Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/765

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


7 Ensuite il fit crier partout et publier dans Ninive cet ordre, comme venant de la bouche du roi et de ses princes : Que les hommes, les chevaux, les bœufs et les brebis ne mangent rien, qu’on ne les mène point aux pâturages, et qu’ils ne boivent point d’eau.

8 Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, et qu’ils crient au Seigneur de toute leur force : que chacun se convertisse ; qu’il quitte sa mauvaise voie, et l’iniquité dont ses mains sont souillées.

9 Qui sait si Dieu ne se retournera point vers nous pour nous pardonner, s’il n’apaisera point sa fureur et sa colère, et s’il ne changera point l’arrêt qu’il a donné pour nous perdre ?

10 Dieu donc considéra leurs œuvres ; il vit qu’ils s’étaient convertis en quittant leur mauvaise voie ; et la compassion qu’il eut d’eux, l’empêcha de leur envoyer les maux qu’il avait résolu de leur faire.



ALORS Jonas fut saisi d’une grande affliction, et il se fâcha ;

2 et s’adressant au Seigneur, il lui dit : Seigneur ! n’est-ce pas là ce que je disais lorsque j’étais encore en mon pays ? C’est pour cela que j’ai pris d’abord la résolution de fuir vers Tharsis. Car je savais que vous êtes un Dieu clément, bon, patient, plein de miséricorde, et qui pardonnez les péchés des hommes.

3 Je vous conjure donc, Seigneur ! de retirer maintenant mon âme de mon corps ; parce que la mort m’est meilleure que la vie.

4 Le Seigneur lui dit : Croyez-vous que votre colère soit bien raisonnable ?

5 Jonas sortit ensuite de Ninive, et s’assit du côté de l’orient : il se fit là un petit couvert de feuillages où il se reposa à l’ombre, jusqu’à ce qu’il eût vu ce qui arriverait à la ville.

6 Le Seigneur Dieu fit naître alors un lierre qui s’éleva au-dessus de la tête de Jonas, pour lui faire ombre, et pour le mettre à couvert, parce qu’il était fort incommodé de la chaleur : ce qu’il reçut avec une extrême joie.

7 Le lendemain dès le point du jour le Seigneur envoya un ver qui, ayant piqué la racine de ce lierre, le rendit tout sec.

8 Le soleil ayant paru ensuite, le Seigneur fit lever un vent chaud et brûlant ; et les rayons du soleil donnant sur la tête de Jonas, il se trouva dans un étouffement et dans un abattement extrême ; et il souhaita de mourir en disant : La mort m’est meilleure que la vie.

9 Alors le Seigneur dit à Jonas : Pensez-vous avoir raison de vous fâcher pour ce lierre ? Jonas lui répondit : J’ai raison de me fâcher jusqu’à souhaiter la mort.

10 Le Seigneur lui dit ; Vous vous fâchez pour un lierre qui ne vous avait point coûté de peine, qui est crû sans vous, qui est né en une nuit, et qui est mort la nuit suivante :

11 et moi je ne pardonnerais pas à la grande ville de Ninive, où il y a plus de cent vingt mille personnes qui ne savent pas discerner leur main droite d’avec leur main gauche, et un grand nombre d’animaux ?





MICHÉE.
________




VOICI les paroles que le Seigneur a dites à Michée de Morasthi, qui prophétisa touchant Samarie et Jérusalem, sous le règne de Joathan, d’Achaz et d’Ezéchias, rois de Juda.

2 Peuples, écoutez tous ; que la terre avec tout ce qu’elle contient soit attentive, et que le Seigneur Dieu soit lui-même témoin contre vous ; le Seigneur qui voit tout de son temple saint.

3 Car le Seigneur va sortir du lieu saint où il réside : il descendra, et foulera aux pieds tout ce qu’il y a de grand sur la terre.

4 Sous lui les montagnes disparaîtront ; les vallées s’entr’ouvrant se fondront comme de la cire devant le feu, et s’écouleront comme des eaux qui se précipitent dans un abîme.

5 Tout ceci arrivera à cause du crime de Jacob, et des péchés de la maison d’Israël. D’où est venu le crime de Jacob, sinon de Samarie ? et quelle est la source des hauts lieux de Juda, sinon Jérusalem ?

6 Je rendrai donc Samarie comme un