsque nous serons dans l’état parfait, tout ce qui est imparfait sera aboli.

11 Quand j’étais enfant, je parlais en enfant, je jugeais en enfant, je raisonnais en enfant ; mais lorsque je suis devenu homme, je me suis défait de tout ce qui tenait de l’enfant.

12 Nous ne voyons maintenant que comme en un miroir, et en des énigmes ; mais alors nous verrons Dieu face a face. Je ne connais maintenant Dieu qu’imparfaitement ; mais alors je le connaîtrai, comme je suis moi-même connu de lui.

13 Maintenant ces trois vertus, la foi, l’espérance, et la charité, demeurent ; mais entre elles la plus excellente est la charité.



RECHERCHEZ avec ardeur la charité ; désirez les dons spirituels, et surtout de prophétiser.

2 Car celui qui parle une langue incon-