Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/826

Cette page a été validée par deux contributeurs.


22 Car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, et rien ne se fait en secret qui ne doive paraître en public.

23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il l’entende.

24 Il leur dit encore : Prenez bien garde à ce que vous entendez : car on se servira envers vous de la même mesure dont vous vous serez servis envers les autres ; et il vous sera donné encore davantage :

25 car on donnera à celui qui a déjà ; et pour celui qui n’a point, on lui ôtera même ce qu’il a.

26 Il disait aussi : Le royaume de Dieu est semblable à ce qui arrive lorsqu’un homme a jeté de la semence en terre :

27 soit qu’il dorme, ou qu’il se lève durant la nuit et durant le jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment :

28 car la terre produit d’elle-même, premièrement l’herbe, ensuite l’épi, puis le blé tout formé qui remplit l’épi.

29 Et lorsque le fruit est dans sa maturité, on y met aussitôt la faucille ; parce que le temps de la moisson est venu.

30 Il dit encore : À quoi comparerons-nous le royaume de Dieu ? et par quelle parabole le représenterons-nous ?

31 Il est semblable à un grain de sénevé, qui étant la plus petite de toutes les semences qui sont dans la terre, lorsqu’on l’y sème,

32 monte, quand il est semé, jusqu’à devenir plus grand que tous les légumes, et pousse de si grandes branches, que les oiseaux du ciel peuvent se reposer sous son ombre.

33 Il leur parlait ainsi sous diverses paraboles, selon qu’ils étaient capables de l’entendre ;

34 et il ne leur parlait point sans parabole : mais étant en particulier il expliquait tout à ses disciples.

35 Ce même jour sur le soir, il leur dit : Passons à l’autre bord.

36 Et après qu’ils eurent renvoyé le peuple, ils l’emmenèrent avec eux dans la barque où il était, et il y avait encore d’autres barques qui le suivirent.

37 Alors un grand tourbillon de vent s’éleva, et les vagues entraient dans la barque, de telle sorte qu’elle s’emplissait déjà d’eau.

38 Jésus cependant était sur la poupe, dormant sur un oreiller ; et ils le réveillèrent, en lui disant : Maître ! ne vous mettez-vous point en peine de ce que nous périssons ?

39 Alors s’étant éveillé, il parla au vent avec menaces, et dit à la mer : Tais-toi, calme-toi. Aussitôt le vent cessa, et il se fit un grand calme.

40 Puis il leur dit : Pourquoi êtes-vous ainsi timides ? Comment n’avez-vous point encore de foi ? Ils furent saisis d’une extrême crainte ; et ils se disaient l’un à l’autre : Quel est donc celui-ci, à qui les vents et la mer obéissent ?



AYANT passé la mer, ils vinrent au pays des Géraséniens.

2 Et Jésus ne fut pas plutôt descendu de la barque, qu’un homme possédé de l’esprit impur vint à lui, sortant des sépulcres,

3 où il faisait sa demeure ordinaire ; et personne ne pouvait plus le lier, même avec des chaînes :

4 car souvent ayant les fers aux pieds, et étant lié de chaînes, il avait rompu ses chaînes et brisé ses fers, et nul homme ne le pouvait dompter.

5 Il demeurait jour et nuit dans les sépulcres et sur les montagnes, criant et se meurtrissant lui-même avec des pierres.

6 Ayant donc vu Jésus de loin, il courut à lui, et l’adora ;

7 et jetant un grand cri, il lui dit : Qu’y a-t-il entre vous et moi, Jésus, Fils du Dieu très-haut ? Je vous conjure par le nom de Dieu, de ne me point tourmenter.

8 Car Jésus lui disait : Esprit impur, sors de cet homme.

9 Et il lui demanda : Comment t’appelles-tu ? À quoi il répondit : Je m’appelle Légion, parce que nous sommes plusieurs.

10 Et il le priait avec instance, de ne le point chasser hors de ce pays-là.

11 Or il y avait là un grand troupeau de pourceaux qui paissaient le long des montagnes ;

12 et tous ces démons le suppliaient, en lui disant : Envoyez-nous dans ces pourceaux, afin que nous y entrions.

13 Jésus le leur permit aussitôt ; et ces esprits impurs, sortant du possédé, entrèrent dans les pourceaux ; et tout le troupeau, qui était environ de deux mille, courut avec impétuosité se précipiter dans la mer, où ils furent tous noyés.

14 Ceux qui menaient paître les pourceaux s’enfuirent, et en allèrent porter la nouvelle dans la ville et dans les champs : ce qui fit que plusieurs sortirent pour voir ce qui était arrivé.

15 Et étant venus à Jésus, ils virent celui qui avait été tourmenté par le démon, assis, habillé, et en son bon sens : ce qui les remplit de crainte.

16 Et ceux qui avaient vu ce qui s’était passé, leur ayant rapporté tout ce qui était arrivé au possédé et aux pourceaux,

17 ils commencèrent à le prier de sortir de leur pays.

18 Comme il rentrait dans la barque, celui qui avait été tourmenté par le démon, le supplia qu’il lui permît d’aller avec lui :

19 mais Jésus le lui refusa, et lui dit : Allez-vous-en chez vous trouver vos proches, et leur annoncez les grandes grâces que vous avez reçues du Seigneur, et la miséricorde qu’il vous a faite.