Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/825

Cette page a été validée par deux contributeurs.


20 Et étant venus en la maison, il s’y assembla une si grande foule de peuple, qu’ils ne pouvaient pas même prendre leur repas.

21 Ce que ses proches ayant appris, ils vinrent pour se saisir de lui : car ils disaient qu’il avait perdu l’esprit.

22 Et les scribes qui étaient venus de Jérusalem, disaient : Il est possédé de Béelzébub, et c’est par le prince des démons qu’il chasse les démons.

23 Mais Jésus les ayant appelés auprès de lui, leur disait en parabole : Comment Satan peut-il chasser Satan ?

24 Si un royaume est divisé contre lui-même, il est impossible que ce royaume subsiste ;

25 et si une maison est divisée contre elle-même, il est impossible que cette maison subsiste.

26 Si donc Satan se soulève contre lui-même, le voilà divisé, il est impossible qu’il subsiste : mais il faut que sa puissance prenne fin.

27 Nul ne peut entrer dans la maison du fort armé, et piller ses armes et ce qu’il possède, si auparavant il ne lie le fort, pour pouvoir ensuite piller sa maison.

28 Je vous dis en vérité, que tous les péchés que les enfants des hommes auront commis, et tous les blasphèmes qu’ils auront proférés, leur seront remis ;

29 mais si quelqu’un blasphème contre le Saint-Esprit, il n’en recevra jamais le pardon, et il sera coupable d’un péché éternel.

30 Il leur dit ceci sur ce qu’ils l’accusaient d’être possédé de l’esprit impur.

31 Cependant sa mère et ses frères étant venus, et se tenant dehors, envoyèrent l’appeler.

32 Or le peuple était assis autour de lui, et on lui dit : Votre mère et vos frères sont là dehors qui vous demandent.

33 Mais il leur répondit : Qui est ma mère ? et qui sont mes frères ?

34 Et regardant ceux qui étaient assis autour de lui : Voici, dit-il, ma mère et mes frères ;

35 car quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur et ma mère.



IL se mit de nouveau à enseigner auprès de la mer ; et une si grande multitude de personnes s’assembla autour de lui, qu’il monta sur mer dans une barque, et s’y assit, tout le peuple se tenant sur le rivage de la mer ;

2 et il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et leur disait en sa manière d’instruire :

3 Écoutez : Celui qui sème, s’en alla semer :

4 et lorsqu’il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin ; et les oiseaux du ciel étant venus, la mangèrent.

5 Une autre tomba dans des endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; et elle leva aussitôt, parce que la terre n’avait pas de profondeur :

6 le soleil s’étant levé ensuite, elle en fut brûlée ; et comme elle n’avait pas de racine, elle sécha.

7 Une autre tomba dans des épines : et les épines étant venues à croître, l’étouffèrent, et elle ne porta point de fruit.

8 Une autre enfin tomba dans une bonne terre ; et elle porta son fruit, qui poussa et crût jusqu’à la maturité : quelques grains rapportant trente pour un, d’autres soixante, et d’autres cent.

9 Et il leur disait : Que celui-là l’entende, qui a des oreilles pour entendre.

10 Lorsqu’il fut en particulier, les douze qui le suivaient lui demandèrent le sens de cette parabole ;

11 et il leur dit : Pour vous, il vous est donné de connaître le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors, tout se passe en paraboles ;

12 afin que voyant ils voient et ne voient pas, et qu’écoutant ils écoutent et ne comprennent pas ; de peur qu’ils ne viennent à se convertir, et que leurs péchés ne leur soient pardonnés.

13 Eh quoi ! leur dit-il encore, n’entendez-vous pas cette parabole ? Comment donc pourrez-vous les entendre toutes ?

14 Celui qui sème, sème la parole.

15 Ceux qui sont marqués par ce qui est le long du chemin où la parole est semée, sont ceux qui ne l’ont pas plutôt entendue, que Satan vient et enlève cette parole qui avait été semée dans leurs cœurs.

16 De même ceux qui sont marqués par ce qui est semé en des endroits pierreux, sont ceux qui écoutant la parole la reçoivent aussitôt avec joie ;

17 mais n’ayant point en eux-mêmes de racine, ils ne sont que pour un temps ; et lorsqu’il survient des traverses et des persécutions à cause de la parole, ils en prennent aussitôt un sujet de scandale.

18 Les autres, qui sont marqués par ce qui est semé parmi les épines, sont ceux qui écoutent la parole ;

19 mais les sollicitudes de ce siècle, l’illusion des richesses, et les autres passions, s’emparant de leurs esprits, y étouffent la parole, et font qu’elle demeure sans fruit.

20 Enfin ceux qui sont marqués par ce qui est semé dans la bonne terre, sont ceux qui écoutent la parole, qui la reçoivent, et qui portent du fruit, l’un trente pour un, l’autre soixante, et l’autre cent.

21 Il leur disait aussi : Fait-on apporter la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ?