Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/61

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



8 Elle lui répondit : Allez. La fille s’en alla donc, et fit venir sa mère.

9 La fille de Pharaon lui dit : Prenez cet enfant et me le nourrissez, et je vous en récompenserai. La mère prit l’enfant et le nourrit ; et lorsqu’il fut assez fort, elle le donna à la fille de Pharaon,

10 qui l’adopta pour son fils, et le nomma Moïse, c’est-à-dire, tiré de l’eau : parce que, disait-elle, je l’ai tiré de l’eau.

11 Lorsque Moïse fut devenu grand, il sortit pour aller voir ses frères. Il vit l’affliction où ils étaient, et il trouva que l’un d’eux, Hébreu comme lui, était outragé par un Egyptien.

12 Il regarda en même temps de tous côtés, et ne voyant personne auprès de lui, il tua l’Egyptien, et le cacha dans le sable.

13 Le lendemain il trouva deux Hébreux qui se querellaient ; et il dit à celui qui outrageait l’autre : Pourquoi frappez-vous votre frère ?

14 Cet homme lui répondit : Qui vous a établi sur nous pour prince et pour juge ? Est-ce que vous voulez me tuer comme vous tuâtes hier un Egyptien ? Moïse eut peur, et il dit : Comment cela s’est-il découvert ?

15 Pharaon en ayant été averti, cherchait à faire mourir Moïse. Mais il s’enfuit de devant lui, et se retira au pays de Madian, où il s’assit près d’un puits.

16 Or le prêtre de Madian avait sept filles, qui étant venues pour puiser de l’eau, et en ayant rempli les canaux, voulaient faire boire les troupeaux de leur père.

17 Mais des pasteurs étant survenus, les chassèrent. Alors Moïse se levant, et prenant la défense de ces filles, fit boire leurs brebis.

18 Lorsqu’elles furent retournées chez Raguel, leur père, il leur dit : Pourquoi êtes-vous revenues plus tôt qu’à l’ordinaire ?

19 Elles lui répondirent : Un Egyptien nous a délivrées de la violence dès pasteurs ; et il a même tiré de l’eau avec nous, et a donné à boire à nos brebis.

20 Où est-il ? dit leur père : pourquoi avez-vous laissé aller cet homme ? Appelez-le, afin que nous le fassions manger.

21 Moïse lui jura donc qu’il demeurerait avec lui. Il épousa ensuite sa fille, qui s’appelait Séphora.

22 Et elle lui enfanta un fils qu’il nomma Gersam, c’est-à-dire, qui est là voyageur, en disant : J’ai été voyageur dans une terre étrangère. Elle eut encore un autre fils qu’il nomma Eliézer, c’est-à-dire, Dieu est mon secours, en disant : Le Dieu de mon père, qui est mon protecteur, m’a délivré de la main de Pharaon.

23 Longtemps après, le roi d’Egypte mourut, et les enfants d’Israël gémissant sous le poids des ouvrages qui les accablaient, crièrent vers le ciel : et les cris que tirait d’eux l’excès de leurs travaux, s’élevèrent jusqu’à Dieu.

24 Il entendit leurs gémissements, il se souvint de l’alliance qu’il avait faite avec Abraham, Isaac et Jacob.

25 Et le Seigneur regarda favorablement les enfants d’Israël, et il les reconnut pour son peuple.



CEPENDANT Moïse conduisait les brebis de Jéthro, son beau-père, prêtre de Madian ; et ayant mené son troupeau au fond du désert, il vint à la montagne de Dieu, nommée Horeb.

2 Alors le Seigneur lui apparut dans une flamme de feu qui sortait du milieu d’un buisson : et il voyait brûler le buisson sans qu’il se consumât.

3 Moïse dit donc : Il faut que j’aille reconnaître quelle est cette merveille que je vois, et pourquoi ce buisson ne se consume point.

4 Mais le Seigneur le voyant venir pour considérer ce qu’il voyait, l’appela du milieu du buisson, et lui dit : Moïse ! Moïse ! Il lui répondit : Me voici.

5 Et Dieu ajouta : N’approchez pas d’ici : ôtez les souliers de vos pieds, parce que le lieu où vous êtes est une terre sainte.

6 Il dit encore : Je suis le Dieu de votre père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, parce qu’il n’osait regarder Dieu.

7 Le Seigneur lui dit : J’ai vu l’affliction de mon peuple qui est en Egypte : j’ai entendu le cri qu’il jette à cause de la dureté de ceux qui ont l’intendance des travaux :

8 et sachant quelle est sa douleur, je suis descendu pour le délivrer des mains des Egyptiens, et pour le faire passer de cette terre en une terre bonne et spacieuse, en une terre où coulent des ruisseaux de lait et de miel, au pays des Chananéens, des Héthéens, des Amorrhéens, des Phérézéens, des Gergéséens, des Hévéens et des Jébuséens.

9 Le cri des enfants d’Israël est donc venu jusqu’à moi ; j’ai vu leur affliction, et de quelle manière ils sont opprimés par les Egyptiens.

10 Mais venez, et je vous enverrai vers Pharaon, afin que vous fassiez sortir de l’Egypte les enfants d’Israël, qui sont mon peuple.

11 Moïse dit à Dieu : Qui suis-je moi, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir de l’Egypte les enfants d’Israël ?

12 Dieu lui répondit : Je serai avec vous ; et ce sera là le signe qui vous fera connaître que c’est moi qui vous aurai envoyé. Lorsque vous aurez tiré mon peuple de l’Egypte, vous offrirez à Dieu un sacrifice sur cette montagne.

13 Moïse dit à Dieu : J’irai donc vers les