Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/847

Cette page a été validée par deux contributeurs.


perdre ? Je sais qui vous êtes : vous êtes le Saint de Dieu.

35 Mais Jésus lui parlant avec menaces, lui dit : Tais-toi, et sors de cet homme. Et le démon l’ayant jeté à terre au milieu de tout le peuple, sortit de lui, sans lui avoir fait aucun mal.

36 Tous ceux qui étaient là, en furent épouvantés ; et ils se parlaient l’un à l’autre, en disant : Qu’est-ce donc que ceci ? Il commande avec autorité et avec puissance aux esprits impurs, et ils sortent aussitôt.

37 Et sa réputation se répandit de tous côtés dans le pays d’alentour.

38 Jésus étant sorti de la synagogue, entra dans la maison de Simon, dont la belle-mère avait une grosse fièvre ; et ils le prièrent pour elle.

39 Aussitôt s’étant approché de la malade, il commanda à la fièvre de la quitter, et la fièvre la quitta ; et s’étant levée aussitôt, elle les servait.

40 Le soleil étant couché, tous ceux qui avaient des malades affligés de diverses maladies, les lui amenaient ; et imposant les mains sur chacun d’eux, il les guérissait.

41 Les démons sortaient aussi du corps de plusieurs, en criant et disant : Vous êtes le Christ, le Fils de Dieu. Mais il les menaçait, et les empêchait de dire qu’ils sussent qu’il était le Christ.

42 Lorsqu’il fut jour, il sortit dehors, et s’en alla en un lieu désert ; et tout le peuple vint le chercher jusqu’où il était ; et comme ils s’efforçaient de le retenir, ne voulant point qu’il les quittât,

43 il leur dit : Il faut que je prêche aussi aux autres villes l’Évangile du royaume de Dieu : car c’est pour cela que j’ai été envoyé.

44 Et il prêchait dans les synagogues de Galilée.



UN jour que Jésus était sur le bord du lac de Génésareth, se trouvant accablé par la foule du peuple, qui se pressait pour entendre la parole de Dieu,

2 il vit deux barques arrêtées au bord du lac, dont les pêcheurs étaient descendus, et lavaient leurs filets.

3 Il entra donc dans l’une de ces barques, qui était à Simon, et le pria de s’éloigner un peu de la terre ; et s’étant assis, il enseignait le peuple de dessus la barque.

4 Lorsqu’il eut cessé de parler, il dit à Simon : Avancez en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher.

5 Simon lui répondit : Maître ! nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre ; mais néanmoins, sur votre parole, je jetterai le filet.

6 L’ayant donc jeté, ils prirent une si grande quantité de poissons, que leur filet se rompait.

7 Et ils firent signe à leurs compagnons, qui étaient dans l’autre barque, de venir les aider. Ils y vinrent, et ils remplirent tellement les deux barques, qu’il s’en fallait peu qu’elles ne coulassent à fond.

8 Ce que Simon-Pierre ayant vu, il se jeta aux genoux de Jésus, en disant : Seigneur ! retirez-vous de moi, parce que je suis un pécheur.

9 Car il était tout épouvanté, aussi bien que tous ceux qui étaient avec lui, de la pêche des poissons qu’ils avaient faite.

10 Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient compagnons de Simon, étaient dans le même étonnement. Alors Jésus dit à Simon : Ne craignez point ; votre emploi sera désormais de prendre des hommes.

11 Et ayant ramené leurs barques à bord, ils quittèrent tout, et le suivirent.

12 Lorsque Jésus était près d’entrer dans une certaine ville, un homme tout couvert de lèpre l’ayant vu, se prosterna le visage contre terre, et le priait, en lui disant : Seigneur ! si vous voulez, vous pouvez me guérir.

13 Jésus étendant la main, le toucha et lui dit : Je le veux, soyez guéri. Et au même instant sa lèpre disparut.

14 Jésus lui commanda de n’en parler à personne : Mais allez, dit-il, vous montrer au prêtre, et offrez pour votre guérison ce que Moïse a ordonné, afin que cela leur serve de témoignage.

15 Cependant, comme sa réputation se répandait de plus en plus, les peuples venaient en foule pour l’entendre, et pour être guéris de leurs maladies ;

16 mais il se retirait dans le désert, et il y priait.

17 Un jour, comme il enseignait, étant assis, et que des pharisiens et des docteurs de la loi, qui étaient venus de tous les villages de la Galilée, du pays de Judée, et de la ville de Jérusalem, étaient assis près de lui, la vertu du Seigneur agissait pour la guérison de leurs malades ;

18 et quelques personnes portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient le moyen de le faire entrer dans la maison, et de le présenter devant lui.

19 Mais ne trouvant point par où le faire entrer à cause de la foule du peuple, ils montèrent sur le haut de la maison, d’où ils le descendirent par les tuiles avec le lit où il était, et le mirent au milieu de la place devant Jésus ;

20 lequel voyant leur foi, dit au malade : Mon ami, vos péchés vous sont remis.

21 Alors les scribes et les pharisiens dirent en eux-mêmes : Qui est celui-ci qui blasphème de la sorte ? Qui peut remettre les péchés, que Dieu seul ?