Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/604

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ront redressés ; ceux qui étaient raboteux seront aplanis :

5 et la gloire du Seigneur se manifestera, et toute chair verra en même temps que c’est la bouche du Seigneur qui a parlé.

6 Une voix m’a dit : Criez. Et j’ai dit : Que crierai-je ? Toute chair n’est que de l’herbe, et toute sa gloire est comme la fleur des champs.

7 L’herbe s’est séchée, et la fleur est tombée, parce que le Seigneur l’a frappée de son souffle. Le peuple est vraiment de l’herbe.

8 L’herbe se sèche, et la fleur tombe : mais la parole de notre Dieu demeure éternellement.

9 Montez sur une haute montagne, vous qui annoncez l’heureuse nouvelle à Sion ; élevez votre voix avec force, vous qui annoncez l’heureuse nouvelle à Jérusalem ; élevez-la, ne craignez point : dites aux villes de Juda : Voici votre Dieu.

10 Voici le Seigneur Dieu qui vient dans sa puissance ; il dominera par la force de son bras : il porte avec lui ses récompenses, et il tient entre ses mains le prix des travaux.

11 Il mènera son troupeau dans les pâturages, comme un pasteur qui paît ses brebis : il rassemblera par la force de son bras les petits agneaux, et il les prendra dans son sein ; il portera lui-même les brebis qui seront pleines.

12 Qui est celui qui a mesuré les eaux dans le creux de sa main, et qui la tenant étendue a pesé les cieux ? Qui soutient de trois doigts toute la masse de la terre ? qui pèse les montagnes ? et qui met les collines dans la balance ?

13 Qui a aidé l’Esprit du Seigneur ? Qui lui a donné conseil ? Qui lui a appris ce qu’il devait faire ?

14 Qui a-t-il consulté ? Qui l’a instruit ? Qui lui a montré le sentier de la justice ? Qui lui a donné le don de science ? Qui lui a ouvert le chemin de la sagesse ?

15 Toutes les nations ne sont devant lui que comme une goutte d’eau qui tombe d’un seau, et comme ce petit grain qui donne à peine la moindre inclination à la balance : toutes les îles sont devant ses yeux comme un petit grain de poussière.

16 Tout ce que le Liban a d’arbres ne suffirait pas pour allumer le feu du sacrifice qui lui est dû, et tout ce qu’il y a d’animaux serait trop peu pour être un holocauste digne de lui.

17 Tous les peuples du monde sont devant lui comme s’ils n’étaient point, et il les regarde comme un vide et comme un néant.

18 A qui donc ferez-vous ressembler Dieu ? et quelle image en tracerez-vous ?

19 L’ouvrier ne jette-t-il pas sa statue en fonte ? Celui qui travaille en or, n’en forme-t-il pas une d’or ? et celui qui travaille en argent, ne la couvre-t-il pas de lames d’argent ?

20 L’ouvrier habile choisit un bois fort qui ne pourrisse point ; il cherche à placer sa statue en sorte qu’elle ne tombe pas.

21 N’avez-vous point su qui je suis ? ne l’avez-vous point appris ? ne vous l’a-t-on point annoncé dès le commencement ? N’avez-vous point compris la manière dont la terre a été fondée ?

22 Je suis celui qui est assis sur le globe de la terre, et qui voit tous les hommes qu’elle renferme comme n’étant que des sauterelles devant lui, qui a suspendu les cieux comme une toile, et qui les étend comme un pavillon qu’on dresse pour s’y retirer ;

23 qui anéantit ceux qui recherchent avec tant de soin les secrets de la nature, et qui réduit à rien les juges du monde.

24 Ils n’avaient point été plantés, ils n’avaient point été semés sur la terre, leur tronc n’y avait point jeté de racines : et lorsqu’il les a frappés de son souffle, ils se sont séchés, ils ont été enlevés comme un tourbillon emporte la paille.

25 A qui m’avez-vous fait ressembler ? à qui m’avez-vous égalé ? dit le Saint.

26 Levez les yeux en haut, et considérez qui a créé les cieux ; qui fait sortir sous ses ordres l’armée nombreuse des étoiles, et qui les appelle toutes par leur nom, sans qu’une seule manque à lui obéir ; tant il excelle en grandeur, en vertu et en puissance.

27 Pourquoi donc dites-vous, ô Jacob ! pourquoi osez-vous dire, ô Israël : La voie où je marche est cachée au Seigneur ; mon Dieu ne se met point en peine de me rendre justice ?

28 Ne savez-vous point, n’avez-vous point appris que le Seigneur est le Dieu éternel qui a créé toute l’étendue de la terre, qui ne s’épuise point et ne se fatigue point, et dont la sagesse est impénétrable ?

29 C’est lui qui soutient ceux qui sont las, et qui remplit de force et de vigueur ceux qui étaient tombés dans la défaillance.

30 La fleur de l’âge se lasse et succombe au travail, et la vigueur de la jeunesse a ses affaiblissements.

31 Mais ceux qui espèrent au Seigneur trouveront des forces toujours nouvelles ; ils prendront des ailes, et ils voleront comme l’aigle ; ils courront sans se fatiguer, et ils marcheront sans se lasser.



QUE les îles se taisent, et qu’elles m’écoutent ; que les peuples prennent de nouvelles forces ; qu’ils s’approchent, et qu’après cela ils parlent ; allons ensemble devant un juge.

2 Qui a fait sortir le juste de l’Orient ? et