Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/753

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ai tirés de la terre d’Égypte, et qui vous ai fait goûter dans vos maisons le repos et la joie des jours de fêtes.

10 C’est moi qui ai parlé aux prophètes, je les ai instruits par un grand nombre de visions, et ils m’ont représenté à vous sous des images différentes.

11 C’est bien en vain que vous alliez offrir tant de sacrifices aux bœufs de Galgal : puisqu’il y avait tant d’idoles en Galaad, et que néanmoins leurs autels ne sont plus aujourd’hui que des monceaux de pierres comme ceux que l’on trouve dans les champs.

12 Jacob, votre père, a été réduit à fuir en Syrie : Israël y a servi et y a gardé les troupeaux pour avoir ses femmes.

13 Après cela le Seigneur a tiré Israël de l’Égypte par un prophète, et il l’a gardé par divers autres prophètes.

14 Cependant je n’ai trouvé dans Éphraïm que de l’amertume et des sujets de m’irriter contre lui : c’est pourquoi le sang qu’il a répandu retombera sur lui, et son Seigneur le couvrira de l’opprobre qu’il a mérité.



À LA parole d’Éphraïm la frayeur a saisi Israël : il a péché jusqu’à adorer Baal ; et il s’est donné la mort.

2 Ils ont ajouté ensuite péché sur péché ; ils ont employé leur argent à se forger des statues semblables aux idoles des nations, qui ne sont que l’ouvrage d’un artisan : et après cela ils disent : Ô hommes qui adorez les veaux ! venez sacrifier à nos nouveaux dieux.

3 C’est pourquoi ils seront dissipés comme les nuages du point du jour, comme la rosée qui se sèche au matin, comme la poussière qu’un tourbillon emporte de l’aire, et comme la fumée qui se perd en sortant d’une cheminée.

4 Mais c’est moi qui suis le Seigneur, votre Dieu, dès le temps où je vous ai tirés de la terre d’Égypte : vous ne connaîtrez point d’autre Dieu que moi, et nul autre que moi n’a été votre Sauveur.

5 J’ai eu soin de vous dans le désert, dans une terre sèche et stérile.

6 Ils se sont remplis, et rassasiés à proportion de la fertilité de leurs pâturages : et après cela ils ont élevé leur cœur, et ils m’ont oublié.

7 Et moi je serai pour eux comme une lionne ; je les attendrai, comme un léopard, sur le chemin de l’Assyrie.

8 Je viendrai à eux comme une ourse à qui l’on a ravi ses petits ; je leur déchirerai les entrailles jusqu’au cœur, je les dévorerai comme un lion dans leur exil même ; et les bêtes farouches les déchireront.

9 Votre perte, ô Israël ! ne vient que de vous, et vous ne pouvez attendre de secours que de moi seul.

10 Qu’est devenu votre roi ? Qu’il vous sauve maintenant avec toutes vos villes ; que vos gouverneurs vous sauvent, eux dont vous avez dit : Donnez-moi un roi et des princes.

11 Je vous ai donné un roi dans ma fureur, et je vous l’ôterai dans ma colère.

12 Je tiens toutes les iniquités d’Éphraïm liées ensemble ; son péché est réservé dans mon secret.

13 Éphraïm sera comme une femme qui est surprise par les douleurs de l’enfantement : il est maintenant comme un enfant sans raison ; mais un jour il sera exterminé dans le carnage de tout son peuple.

14 Je les délivrerai de la puissance de la mort, je les rachèterai de la mort. Ô mort ! un jour je serai ta mort ; ô enfer ! je serai ta ruine. Mais maintenant je ne vois rien qui me console dans ma douleur ;

15 parce que l’enfer séparera les frères les uns d’avec les autres. Le Seigneur fera venir un vent brûlant qui s’élèvera du désert, qui séchera les ruisseaux d’Éphraïm, et qui en fera tarir la source : il lui ravira son trésor, et tous ses vases les plus précieux.



QUE Samarie périsse, parce qu’elle a changé en amertume la douceur de son Dieu ; que ses habitants passent par le tranchant de l’épée ; que ses petits enfants soient écrasés contre terre, et qu’on fende le ventre aux femmes grosses.

2 Ô Israël ! convertissez-vous au Seigneur, votre Dieu ; puisque c’est votre iniquité qui vous a fait tomber en de si grands maux.

3 Prenez avec vous au lieu de victimes des paroles humbles, et convertissez-vous au Seigneur ; dites-lui : Ôtez-nous toutes nos iniquités : recevez le bien que nous vous ofrons ; et nous vous offrirons au lieu de jeunes bœufs le sacrifice de nos lèvres.

4 Nous n’attendrons plus notre salut de l’Assyrie, et nous ne monterons plus sur des chevaux ; nous ne dirons plus aux œuvres de nos mains, Vous êtes nos dieux ; parce que vous aurez compassion du pupille qui se repose sur vous.

5 Je guérirai leurs blessures profondes, dit le Seigneur ; je les aimerai par une pure bonté ; parce que j’aurai détourné ma fureur de dessus eux.

6 Je serai, à l’égard d’Israël, comme une rosée ; il germera comme le lis, et sa racine poussera avec force comme les plantes du Liban.

7 Ses branches s’étendront ; sa gloire sera semblable à l’olivier, et elle répandra une odeur comme l’encens du Liban.

8 Les peuples viendront se reposer sous son ombre ; ils vivront du plus pur froment, ils germeront comme la vigne ; son nom répandra une bonne odeur, comme les vins du Liban.