Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/610

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



24 Chacun d’eux dira alors : Ma justice et ma force viennent du Seigneur. Tous ceux qui s’opposaient à lui s’en approcheront et seront dans la confusion.

25 Toute la race d’Israël sera justifiée par le Seigneur, et elle se glorifiera en lui.



BEL a été rompu ; Nabo a été brisé : les idoles des Babyloniens ont été mises sur des bêtes et sur des chevaux : ces dieux que vous portiez dans vos solennités, et qui lassaient par leur grand poids ceux qui les portaient.

2 Ils ont été rompus et mis en pièces : ils n’ont pu sauver ceux qui les portaient, et ils ont été eux-mêmes emmenés captifs.

3 Ecoutez-moi, maison de Jacob, et vous tous qui êtes restés de la maison d’Israël ; vous que je porte dans mon sein, que je renferme dans mes entrailles.

4 Je vous porterai moi-même encore jusqu’à la vieillesse, je vous porterai jusqu’à l’âge le plus avancé : je vous ai créés, et je vous soutiendrai : je vous porterai, et je vous sauverai.

5 A qui m’avez-vous fait ressembler ? à qui m’avez-vous égalé ? A qui m’avez-vous comparé ? qui avez-vous rendu semblable à moi ?

6 Vous qui tirez l’or de votre bourse, et qui pesez l’argent dans la balance, et qui prenez un orfèvre pour vous faire un dieu ; afin qu’on se prosterne devant lui, et qu’on l’adore.

7 On le porte sur les épaules, on s’en charge et on le met en sa place : il y demeure et il ne branlera point. Lorsqu’on criera vers lui, il n’entendra point ; et il ne sauvera point ceux qui sont dans l’affliction.

8 Souvenez-vous de ces choses, et rougissez-en ; rentrez dans votre cœur, violateurs de ma loi.

9 Rappelez le passé dans votre mémoire, reconnaissez que je suis Dieu, qu’il n’y a point d’autre Dieu que moi, et qu’il n’y en a point de semblable à moi.

10 C’est moi qui annonce dès le commencement ce qui ne doit arriver qu’à la fin des siècles, qui prédis les choses longtemps avant qu’elles soient faites. Toutes mes résolutions seront immuables, et toutes mes volontés s’exécuteront.

11 Je ferai venir de l’Orient un oiseau, et d’une terre éloignée un homme qui exécutera ma volonté. Je l’ai dit, et je le ferai ; j’en ai formé le dessein, et je l’accomplirai.

12 Ecoutez-moi, cœurs endurcis, vous qui êtes éloignés de la justice :

13 Le temps d’envoyer ma justice est proche, je ne le différerai pas, et le Sauveur que je dois envoyer ne tardera plus. J’établirai le salut dans Sion, et ma gloire dans Israël.



DESCENDEZ, asseyez-vous dans la poussière, ô vierge, fille de Babylone, asseyez-vous sur la terre : vous n’êtes plus sur le trône, fille des Chaldéens : on ne vous flattera plus de votre mollesse et de votre délicatesse.

2 Tournez la meule, faites moudre la farine ; dévoilez ce qui vous fait rougir, découvrez votre épaule, levez vos vêtements, passez les fleuves.

3 Votre ignominie sera découverte, votre opprobre paraîtra à tout le monde : je me vengerai de vous, et il n’y aura point d’homme qui me résiste.

4 Celui qui nous rachètera, c’est le Saint d’Israël, qui a pour nom le Seigneur des armées.

5 Asseyez-vous, demeurez dans le silence, et entrez dans les ténèbres, ô fille des Chaldéens ! parce que vous ne serez plus appelée à l’avenir la dominatrice des royaumes.

6 J’avais été en colère contre mon peuple, j’avais traité comme profane mon héritage, je les avais livrés entre vos mains, et vous n’avez point usé de miséricorde envers eux ; mais vous avez appesanti cruellement votre joug sur les vieillards mêmes.

7 Vous avez dit : Je régnerai éternellement. Vous n’avez point fait de réflexion sur tout ceci, et vous ne vous êtes point représenté ce qui devait vous arriver un jour.

8 Ecoutez donc maintenant, vous qui vivez dans les délices, vous qui demeurez dans une pleine assurance, qui dites en votre cœur : Je suis souveraine, et après moi il n’y en a point d’autre : je ne deviendrai point veuve, et je ne saurai ce que c’est que la stérilité.

9 Cependant ces deux maux viendront fondre tout d’un coup sur vous en un même temps, la stérilité et la viduité : tous ces malheurs vous accableront à cause de la multitude de vos enchantements, et de l’extrême dureté de vos enchanteurs.

10 Vous vous êtes tenue assurée dans votre malice, et vous avez dit ; Il n’y a personne qui me voie. C’est votre sagesse et votre science même qui vous a séduite. Vous avez dit dans votre cœur : Je suis souveraine, et il n’y en a point d’autre que moi.

11 Le mal vous attaquera sans que vous sachiez d’où il vient : vous vous trouverez surprise d’une affliction dont vous ne pourrez vous défendre ; et une misère que vous n’avez jamais prévue, viendra tout d’un coup fondre sur vous.

12 Venez avec vos enchanteurs et avec tous vos secrets de magie, auxquels vous vous êtes appliquée avec tant de travail dès votre jeunesse, pour voir si vous en tirerez quelque avantage, et