Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/596

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


15 Malheur à vous qui vous retirez dans la profondeur de vos cœurs, pour cacher à Dieu même le secret de vos desseins ! qui faites vos œuvres dans les ténèbres, et qui dites : Qui est-ce qui nous voit ? et qui sait ce que nous faisons ?

16 Cette pensée est folle et impie ; c’est comme si l’argile s’élevait contre le potier, et si le vase disait à celui qui l’a forme, Ce n’est point vous qui m’avez fait ; et comme si l’ouvrage disait à l’ouvrier : Vous êtes un ignorant.

17 Ne verra-t-on pas dans très-peu de temps le Liban inculte devenir une plaine fertile semblable au Carmel, et le Carmel se changer en forêt ?

18 En ce temps-là les sourds entendront les paroles de ce livre, et les yeux des aveugles sortant de leur nuit passeront des ténèbres à la lumière.

19 Ceux qui sont doux et humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, et les pauvres trouveront dans le Saint d’Israël un ravissement de joie :

20 parce que celui qui les opprimait a été détruit, que le moqueur n’est plus, et qu’on a retranché de dessus la terre tous ceux qui veillaient pour faire le mal ;

21 ceux qui faisaient pécher les hommes par leurs paroles, qui tendaient des pièges à ceux qui les reprenaient dans l’assemblée, et qui cherchaient de vains prétextes pour s’éloigner du juste.

22 C’est pourquoi, voici ce que le Seigneur qui a racheté Abraham, dit à la maison de Jacob : Jacob ne sera plus confondu, son visage ne rougira plus :

23 mais lorsqu’il verra ses enfants qui sont les ouvrages de mes mains, rendre au milieu de lui gloire à mon saint nom, il bénira avec eux le Saint de Jacob, et il glorifiera le Dieu d’Israël ;

24 et ceux dont l’esprit était égaré seront éclairés, et les murmurateurs apprendront la loi de Dieu.



MALHEUR à vous, enfants rebelles ! dit le Seigneur, qui faites des desseins sans moi ; qui formez des entreprises qui ne viennent point de mon esprit, pour ajouter toujours péché sur péché ;

2 qui faites résolution d’aller en Egypte sans me consulter, espérant de trouver du secours dans la force de Pharaon, et mettant votre confiance dans la protection de l’Egypte.

3 Cette force de Pharaon sera votre honte ; et cette confiance que vous avez dans la protection de l’Egypte, vous couvrira de confusion.

4 Vos princes ont été jusqu’à Tanis, et vos ambassadeurs jusqu’à Hanès.

5 Mais ils ont tous été confondus en voyant un peuple qui ne pouvait les assister ; qui loin de les secourir et de leur rendre quelque service, est devenu leur honte et leur opprobre.

6 Voilà leurs bêtes déjà chargées pour aller au midi : ils vont dans une terre d’affliction et de misère, d’où sortent le lion et la lionne, la vipère et le basilic volant. Ils portent leurs richesses sur des chevaux, et leurs trésors sur le dos des chameaux, pour les donner à un peuple qui ne pourra leur rendre aucune assistance.

7 Car le secours de l’Egypte sera vain et inutile. C’est ce qui me fait crier à Israël : Vous ne trouverez là que de l’orgueil, demeurez en repos.

8 Maintenant donc allez graver ceci sur le buis en leur présence, et écrivez-le avec soin dans un livre, afin que dans les jours à venir il soit comme un monument qui ne périra jamais.

9 Car ce peuple est un peuple qui m’irrite sans cesse ; ce sont des enfants menteurs, des enfants qui ne veulent point écouter la loi de Dieu :

10 qui disent à ceux qui ont des yeux, Ne voyez point ; et à ceux qui voient : Ne regardez point pour nous à ce qui est droit et juste, dites-nous des choses qui nous agréent ; que votre œil voie des erreurs pour nous.

11 Eloignez de nous la voie de Dieu ; détournez de nous ce sentier étroit ; que le Saint d’Israël cesse de paraître devant nous.

12 C’est pourquoi, voici ce que dit le Saint d’Israël : Parce que vous avez rejeté la parole du Seigneur, et que vous avez mis votre confiance dans la calomnie et le tumulte, et que vous y avez mis votre appui ;

13 cette iniquité retombera sur vous, comme une haute muraille qui s’étant entr’ouverte, et ayant menacé ruine, tombe tout d’un coup lorsqu’on ne croyait pas sa chute si proche,

14 et se brise comme un vase de terre qu’on casse avec effort en mille morceaux, sans qu’il en reste seulement un têt pour y mettre un charbon pris d’un feu, ou pour puiser un peu d’eau dans une fosse.

15 Car le Seigneur Dieu, le Saint d’Israël, vous dit : Si vous revenez, et si vous demeurez en paix, vous serez sauvés : votre force sera dans le silence et dans l’espérance. Et vous n’avez point voulu l’écouter.

16 Vous avez dit, Nous n’en ferons rien, et nous nous enfuirons sur des chevaux : c’est pour cela que vous fuirez. Vous avez dit, Nous monterons sur des coureurs très-vites : c’est pour cela que ceux qui vous poursuivront, courront encore plus vite.

17 Un seul homme en épouvantera mille d’entre vous : quatre ou cinq des ennemis vous frapperont de terreur, et vous feront fuir jusqu’à ce que ceux qui restent d’entre vous soient comme le mât