Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/908

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



34 et Pierre lui dit : Énée, le Seigneur Jésus-Christ vous guérit ; levez-vous, et faites vous-même votre lit. Et aussitôt il se leva.

35 Tous ceux qui demeuraient à Lydde et à Sarone, virent cet homme guéri, et ils se convertirent au Seigneur.

36 Il y avait aussi à Joppé entre les disciples une femme, nommée Tabithe, ou Dorcas, selon que les Grecs expliquent ce nom ; elle était remplie de bonnes œuvres et des aumônes qu’elle faisait.

37 Or il arriva en ce temps-là, qu’étant tombée malade elle mourut ; et après qu’on l’eut lavée, on la mit dans une chambre haute.

38 Et comme Lydde était près de Joppé, les disciples ayant appris que Pierre y était, ils envoyèrent vers lui deux hommes, pour le prier de prendre la peine de venir jusque chez eux.

39 Pierre partit aussitôt, et s’en alla avec eux. Lorsqu’il fut arrivé, ils le menèrent à la chambre haute, où toutes les veuves se présentèrent à lui en pleurant, et lui montrant les tuniques et les robes que Dorcas leur faisait.

40 Alors Pierre ayant fait sortir tout le monde, se mit à genoux et en prière : et se tournant vers le corps, il dit : Tabithe, levez-vous. Elle ouvrit les yeux au même instant ; et ayant vu Pierre, elle se mit sur son séant.

41 Il lui donna aussitôt la main, et la leva ; et ayant appelé les saints et les veuves, il la leur rendit vivante.

42 Ce miracle fut su de toute la ville de Joppé ; et plusieurs crurent au Seigneur.

43 Et Pierre demeura plusieurs jours dans Joppé, chez un corroyeur, nommé Simon.



IL y avait à Césarée un homme nommé Corneille, qui était centenier dans une cohorte de la légion appelée l’Italienne.

2 Il était religieux, et craignant Dieu, avec toute sa maison ; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et il priait Dieu incessamment.

3 Un jour vers la neuvième heure, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu, qui se présenta devant lui, et lui dit : Corneille !

4 Alors regardant l’ange, il fut saisi de frayeur, et lui dit : Seigneur, que demandez-vous de moi ? L’ange lui répondit : Vos prières et vos aumônes sont montées jusqu’à la présence de Dieu, et il s’en est souvenu.

5 Envoyez donc présentement à Joppé, et faites venir un certain Simon, surnommé Pierre,

6 qui est logé chez un corroyeur, nommé Simon, dont la maison est près de la mer : c’est lui qui vous dira ce qu’il faut que vous fassiez.

7 Dès que l’ange qui lui parlait se fut retiré, il appela deux de ses domestiques, et un soldat craignant Dieu, du nombre de ceux qu’il commandait ;

8 et leur ayant dit tout ce qui lui était arrivé, il les envoya à Joppé.

9 Le lendemain, lorsqu’ils étaient en chemin, et qu’ils approchaient de la ville, Pierre monta sur le haut de la maison où il était, vers la sixième heure, pour prier.

10 Et ayant faim, il voulut manger. Mais pendant qu’on lui en apprêtait, il lui survint un ravissement d’esprit :

11 il vit le ciel ouvert, et comme une grande nappe, liée par les quatre coins, qui descendait du ciel en terre,

12 où il y avait de toutes sortes d’animaux terrestres à quatre pieds, de reptiles, et d’oiseaux du ciel.

13 Et il entendit une voix qui lui dit : Levez-vous, Pierre ; tuez et mangez.

14 Mais Pierre répondit : Je n’ai garde, Seigneur ! car je n’ai jamais rien mangé de tout ce qui est impur et souillé.

15 Et la voix lui parlant encore une seconde fois, lui dit : N’appelez pas impur ce que Dieu a purifié.

16 Cela s’étant fait jusqu’à trois fois, la nappe fut retirée dans le ciel.

17 Lorsque Pierre était en peine en lui-même, de ce que pouvait signifier la vision qu’il avait eue, les hommes envoyés par Corneille, s’étant enquis de la maison de Simon, se présentèrent en ce même temps à la porte ;

18 et ayant appelé quelqu’un, ils demandèrent si ce n’était pas là que Simon, surnommé Pierre, était logé.

19 Cependant Pierre pensant à la vision qu’il avait eue, l’Esprit lui dit : Voilà trois hommes qui vous demandent.

20 Levez-vous donc, descendez, et ne faites point difficulté d’aller avec eux : car c’est moi qui les ai envoyés.

21 Pierre étant descendu pour aller trouver ces hommes qui le demandaient, leur dit : Je suis celui que vous cherchez ; quel est le sujet pour lequel vous êtes venus ?

22 Ils lui répondirent : Corneille, centenier, homme juste et craignant Dieu, selon le témoignage que lui rend toute la nation juive, a été averti par un saint ange de vous faire venir en sa maison, et d’écouter vos paroles.

23 Pierre les ayant donc fait entrer, les logea ; et le lendemain il partit avec eux ; et quelques-uns des frères de la ville de Joppé l’accompagnèrent.

24 Le jour d’après ils arrivèrent à Césarée, où Corneille les attendait avec ses parents et ses plus intimes amis, qu’il avait assemblés chez lui.

25 Lorsque Pierre fut entré, Corneille vint au-devant de lui ; et se jetant à ses pieds, il l’adora.

26 Mais Pierre le releva, lui disant : Le-