Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/639

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


impiétés et l’iniquité de nos pères, parce que nous avons péché contre vous.

21 Ne nous laissez pas tomber dans l’opprobre, afin que votre nom ne soit pas déshonoré ; et ne nous couvrez pas de confusion, en permettant que le trône de votre gloire soit foulé aux pieds. Souvenez-vous de l’alliance que vous avez faite avec nous, et ne la rendez pas inutile.

22 Y a-t-il quelqu’un parmi les faux dieux des nations qui fasse pleuvoir ? ou sont-ce les cieux qui peuvent donner les pluies ? N’est-ce pas vous qui êtes le Seigneur, notre Dieu, que nous attendons ? car c’est vous qui faites toutes ces merveilles.



LE Seigneur me dit encore : Quand Moïse et Samuel se présenteraient devant moi, mon cœur ne se tournerait pas vers ce peuple. Chassez-les de devant ma face, et qu’ils se retirent.

2 S’ils vous disent, Où irons-nous ? vous leur direz : Voici ce que dit le Seigneur : Qui est destiné à mourir, meure ; qui à périr par l’épée, périsse par l’épée ; qui à périr par la famine, périsse par la famine ; qui à aller en captivité, aille en captivité.

3 J’enverrai pour les punir quatre fléaux différents, dit le Seigneur : L’épée pour les tuer, les chiens pour les déchirer, les oiseaux du ciel, et les bêtes de la terre pour les dévorer et les mettre en pièces.

4 Et je les exposerai à la persécution pleine de fureur de tous les royaumes de la terre, à cause de Manassé, fils d’Ezéchias, roi de Juda, et de tous les crimes qu’il a commis dans Jérusalem.

5 Qui sera touché de compassion pour vous, ô Jérusalem ? Qui s’attristera de vos maux ? qui priera pour obtenir votre paix ?

6 Vous m’avez abandonné, dit le Seigneur ; vous êtes retournée en arrière ; c’est pourquoi j’étendrai ma main sur vous, et je vous perdrai : car je suis las de vous conjurer de revenir à moi.

7 Je prendrai le van, et je les disperserai jusques aux extrémités de la terre : j’ai tué et j’ai perdu mon peuple, et néanmoins ils ne sont pas revenus de l’égarement de leurs voies.

8 J’ai fait plus de veuves parmi eux qu’il n’y a de grains de sable dans la mer : j’ai fait venir un ennemi pour les perdre, qui a tué en plein midi les jeunes gens entre les bras de leurs mères : j’ai frappé leurs villes d’une terreur soudaine et universelle.

9 Celle qui avait eu tant d’enfants, a cessé tout d’un coup d’en avoir ; son âme est tombée dans la défaillance ; le soleil s’est couché pour elle, lorsqu’il était encore jour ; elle est couverte de confusion et de honte, et s’il lui reste encore quelques enfants, je les ferai passer au fil de l’épée à la vue de leurs ennemis, dit le Seigneur.

10 Hélas ! ma mère, que je suis malheureux ! Pourquoi m’avez-vous mis au monde, pour être un homme de contradiction, un homme de discorde dans toute la terre ? Je n’ai point donné d’argent à intérêt, et personne ne m’en a donné ; et cependant tous me couvrent de malédictions et d’injures.

11 Alors le Seigneur me répondit : Je vous jure que vous serez à la fin comblé de biens, que je vous assisterai dans l’affliction, et que lorsqu’on vous persécutera, je vous soutiendrai contre vos ennemis.

12 Le fer peut-il s’allier avec le fer qui vient de l’Aquilon, et avec l’airain ?

13 J’abandonnerai au pillage dans tous vos confins vos richesses et vos trésors, sans que vous en receviez aucun prix, à cause de la multitude de vos péchés.

14 Je ferai venir vos ennemis d’une terre que vous ne connaissez point ; parce que le feu de ma fureur s’est allumé, et qu’il vous embrasera de ses flammes.

15 Seigneur ! vous qui connaissez le fond de mon âme, souvenez-vous de moi, visitez-moi, et défendez-moi contre ceux qui me persécutent. N’entreprenez pas ma défense avec tant de patience et de lenteur : vous savez que c’est pour vous que je souffre des opprobres.

16 J’ai trouvé vos paroles, je m’en suis nourri ; et votre parole est devenue la joie et les délices de mon cœur ; parce que j’ai porté le nom d’homme de Dieu, ô Seigneur Dieu des armées !

17 Je ne me suis point trouvé dans les assemblées de jeux et de divertissements ; je ne me suis point glorifié d’être envoyé de votre part ; mais je me suis tenu retiré et solitaire, parce que vous m’avez rempli de la terreur de vos menaces contre ce peuple.

18 Pourquoi ma douleur est-elle devenue continuelle ? Pourquoi ma plaie est-elle désespérée, et refuse-t-elle de se guérir ? Elle est à mon égard comme une eau trompeuse, à laquelle on ne peut se fier.

19 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur : Si vous vous tournez vers moi, je ferai que vous changerez vous-même, et que vous demeurerez ferme devant ma face ; et si vous savez distinguer ce qui est précieux de ce qui est vil, vous serez alors comme la bouche de Dieu ; et ce ne sera pas vous qui vous tournerez vers le peuple, mais ce sera le peuple qui se tournera vers vous.

20 Et je vous rendrai à l’égard de ce peuple comme un mur d’airain fort et inébranlable. Ils vous feront la guerre, et ils n’auront sur vous aucun avantage ; parce que je suis avec vous pour vous