Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/73

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Egyptiens, sur leurs chariots et sur leur cavalerie.

27 Moïse étendit donc la main sur la mer ; et dès la pointe du jour elle retourna au même lieu où elle était auparavant. Ainsi lorsque les Egyptiens s’enfuyaient, les eaux vinrent au-devant d’eux, et le Seigneur les enveloppa au milieu des flots.

28 Les eaux étant retournées de la sorte, couvrirent et les chariots et la cavalerie de toute l’armée de Pharaon, qui était entrée dans la mer en poursuivant Israël, et il n’en échappa pas un seul.

29 Mais les enfants d’Israël passèrent à sec au milieu de la mer, ayant les eaux à droite et à gauche, qui leur tenaient lieu de mur.

30 En ce jour-là le Seigneur délivra Israël de la main des Egyptiens.

31 Et ils virent les corps morts des Egyptiens sur le bord de la mer, et les effets de la main puissante que le Seigneur avait étendue contre eux. Alors le peuple craignit le Seigneur, il crut au Seigneur, et à Moïse, son serviteur.



ALORS Moïse et les enfants d’Israël chantèrent ce cantique au Seigneur, dirent : Chantons des hymnes au Seigneur, parce qu’il a fait éclater sa grandeur et sa gloire, et qu’il a précipité dans la mer le cheval et le cavalier.

2 Le Seigneur est ma force et le sujet de mes louanges, parce qu’il est devenu mon Sauveur : c’est lui qui est mon Dieu, et je publierai sa gloire ; il est le Dieu de mon père, et je relèverai sa grandeur.

3 Le Seigneur a paru, comme un guerrier : son nom est, le Tout-Puissant.

4 Il a fait tomber dans la mer les chariots de Pharaon et son armée : les plus grands d’entre ses princes ont été submergés dans la mer Rouge.

5 Ils ont été ensevelis dans les abîmes, ils sont tombés comme une pierre au fond des eaux.

6 Votre droite, Seigneur, s’est signalée, et a fait éclater sa force ; votre droite, Seigneur ! a frappe l’ennemi de votre peuple.

7 Et vous avez renversé vos adversaires par la grandeur de votre puissance et de votre gloire. Vous avez envoyé le feu de votre colère, qui les a dévorés comme une paille.

8 Vous avez excité un vent furieux : et à son souffle les eaux se sont resserrées : l’eau qui coule naturellement s’est arrêtée ; et les abîmes des eaux se sont pressés, et ont remonté des deux côtés au milieu de la mer.

9 L’ennemi a dit : Je les poursuivrai, et je les atteindrai ; je partagerai leurs dépouilles, et mon âme sera pleinement satisfaite ; je tirerai mon épée, et ma main les fera tomber morts.

10 Vous avez répandu votre souffle, et la mer les a enveloppés ; ils ont été submergés sous la violence des eaux, et y sont tombés comme une masse de plomb.

11 Qui d’entre les forts est semblable à vous, Seigneur ! qui vous est semblable, à vous qui êtes tout éclatant de sainteté, terrible et digne de toute louange, et qui faites des prodiges ?

12 Vous avez étendu votre main, et la terre les a dévorés.

13 Vous vous êtes rendu, par votre miséricorde, le conducteur du peuple que vous avez racheté, et vous l’avez porte par votre puissance jusqu’au lieu de votre demeure sainte.

14 Les peuples se sont élevés et se sont irrités : ceux qui habitent la Palestine ont été saisis d’une profonde douleur.

15 Alors les princes d’Edom ont été troublés, l’épouvante a surpris les forts de Moab ; et tous les habitants de Chanaan ont séché de crainte.

16 Que l’épouvante et l’effroi tombent sur eux, Seigneur ! à cause de la puissance de votre bras ; qu’ils deviennent immobiles comme une pierre jusqu’à ce que votre peuple soit passé, jusqu’à ce que soit passé ce peuple que vous vous êtes acquis.

17 Vous les introduirez et vous les établirez, Seigneur ! sur la montagne de votre héritage, sur cette demeure très-ferme que vous vous êtes préparée vous-même, dans votre sanctuaire, Seigneur ! que vos mains ont affermi.

18 Le Seigneur régnera dans l’éternité, et au delà de tous les siècles.

19 Car Pharaon est entré à cheval dans la mer avec ses chariots et ses cavaliers : et le Seigneur a fait retourner sur eux les eaux de la mer : mais les enfants d’Israël ont passé à sec au milieu des eaux.

20 Marie prophétesse, sœur d’Aaron, prit donc un tambour à la main : toutes les femmes marchèrent après elle avec des tambours, formant des chœurs de musique :

21 et Marie chantait la première, en disant : Chantons des hymnes au Seigneur, parce qu’il a signalé sa grandeur et sa gloire, et qu’il a précipite dans la mer le cheval et le cavalier.

22 Après donc que Moïse eut fait partir les Israélites de la mer Rouge, ils entrèrent au désert de Sur ; et ayant marché trois jours dans la solitude, ils ne trouvaient point d’eau.

23 Ils arrivèrent à Mara, et ils ne pouvaient boire des eaux de Mara, parce qu’elles étaient amères. C’est pourquoi on lui donna un nom qui lui était propre, en l’appelant Mara, c’est-à-dire, amertume.

24 Alors le peuple murmura contre Moïse, en disant : Que boirons-nous ?

25 Mais Moïse cria au Seigneur, lequel