Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/859

Cette page a été validée par deux contributeurs.


37 Heureux ces serviteurs que le maître à son arrivée trouvera veillants ! Je vous dis en vérité, que s’étant ceint, il les fera mettre à table, et passant devant eux il les servira.

38 S’il arrive à la seconde ou à la troisième veille, et qu’il les trouve en cet état, ces serviteurs-là sont heureux.

39 Or sachez que si le père de famille était averti de l’heure à laquelle le voleur doit venir, il veillerait sans doute, et ne laisserait pas percer sa maison.

40 Tenez-vous donc aussi toujours prêts : parce que le Fils de l’homme viendra à l’heure que vous ne pensez pas.

41 Alors Pierre lui dit : Seigneur ! est-ce à nous seuls que vous adressez cette parabole, ou si c’est à tout le monde ?

42 Le Seigneur lui dit : Quel est, à votre avis, le dispensateur fidèle et prudent, que le maître a établi sur ses serviteurs, pour distribuer à chacun dans le temps la mesure de blé qui lui est destinée ?

43 Heureux ce serviteur que son maître à son arrivée trouvera agissant de la sorte !

44 Je vous dis en vérité, qu’il l’établira sur tous les biens qu’il possède.

45 Mais si ce serviteur dit en lui-même, Mon maître n’est pas près de venir ; et qu’il commence à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer ;

46 le maître de ce serviteur viendra au jour qu’il ne s’y attend pas, et à l’heure qu’il ne sait pas ; et il le retranchera de sa famille, et lui donnera pour partage d’être puni avec les infidèles.

47 Le serviteur qui aura su la volonté de son maître, et qui néanmoins ne se sera pas tenu prêt, et n’aura pas fait ce qu’il désirait de lui, sera battu rudement :

48 mais celui qui n’aura pas su sa volonté, et qui aura fait des choses dignes de châtiment, sera moins battu. On redemandera beaucoup à celui à qui on aura beaucoup donné ; et on fera rendre un plus grand compte à celui à qui on aura confié plus de choses.

49 Je suis venu pour jeter le feu dans la terre ; et que désiré-je, sinon qu’il s’allume ?

50 Je dois être baptisé d’un baptême ; et combien me sens-je pressé jusqu’à ce qu’il s’accomplisse ?

51 Croyez-vous que je sois venu pour apporter la paix sur la terre ? Non, je vous assure ; mais au contraire, la division.

52 Car désormais, s’il se trouve cinq personnes dans une maison, elles seront divisées les unes contre les autres : trois contre deux, et deux contre trois.

53 Le père sera en division avec le fils, et le fils avec le père ; la mère avec la fille, et la fille avec la mère ; la belle-mère avec la belle-fille, et la belle-fille avec la belle-mère.

54 Il disait aussi au peuple : Lorsque vous voyez un nuage se former du côté du couchant, vous dites aussitôt, que la pluie ne tardera pas à venir ; et il pleut en effet.

55 Et quand vous voyez souffler le vent du midi, vous dites qu’il fera chaud ; et le chaud ne manque pas d’arriver.

56 Hypocrites que vous êtes ! vous savez si bien reconnaître ce que présagent les diverses apparences du ciel et de la terre ; comment donc ne reconnaissez-vous point ce temps-ci ?

57 Comment n’avez-vous point de discernement pour reconnaître, par ce qui se passe parmi vous, ce qui est juste ?

58 Lorsque vous allez avec votre adversaire devant le magistrat, tâchez de vous dégager de lui pendant que vous êtes encore dans le chemin ; de peur qu’il ne vous entraîne devant le juge, et que le juge ne vous livre au sergent, et que le sergent ne vous mène en prison.

59 Car je vous assure que vous ne sortirez point de là, que vous n’ayez payé jusqu’à la dernière obole.



EN ce même temps quelques-uns vinrent dire à Jésus ce qui s’était passé touchant les Galiléens, dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices.

2 Sur quoi Jésus prenant la parole, leur dit : Pensez-vous que ces Galiléens fussent les plus grands pécheurs de toute la Galilée, parce qu’ils ont été ainsi traités ?

3 Non, je vous en assure ; mais je vous déclare que si vous ne faites pénitence, vous périrez tous comme eux.

4 Croyez-vous aussi que ces dix-huit hommes sur lesquels la tour de Siloé est tombée, et qu’elle a tués, fussent plus redevables à la justice de Dieu, que tous les habitants de Jérusalem ?

5 Non, je vous en assure ; mais je vous déclare que si vous ne faites pénitence, vous périrez tous de la même sorte.

6 Il leur dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne, et venant pour y chercher du fruit, il n’y en trouva point.

7 Alors il dit à son vigneron : Il y a déjà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, sans y en trouver : coupez-le donc : pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ?

8 Le vigneron lui répondit : Seigneur, laissez-le encore cette année, afin que je le laboure au pied, et que j’y mette du fumier :

9 après cela, s’il porte du fruit, à la bonne heure ; sinon, vous le ferez couper.

10 Jésus enseignait dans la synagogue les jours de sabbat.

11 Et un jour il y vint une femme possédée d’un esprit qui la rendait malade