Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/638

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



23 Si un Ethiopien peut changer sa peau, ou un léopard la variété de ses couleurs, vous pourrez aussi faire le bien, vous qui n’avez appris qu’à faire le mal.

24 Je les disperserai en divers lieux, comme la paille que le vent emporte dans le désert.

25 C’est là le sort qui vous attend, c’est le partage que vous recevrez de moi, dit le Seigneur, parce que vous m’avez oublié, et que vous avez mis votre confiance dans le mensonge.

26 C’est pourquoi j’ai relevé vos vêtements sur votre visage, et on a vu votre honte,

27 vos adultères, vos débordements, et le crime de vos fornications. J’ai vu vos abominations sur les collines, et au milieu des champs. Malheur à vous, Jérusalem ! Ne serez-vous jamais pure, en vous attachant à me suivre ? jusques à quand demeurerez-vous dans votre impureté ?



PAROLE du Seigneur à Jérémie, touchant une sécheresse qui arriva.

2 La Judée est dans les larmes, les portes de Jérusalem sont tombées par terre, et sont couvertes de ténèbres, et le cri de la ville est monté au ciel.

3 Les plus grands ont envoyé à la fontaine ceux qui étaient au-dessous d’eux : ils y sont venus pour puiser de l’eau, et ils n’y en ont point trouvé : ils ont reporté leurs vaisseaux vides : ils ont été tout confus et affligés, et ils ont couvert leurs têtes dans leur douleur.

4 Les laboureurs sont dans la consternation, à cause de la stérilité de la terre, et parce qu’il ne vient point de pluie ; ils se couvrent le visage.

5 La biche s’est déchargée de son faon dans la campagne, et l’a abandonné, parce qu’elle ne trouve point d’herbe.

6 Les ânes sauvages montent sur les rochers, ils attirent fortement l’air comme les dragons : leurs yeux sont tout languissants, et comme morts, parce qu’il n’y a point d’herbe pour les nourrir.

7 Si nos iniquités rendent témoignage contre nous, faites-nous grâce néanmoins, Seigneur ! à cause de votre nom : car nos révoltes sont grandes, et nous avons péché contre vous.

8 O unique attente d’Israël, et son Sauveur au temps de l’affliction ! pourquoi serez-vous dans votre terre comme un étranger qui n’a point de demeure stable, ou comme un voyageur qui se détourne en une hôtellerie pour y demeurer peu de temps ?

9 Pourquoi serez-vous à notre égard comme un homme errant et vagabond, ou comme un homme fort, mais qui ne peut pas sauver ceux qu’il veut ? Pour vous, Seigneur ! vous êtes dans nous, nous portons votre nom, comme vous appartenant ; ne nous abandonnez point.

10 Voici ce que dit le Seigneur à ce peuple qui aime à remuer ses pieds, qui ne demeure point en repos, et qui n’est point agréable à Dieu : Le Seigneur rappellera ses iniquités dans son souvenir, et il visitera ses péchés dans sa colère.

11 Le Seigneur me dit encore : Ne me priez point de faire grâce à ce peuple.

12 Lorsqu’ils jeûneront, je n’écouterai point leurs prières ; et quoiqu’ils m’offrent des holocaustes et des sacrifices, je ne les recevrai point, parce que je veux les exterminer par l’épée, par la famine et par la peste.

13 Alors je dis : Ah ! ah ! ah ! Seigneur Dieu ! les prophètes leur disent sans cesse : Vous ne verrez point l’épée ni la guerre, et la famine ne sera point parmi vous ; mais le Seigneur vous donnera dans ce lieu une véritable paix.

14 Le Seigneur me dit : Les prophètes prophétisent faussement en mon nom : je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point ordonné de dire ce qu’ils disent, et je ne leur ai point parlé. Les prophéties qu’ils vous débitent, sont des visions pleines de mensonges ; ils parlent en devinant, ils publient les illusions trompeuses, et les séductions de leur cœur.

15 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur touchant les prophètes qui prophétisent en mon nom, quoique je ne les aie point envoyés, en disant, L’épée et la famine n’affligeront point cette terre : Ces prophètes périront eux-mêmes par l’épée et par la famine.

16 Et les corps morts de ceux à qui ils prophétisent seront jetés dans les rues de Jérusalem, après avoir été consumés par la famine et par l’épée, sans qu’il y ait personne pour les ensevelir : ils y seront jetés, eux et leurs femmes, leurs fils et leurs filles, et je ferai retomber sur eux les maux qu’ils ont faits.

17 Vous leur direz cette parole : Que mes yeux versent jour et nuit des ruisseaux de larmes, et qu’ils ne se taisent point ; parce que la vierge, la fille de mon peuple, a été accablée sous la grandeur de ses ruines, et que sa plaie est mortelle et incurable.

18 Si je sors à la campagne, je trouve des gens que l’épée a transpercés ; si j’entre dans la ville, j’en vois d’autres qui sont consumés par la famine. Les prophètes mêmes et les prêtres ont été emmenés en une terre qui leur était inconnue.

19 Seigneur ! avez-vous rejeté et abandonné Juda pour toujours ? Sion est-elle devenue l’horreur de votre âme ? Pourquoi donc nous avez-vous frappés d’une plaie qui est incurable ? Nous attendions la paix, et la paix n’est point venue ; nous espérions la guérison, et nous voici dans le trouble.

20 Seigneur ! nous reconnaissons nos