Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/75

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



25 Moïse leur dit ensuite : Mangez aujourd’hui ce que vous avez gardé ; parce que c’est le sabbat du Seigneur, et que vous n’en trouverez point aujourd’hui dans les champs.

26 Recueillez donc pendant les six jours la manne ; car le septième jour, c’est le sabbat du Seigneur ; c’est pourquoi vous n’y en trouverez point.

27 Le septième jour étant venu, quelques-uns du peuple allèrent pour recueillir de la manne ; et ils n’en trouvèrent point.

28 Alors le Seigneur dit à Moïse : Dites ceci aux enfants d’Israël de ma part : Jusqu’à quand refuserez-vous de garder mes commandements et ma loi ?

29 Considérez que le Seigneur a établi le sabbat parmi vous, et qu’il vous donne pour cela le sixième jour une double nourriture. Que chacun donc demeure chez soi et que nul ne sorte de sa place au septième jour.

30 Ainsi le peuple garda le sabbat au septième jour.

31 Et la maison d’Israël donna à cette nourriture le nom de manne. Elle ressemblait à la graine de coriandre ; elle était blanche, et elle avait le goût qu’aurait la plus pure farine mêlée avec du miel.

32 Moïse dit encore : Voici ce qu’a ordonné le Seigneur : Emplissez de manne un gomor, et qu’on la garde pour les races à venir ; afin qu’elles sachent quel a été le pain dont je vous ai nourris dans le désert, après que vous avez été tirés de l’Egypte.

33 Moïse dit donc à Aaron : Prenez un vase, et mettez-y de la manne autant qu’un gomor peut en tenir, et le placez devant le Seigneur, afin qu’elle se garde pour les races à venir ;

34 selon que le Seigneur l’a ordonné à Moïse. Et Aaron mit ce vase en réserve dans le tabernacle.

35 Or les enfants d’Israël mangèrent de la manne pendant quarante ans, jusqu’à ce qu’ils vinssent dans la terre où ils devaient habiter. C’est ainsi qu’ils furent nourris jusqu’à ce qu’ils entrassent sur les premières terres du pays de Chanaan.

36 Or le gomor est la dixième partie de l’éphi.



TOUS les enfants d’Israël étant partis du désert de Sin, et ayant demeuré dans les lieux que le Seigneur leur avait marqués, ils campèrent à Raphidim, où il ne se trouva point d’eau à boire pour le peuple.

2 Alors ils murmurèrent contre Moïse, et lui dirent : Donnez-nous de l’eau pour boire. Moïse leur répondit : Pourquoi murmurez-vous contre moi ? pourquoi tentez-vous le Seigneur ?

3 Le peuple se trouvant donc en ce lieu pressé de la soif et sans eau, murmura contre Moïse, en disant : Pourquoi nous avez-vous fait sortir de l’Egypte, pour nous faire mourir de soif, nous et nos enfants, et nos troupeaux ?

4 Moïse cria alors au Seigneur, et lui dit : Que ferai-je à ce peuple ? il s’en faut peu qu’il ne me lapide.

5 Le Seigneur dit à Moïse : Marchez devant le peuple : menez avec vous des anciens d’Israël ; prenez en votre main la verge dont vous avez frappé le fleuve, et allez jusqu’à la pierre d’Horeb.

6 Je me trouverai là moi-même présent devant vous : vous frapperez la pierre, et il en sortira de l’eau, afin que le peuple ait à boire. Moïse fit devant les anciens d’Israël ce que le Seigneur lui avait ordonné.

7 Et il appela ce lieu, Tentation et murmure, à cause du murmure des enfants d’Israël, et parce qu’ils tentèrent là le Seigneur, en disant : Le Seigneur est-il au milieu de nous, ou n’y est-il pas ?

8 Cependant Amalec vint à Raphidim combattre contre Israël.

9 Et Moïse dit à Josué : Choisissez des hommes, et allez combattre contre Amalec. Je me tiendrai demain sur le haut de la colline, ayant en main la verge de Dieu.

10 Josué fit ce que Moïse lui avait dit, et il combattit contre Amalec. Mais Moïse, Aaron et Hur montèrent sur le haut de la colline.

11 Et lorsque Moïse tenait les mains élevées, Israël était victorieux ; mais lorsqu’il les abaissait un peu, Amalec avait l’avantage.

12 Cependant les mains de Moïse étaient lasses et appesanties. C’est pourquoi ils prirent une pierre, et l’ayant mise sous lui, il s’y assit ; et Aaron et Hur lui soutenaient les mains des deux côtés. Ainsi ses mains ne se lassèrent point jusqu’au coucher du soleil.

13 Josué mit donc en fuite Amalec, et fit passer son peuple au fil de l’épée.

14 Alors le Seigneur dit à Moïse : Ecrivez ceci dans un livre, afin que ce soit un monument pour l’avenir, et faites-le entendre à Josué : car j’effacerai la mémoire d’Amalec de dessous le ciel.

15 Moïse dressa là un autel, qu’il appela de ce nom, le Seigneur est ma gloire. Car, dit-il,

16 la main du Seigneur s’élèvera de son trône contre Amalec, et le Seigneur lui fera la guerre dans la suite de toutes les races.



OR Jéthro, prêtre de Madian et allié de Moïse, ayant appris tout ce que Dieu avait fait en faveur de Moïse et d’Israël, son peuple, et comment il l’avait fait sortir de l’Egypte,