Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/645

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’ils ont abandonné l’alliance du Seigneur, leur Dieu, et qu’ils ont adoré et servi des dieux étrangers.

10 Ne pleurez point un roi mort, ne faites point pour lui le deuil ordinaire ; mais pleurez avec beaucoup de larmes celui qui sort de cette ville, parce qu’il n’y reviendra plus, et qu’il ne reverra jamais le pays de sa naissance.

11 Car voici ce que dit le Seigneur touchant Sellum, fils de Josias, roi de Juda, qui a régné après Josias, son père, et qui est sorti de cette ville : Il n’y reviendra jamais ;

12 mais il mourra au lieu où je l’ai fait transférer, et il ne verra plus cette terre.

13 Malheur à celui qui bâtit sa maison dans l’injustice, et qui se fait de grands appartements dans l’iniquité ; qui opprimera son ami sans aucun sujet, et qui ne le récompensera point de ce qu’il lui aura ravi ;

14 qui dit en lui-même : Je me ferai bâtir une maison vaste, et des appartements spacieux ; qui s’y fait faire de grandes fenêtres, des lambris de cèdre qu’il peint d’un rouge éclatant.

15 Prétendez-vous affermir votre règne, parce que vous vous comparez au cèdre ? Votre père n’a-t-il pas vécu heureusement en suivant l’équité, et en rendant la justice ? et tout ne lui succédait-il pas alors à souhait ?

16 En défendant la cause du pauvre et de l’indigent, il s’est fait du bien à lui-même. Car tout son bonheur ne lui est-il pas arrive parce qu’il m’a connu ? dit le Seigneur.

17 Mais vos yeux et votre cœur ne sont attentifs qu’à satisfaire votre avarice, qu’à répandre le sang innocent, qu’à inventer des calomnies, qu’à courir au mal.

18 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur touchant Joakim, fils de Josias, roi de Juda : Ils ne le pleureront point en disant : Ah ! frère malheureux ! ah ! sœur malheureuse ! Ils ne le plaindront point en criant : Ah ! prince déplorable ! ah ! grandeur bientôt finie !

19 Sa sépulture sera comme celle d’un âne mort ; on le jettera tout pourri hors des portes de Jérusalem.

20 Montez, fille de Sion, sur le Liban, et criez ; élevez votre voix sur le Basan, et criez à ceux qui passent, parce que tous ceux qui vous aimaient ont été réduits en poudre.

21 Je vous ai parlé lorsque vous étiez dans l’abondance, et vous avez dit : Je n’écouterai point. C’a été votre conduite ordinaire dés votre jeunesse, de vous rendre toujours sourde à ma voix.

22 Tous vos pasteurs ne se repaîtront que de vent, et tous ceux qui vous aimaient seront emmenés captifs. C’est alors que vous serez confondue, et que vous rougirez de toute votre malice.

23 Vous qui êtes assise sur le Liban, et qui faites votre nid dans les cèdres, combien jetterez-vous de cris, lorsque vous vous sentirez tout d’un coup attaquée par des douleurs pareilles à celles d’une femme qui est en travail d’enfant ?

24 Je jure par moi-même, dit le Seigneur, que quand Jéchonias, fils de Joakim, roi de Juda, serait comme un anneau dans ma main droite, je ne laisserais pas de l’arracher de mon doigt,

25 et de le livrer entre les mains de ceux qui cherchent à lui ôter la vie, entre les mains de ceux dont vous redoutez le visage ; entre les mains de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et entre les mains des Chaldéens.

26 Et je vous enverrai, vous et votre mère qui vous a mis au monde, dans une terre étrangère dans laquelle vous n’êtes point nés, et vous y mourrez.

27 Et ils ne reviendront jamais dans cette terre vers laquelle leur âme soupirera dans le désir d’y revenir.

28. Ce prince Jéchonias n’est-il donc plus que comme un pot de terre qui est cassé, ou comme un vaisseau qui n’a plus rien que de méprisable ? Pourquoi a-t-il été rejeté, lui et sa race, et envoyé dans un pays qui lui était inconnu ?

29 Terre ! terre ! terre ! écoutez la parole du Seigneur.

30 Voici ce que dit le Seigneur : Ecrivez que cet homme sera stérile ; que rien ne lui réussira durant sa vie, et qu’il ne sortira point d’homme de sa race qui soit assis sur le trône de David, ni qui exerce à l’avenir la puissance souveraine dans Juda.



MALHEUR aux pasteurs qui font périr et qui déchirent les brebis de mes pâturages, dit le Seigneur.

2 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur, le Dieu d’Israël, aux pasteurs qui conduisent mon peuple : Vous avez dispersé les brebis de mon troupeau ; vous les avez chassées, et vous ne les avez point visitées. Et moi, je vous visiterai dans ma colère, pour punir le dérèglement de votre cœur et de vos œuvres, dit le Seigneur.

3 Je rassemblerai toutes les brebis qui resteront de mon troupeau, de toutes les terres dans lesquelles je les aurai chassées ; je les ferai revenir à leurs champs, et elles croîtront et se multiplieront.

4 Je leur donnerai des pasteurs qui auront soin de les paître : elles ne seront plus dans la crainte et dans l’épouvante, et le nombre s’en conservera, sans qu’il en manque une seule, dit le Seigneur.

5 Le temps vient, dit le Seigneur, où je susciterai à David un Germe juste, un Roi régnera qui sera sage, qui agira