Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/837

Cette page a été validée par deux contributeurs.


11 Lors donc qu’on vous mènera pour vous livrer entre leurs mains, ne préméditez point ce que vous devez leur dire ; mais dites ce qui vous sera inspiré à l’heure même : car ce ne sera pas vous qui parlerez, mais le Saint-Esprit.

12 Alors le frère livrera le frère à la mort, et le père le fils ; les enfants s’élèveront contre leurs pères et leurs mères, et les feront mourir.

13 Et vous serez haïs de tout le monde à cause de mon nom : mais celui qui persévérera jusqu’à la fin, sera sauvé.

14 Or, quand vous verrez l’abomination de la désolation établie au lieu où elle ne doit pas être (que celui qui lit entende ce qu’il lit) : alors que ceux qui seront dans la Judée, s’enfuient sur les montagnes ;

15 que celui qui sera sur le toit, ne descende point dans sa maison, et n’y entre point pour en emporter quelque chose ;

16 et que celui qui sera dans le champ, ne retourne point sur ses pas pour prendre son vêtement.

17 Mais malheur aux femmes qui seront grosses ou nourrices en ces jours-là !

18 Priez Dieu que ces choses n’arrivent point durant l’hiver.

19 Car l’affliction de ce temps-là sera si grande, que depuis le premier moment où Dieu créa toutes choses, jusqu’à présent, il n’y en a point eu de pareille, et il n’y en aura jamais.

20 Si le Seigneur n’avait abrégé ces jours, nul homme n’aurait été sauvé ; mais il les a abrégés à cause des élus qu’il a choisis.

21 Si quelqu’un vous dit alors, Le Christ est ici ; ou, Il est là ; ne le croyez point.

22 Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes, qui feront des prodiges et des choses étonnantes, pour séduire, s’il était possible, les élus mêmes.

23 Prenez-y donc garde ; vous voyez que je vous ai tout prédit.

24 Mais dans ces jours-là, et après cette affliction, le soleil s’obscurcira, et la lune ne donnera plus sa lumière ;

25 les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées.

26 Alors on verra le Fils de l’homme qui viendra sur les nuées avec une grande puissance et une grande gloire.

27 Et il enverra ses anges pour rassembler ses élus des quatre coins du monde, depuis l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel.

28 Apprenez sur ceci une comparaison tirée du figuier : Lorsque ses branches sont déjà tendres, et qu’il a poussé ses feuilles, vous savez que l’été est proche.

29 De même, lorsque vous verrez ces choses arriver, sachez que le Fils de l’homme est proche, et qu’il est déjà à la porte.

30 Je vous dis en vérité, que cette race ne passera point, que toutes ces choses ne soient accomplies.

31 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

32 Quant à ce jour-là, ou à cette heure, nul ne la sait, ni les anges qui sont dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul.

33 Prenez garde à vous, veillez et priez ; parce que vous ne savez quand ce temps viendra.

34 Car il en sera comme d’un homme qui, s’en allant faire un voyage, laisse sa maison sous la conduite de ses serviteurs, marquant à chacun ce qu’il doit faire, et recommande au portier qu’il soit vigilant.

35 Veillez donc de même ; puisque vous ne savez pas quand le maître de la maison doit venir : si ce sera le soir, ou à minuit, ou au chant du coq, ou au matin :

36 de peur que survenant tout d’un coup, il ne vous trouve endormis.

37 Or, ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez.



LA pâque où l’on commençait à manger des pains sans levain, devait être deux jours après : et les princes des prêtres, avec les scribes, cherchaient le moyen de se saisir adroitement de Jésus, et de le faire mourir.

2 Mais ils disaient : il ne faut pas que ce soit le jour de la fête, de peur qu’il ne s’excite quelque tumulte parmi le peuple.

3 Jésus étant à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme qui portait un vase d’albâtre, plein d’un parfum de nard d’épi de grand prix, entra lorsqu’il était à table, et ayant rompu le vase, lui répandit le parfum sur la tête.

4 Quelques-uns en conçurent de l’indignation en eux-mêmes, et ils disaient : À quoi bon perdre ainsi ce parfum ?

5 car on pouvait le vendre plus de trois cents deniers, et le donner aux pauvres. Et ils murmuraient fort contre elle.

6 Mais Jésus leur dit : Laissez là cette femme ; pourquoi lui faites-vous de la peine ? Ce qu’elle vient de me faire est une bonne œuvre.

7 Car vous avez toujours des pauvres parmi vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez ; mais pour moi, vous ne m’aurez pas toujours.

8 Elle a fait ce qui était en son pouvoir ; elle a embaumé mon corps par avance, pour prévenir ma sépulture.

9 Je vous le dis en vérité, partout où sera prêché cet Évangile, c’est-à-dire, dans tout le monde, on racontera à la louange de cette femme ce qu’elle vient de faire.

10 Alors Judas Iscariote, l’un des douze,