Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/767

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





J’AI dit encore : Écoutez, princes de Jacob, et vous chefs de la maison d’Israël : N’est-ce pas à vous de savoir ce qui est juste ?

2 Cependant vous avez de la haine pour le bien et de l’amour pour le mal ; vous arrachez aux pauvres jusqu’à leur peau, et vous leur ôtez la chair de dessus les os.

3 Ils ont mangé la chair de mon peuple ; ils lui ont arraché la peau ; ils lui ont brisé les os ; ils les ont hachés comme pour les faire cuire dans une chaudière, et comme de la chair qu’on fait bouillir dans un pot.

4 Il viendra un jour où ils crieront au Seigneur, et il ne les exaucera point : il détournera alors son visage d’eux, comme le mérite la malignité de leurs actions.

5 Voici ce que dit le Seigneur contre les prophètes qui séduisent mon peuple, qui déchirent avec les dents, et ne laissent pas de prêcher la paix ; et si quelqu’un ne leur donne pas de quoi manger, ils mettent leur piété à lui déclarer la guerre.

6 C’est pourquoi vous n’aurez pour vision qu’une nuit sombre, et pour révélation que des ténèbres. Le soleil sera sans lumiere à l’égard de ces prophètes, et le jour deviendra pour eux une obscurité profonde.

7 Ceux qui ont des visions seront confus, ceux qui se mêlent de deviner l’avenir, seront couverts de honte : ils rougiront tous, et ils se cacheront le visage lors qu’il paraîtra que Dieu aura été muet pour eux.

8 Mais pour moi, j’ai été rempli de la force, de la justice et de la vertu de l’Esprit du Seigneur, pour annoncer à Jacob son crime, et à Israël son iniquité.

9 Écoutez ceci, princes de la maison de Jacob, et vous juges de la maison d’Israël ; vous qui avez l’équité en abomination, et qui renversez tout ce qui est juste ;

10 qui bâtissez Sion du sang des hommes, et Jérusalem du fruit de l’iniquité.

11 Leurs princes rendent des arrêts pour des présents ; leurs prêtres enseignent pour l’intérêt ; leurs prophètes devinent pour de l’argent ; et après cela ils se reposent sur le Seigneur, en disant : Le Seigneur n’est-il pas au milieu de nous ? Nous serons à couvert de tous maux.

12 C’est pour cela même que vous serez cause que Sion sera labourée comme un champ ; que Jérusalem sera réduite en un monceau de pierres, et que la montagne où le temple est bâti, deviendra une forêt.



MAIS dans les derniers temps, la montagne sur laquelle se bâtira la maison du Seigneur, sera fondée sur le haut des monts, et s’élèvera au-dessus des collines : les peuples y accourront ;

2 et les nations se hâteront d’y venir en foule, en disant : Allons à la montagne du Seigneur, et à la maison du Dieu de Jacob : il nous enseignera ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers ; parce que la loi sortira de Sion, et la parole du Seigneur, de Jérusalem.

3 Il exercera son jugement sur plusieurs peuples, et il châtiera des nations puissantes jusqu’aux pays les plus éloignés : ils feront de leurs épées des socs de charrue ; et de leurs lances, des instruments pour remuer la terre : un peuple ne tirera plus l’épée contre un autre peuple, et ils ne s’exerceront plus à combattre l’un contre l’autre.

4 Chacun se reposera sous sa vigne et sous son figuier, sans avoir aucun ennemi à craindre : c’est ce que le Seigneur des armées a dit de sa bouche.

5 Que chaque peuple marche sous la protection de son dieu : mais pour nous, nous marcherons sous la protection du Seigneur, notre Dieu, jusque dans l’éternité et au delà de tous les temps.

6 En ce jour-là, dit le Seigneur, je rassemblerai celle qui était boiteuse, et je réunirai celle que j’avais chassée et affligée.

7 Je réserverai les restes de celle qui était boiteuse, et je formerai un peuple puissant de celle qui avait été si affligée : et le Seigneur régnera sur eux dans la montagne de Sion, depuis ce temps jusque dans l’éternité.

8 Et vous, tour du troupeau, fille de Sion, environnée de nuages, le Seigneur viendra jusqu’à vous : vous posséderez la puissance souveraine, l’empire de la fille de Jérusalem.

9 Pourquoi donc êtes-vous maintenant si affligée ? Est-ce que vous n’avez point de roi, ni de conseiller, que vous êtes ainsi dans la douleur, comme une femme qui est en travail ?

10 Mais affligez-vous, et tourmentez-vous, ô fille de Sion ! comme une femme qui enfante ; parce que vous sortirez maintenant de votre ville, vous habiterez dans un pays étranger, et vous viendrez jusqu’à Babylone : c’est là que vous serez délivrée, et que le Seigneur vous rachètera de la main de vos ennemis.

11 Plusieurs peuples se sont maintenant assemblés contre vous, qui disent de sion : Qu’elle soit lapidée, et que nos yeux se repaissent de son malheur.

12 Mais ils n’ont pas connu quelles sont