Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/621

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et que son Sauveur brille comme une lampe allumée.

2 Les nations verront votre Juste, tous les rois verront votre Prince éclatant de gloire ; et on vous appellera d’un nom nouveau, que le Seigneur vous donnera de sa propre bouche.

3 Vous serez une couronne de gloire dans la main du Seigneur, et un diadème royal dans la main de votre Dieu.

4 On ne vous appellera plus l’épouse délaissée ; et votre terre ne sera plus appelée la terre déserte ; mais vous serez appelée ma bien-aimée ; et votre terre la terre habitée : parce que le Seigneur a mis son affection en vous, et que votre terre sera remplie d’habitants.

5 Car de même que le jeune époux demeure avec la vierge son épouse, ainsi vos enfants demeureront en vous ; et de même que l’époux trouve sa joie dans son épouse, ainsi votre Dieu se réjouira en vous.

6 J’ai établi des gardes sur vos murs, ô Jérusalem ! ils ne se tairont jamais, ni durant le jour, ni durant la nuit.

7 Vous qui vous souvenez du Seigneur, ne vous taisez point, et ne demeurez point en silence devant lui, jusqu’à ce qu’il affermisse Jérusalem, et qu’il la rende l’objet des louanges de toute la terre.

8 Le Seigneur a juré par sa droite, et par son bras fort : Je ne donnerai plus votre blé à vos ennemis pour s’en nourrir ; et les étrangers ne boiront plus le vin que vous avez fait venir avec tant de peine.

9 Mais ceux qui ont recueilli votre blé, le mangeront, et loueront le Seigneur ; et ceux qui ont fait venir votre vin, le boiront dans mon temple saint.

10 Passez et repassez de porte en porte, préparez la voie au peuple, aplanissez le chemin, ôtez-en les pierres, élevez l’étendard aux yeux des peuples.

11 Le Seigneur a fait entendre ces paroles jusqu’aux extrémités de la terre : Dites à la fille de Sion : Votre Sauveur vient, il porte avec lui ses récompenses, et le prix qu’il rendra aux travaux marche devant lui.

12 Vos enfants seront appelés le peuple saint, la face rachetée par le Seigneur ; et vous ne serez plus appelée la ville abandonnée, mais la ville recherchée et chérie de Dieu.



QUI est celui-ci qui vient d’Edom, qui vient de Bosra, avec sa robe teinte de rouge ; qui éclate dans la beauté de ses vêtements, et qui marche avec une force toute-puissante ? C’est moi dont la parole est la parole de justice, qui viens pour défendre et pour sauver.

2 Pourquoi donc votre robe est-elle toute rouge ? et pourquoi vos vêtements sont-ils comme les habits de ceux qui foulent le vin dans le pressoir ?

3 J’ai été seul à fouler le vin sans qu’aucun homme d’entre tous les peuples fût avec moi. Je les ai foulés dans ma fureur ; je les ai foulés aux pieds dans ma colère, et leur sang a rejailli sur ma robe, et tous mes vêtements en sont tachés.

4 Car j’ai dans mon cœur le jour de la vengeance ; le temps de racheter les miens est venu.

5 J’ai regardé autour de moi, et il n’y avait personne pour m’aider ; j’ai cherché, et je n’ai point trouvé de secours. Ainsi mon bras seul m’a suffi pour sauver, et ma colère même m’a soutenu.

6 J’ai foulé aux pieds les peuples dans ma fureur ; je les ai enivrés de leur sang dans ma colère, et j’ai renversé leur force par terre.

7 Je me souviendrai des miséricordes du Seigneur ; je chanterai ses louanges pour toutes les grâces qu’il nous a faites, pour tous les biens dont il a comblé la maison d’Israël, qu’il a répandus sur elle selon sa bonté et selon la multitude de ses miséricordes.

8 Il a dit d’eux : Ce peuple est véritablement mon peuple, ce sont des enfants qui ne renoncent point leur père, et il est devenu leur Sauveur.

9 Dans toutes les afflictions qui leur sont arrivées il ne s’est point lassé, ni rebuté d’eux ; mais l’Ange qui assistait devant sa face les a sauvés. Dans l’affection et dans la tendresse qu’il avait pour eux, il les a rachetés lui-même, il les a portés et les a toujours élevés en gloire.

10 Cependant ils ont irrité sa colère, et ils ont affligé l’esprit de son Saint ; il est devenu alors leur ennemi, et il les a lui-même détruits.

11 Mais il s’est souvenu des siècles anciens, de Moïse et de son peuple. Où est celui qui les a tirés de la mer avec les pasteurs de son troupeau ? Où est celui qui a mis au milieu d’eux l’esprit de son Saint ;

12 qui a pris Moïse par la main droite, et l’a soutenu par le bras de sa majesté : qui a divisé les flots devant eux pour s’acquérir un nom éternel ;

13 qui les a conduits au travers des abîmes comme un cheval qu’on mène dans une campagne sans qu’il fasse un faux pas ?

14 L’esprit du Seigneur l’y a conduit comme un animal qui marche dans une campagne. C’est ainsi, Seigneur ! que vous vous êtes rendu le guide de votre peuple, pour signaler à jamais la gloire de votre nom.

15 Seigneur ! regardez-nous du ciel, jetez les yeux sur nous de votre demeure sainte, et du trône de votre gloire. Où est maintenant votre zèle et votre force ? Où