Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/712

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de Pharaon, roi d’Egypte, et il n’a point été pansé pour être guéri ; il n’a point été lié avec des bandes, ni enveloppé dans du linge, afin qu’ayant repris sa force, il pût tenir l’épée comme auparavant.

22 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur Dieu : Je viens à Pharaon, roi d’Egypte, et j’achèverai de briser son bras qui a été fort, mais qui est rompu, et je lui ferai tomber l’épée de la main.

23 J’écarterai les Egyptiens en diverses nations, et je les disperserai parmi les peuples.

24 Je fortifierai en même temps les bras du roi de Babylone, je mettrai mon épée entre ses mains ; je briserai les bras de Pharaon, et ses gens pousseront des cris et des soupirs, étant tués à ses propres yeux.

25 Je fortifierai les bras du roi de Babylone, et les bras de Pharaon seront sans aucune force ; et ils sauront que c’est moi qui suis le Seigneur, lorsque j’aurai mis mon épée entre les mains du roi de Babylone, et qu’il la tirera sur le pays d’Egypte.

26 J’écarterai les Egyptiens en diverses nations, et je les disperserai parmi les peuples ; et ils sauront que c’est moi qui suis le Seigneur.



LE premier jour du troisième mois de l’année onzième, le Seigneur me parla encore, et me dit :

2 Fils de l’homme, dites à Pharaon, roi d’Egypte, et à son peuple : A qui ressemblez-vous dans votre grandeur ?

3 Considérez Assur ; il était comme un cèdre sur le Liban : ses branches étaient belles et touffues ; il était fort haut, et son sommet s’élevait au milieu de ses branches épaisses.

4 Les pluies l’avaient nourri ; un grand amas d’eaux l’arrosant, l’avait fait pousser en haut ; les fleuves coulaient tout autour de ses racines, et il avait envoyé ses ruisseaux à tous les arbres de la campagne.

5 C’est pourquoi il avait surpassé en hauteur tous les arbres du pays ; son bois avait poussé fortement, et ses branches s’étaient étendues à cause des grandes eaux qui l’arrosaient.

6 Et comme son ombre s’étendait fort loin, tous les oiseaux du ciel avaient fait leur nid sur ses branches, toutes les bêtes des forêts avaient fait leurs petits sous ses feuilles, et un grand nombre de nations habitaient sous l’ombre de ses rameaux.

7 Il était parfaitement beau dans sa grandeur et dans l’étendue de son bois, parce que sa racine était près des grandes eaux.

8 Il n’y avait point de cèdres dans le jardin de Dieu qui fussent plus hauts que celui-là ; les sapins ne l’égalaient point dans sa hauteur, ni les platanes dans l’étendue de ses branches : il n’y avait point d’arbre dans le jardin de Dieu qui ressemblât à celui-là, ni qui lui fût comparable en beauté.

9 Comme je l’avais fait si beau, et qu’il avait poussé tant de branches et si épaisses, tous les arbres les plus délicieux qui étaient dans le jardin de Dieu, lui portaient envie.

10 Mais voici ce que dit le Seigneur Dieu : Parce que ce cèdre s’est élevé dans sa hauteur ; qu’il a poussé si haut la pointe de ses rameaux verts et touffus, et que son cœur s’est élevé dans sa grandeur ;

11 je l’ai livré entre les mains du plus fort d’entre les peuples, qui le traitera comme il lui plaira ; je l’ai chassé comme son impiété le méritait.

12 Des étrangers, et les plus cruels de tous les peuples, le couperont par le pied, et le jetteront sur les montagnes. Ses branches tomberont de toutes parts le long des vallées, ses rameaux seront rompus sur toutes les roches de la terre ; et tous les peuples du monde se retireront de dessous son ombre, et l’abandonneront.

13 Tous les oiseaux du ciel habiteront dans ses ruines ; et toutes les bêtes de la terre se retireront dans ses branches.

14 C’est pourquoi tous les arbres plantés sur les eaux ne s’élèveront plus dans leur grandeur ; ils ne pousseront plus la pointe de leurs rameaux au-dessus de leurs branches épaisses ; et tous ceux qui seront arrosés des eaux ne se soutiendront plus dans leur élévation ; parce qu’ils ont tous été livrés à la mort, et jetés au fond de la terre au milieu des enfants des hommes, parmi ceux qui descendent au fond de la fosse.

15 Voici ce que dit le Seigneur Dieu : Au jour qu’il est descendu aux enfers, j’ai fait faire un grand deuil ; je l’ai couvert de l’abîme ; j’ai arrêté les fleuves qui l’arrosaient, et j’en ai retenu les grandes eaux. Le Liban s’est attristé de sa chute, et tous les arbres des champs ont tremblé de crainte.

16 J’ai épouvanté les nations par le bruit de sa ruine, lorsque je le conduisais dans l’enfer avec ceux qui étaient descendus au fond de la fosse ; et tous les arbres du jardin de délices, les plus grands et les plus hauts du Liban, qui avaient été arrosés d’eau, se sont consolés au fond de la terre.

17 Car ils descendront aussi eux-mêmes dans l’enfer, parmi ceux qui ont été tués par l’épée : et chacun d’eux qui lui avait servi de bras et d’appui, sera assis sous son ombre au milieu des nations.

18 A qui donc ressemblez-vous, vous qui êtes si grand et si élevé parmi tous les arbres du jardin de délices ? Vous se-