Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/595

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avec la mort sera rompue, et le pacte que vous aviez fait avec l’enfer ne subsistera plus : lorsque les maux se déborderont comme un torrent, vous en serez accablés.

19 Aussitôt qu’ils se répandront, ils vous emporteront ; et ils se répandront dès le matin sans discontinuer ni jour ni nuit ; et l’affliction seule vous donnera l’intelligence de ce qu’on vous dit.

20 Car le lit est si resserré que si deux personnes s’y mettent, l’une tombera ; et la couverture est si étroite qu’elle ne peut en couvrir deux.

21 Le Seigneur va s’élever contre vous, comme il fit sur la montagne de division ; il va se mettre en colère contre vous, comme il s’y mit en la vallée de Gabaon ; et il fera son œuvre de votre punition, qui est une œuvre bien éloignée de lui ; il fera, dis-je, en cela son œuvre, et il agira d’une manière qui est étrangère à sa bonté.

22 Cessez donc de vous moquer, de peur que vos chaînes ne se resserrent encore davantage : car le Seigneur, le Dieu des armées, m’a fait entendre qu’il va faire une grande destruction et un grand retranchement sur toute la terre.

23 Prêtez l’oreille ; écoutez ma voix : rendez-vous attentifs, et ne rejetez pas mes paroles.

24 Le laboureur labourera-t-il toujours afin de semer ? Travaillera-t-il sans cesse à fendre les mottes de la terre et à la sarcler ?

25 Lorsqu’il l’a aplanie et égalée, n’y sème-t-il pas du gith et du cumin ? et n’y mettra-t-il pas du blé, de l’orge, du millet et de la vesce, chacun en sa place et en son rang ?

26 Car Dieu lui a donné du sens pour cela, et il lui a appris ce qu’il doit faire.

27 Le gith ne se foule pas avec des pointes de fer, et on ne fait point passer la roue du chariot sur le cumin ; mais le gith se bat avec une verge, et le cumin avec un fléau.

28 Le blé dont on fait le pain se brise avec le fer ; et néanmoins celui qui le brise, ne le brise pas toujours ; il ne le presse pas toujours sous la roue du chariot, et il n’en rompt pas toujours la paille avec les ongles de fer.

29 Toute cette conduite vient du Seigneur, du Dieu des armées, qui a voulu faire ainsi admirer ses conseils, et signaler la grandeur de sa justice.



MALHEUR à Ariel, à Ariel ! à cette ville qui a été prise par David : les années se sont succédé, et les fêtes se sont écoulées.

2 J’environnerai Ariel de tranchées ; elle sera triste et désolée, et elle sera pleine de sang comme Ariel.

3 Je ferai tout autour de tes murailles comme un cercle ; j’élèverai des forts contre toi, et je ferai des fortifications pour te tenir assiégée.

4 Vous serez humiliée, vous parlerez comme de dessous la terre, et vos paroles en sortiront à peine pour se faire entendre. Votre voix sortant de la terre sera semblable à celle d’une pythonisse, et vous ne pousserez qu’un son faible et obscur, comme s’il était sorti de la terre.

5 Le nombre de ceux qui vous dissiperont, sera comme la poussière la plus menue ; et la multitude de ceux qui vous tiendront sous leur puissance, sera comme ces pailles qui volent en l’air ; et tous ces maux vous surprendront en un moment.

6 Le Seigneur des armées visitera cette ville au milieu des foudres et des tremblements de terre, parmi les bruits effroyables des tourbillons et des tempêtes, et parmi les flammes d’un feu dévorant.

7 Mais après cela la multitude des peuples qui auront pris les armes contre Ariel, qui l’auront combattue, qui l’auront assiégée, et qui s’en seront rendus les maîtres, disparaîtra tout d’un coup comme un songe et une vision de nuit.

8 Et comme un homme qui a faim songe qu’il mange pendant la nuit, mais lorsqu’il est éveillé il se trouve aussi vide qu’auparavant ; et comme celui qui a soif songe qu’il boit, et après que son sommeil est passé, il se lève encore fatigue et altéré, et il est aussi vide qu’il était : ainsi se trouvera toute la multitude de ces nations qui auront combattu contre la montagne de Sion.

9 Soyez dans l’étonnement et dans la surprise : soyez dans l’agitation et le tremblement : soyez ivres, mais non pas de vin : soyez chancelants, mais non pour avoir bu avec excès.

10 Car le Seigneur va répandre sur vous un esprit d’assoupissement ; il vous fermera les yeux, il couvrira d’un voile vos prophètes et vos princes qui voient des visions.

11 Et les visions de tous les vrais prophètes vous seront comme les paroles d’un livre fermé avec des sceaux, qu’on donnera à un homme qui sait lire, en lui disant, Lisez ce livre ; et il répondra : Je ne le puis, parce qu’il est fermé.

12 Et on donnera le livre à un homme qui ne sait pas lire, et on lui dira, Lisez ; et il répondra : Je ne sais pas lire.

13 C’est pourquoi le Seigneur a dit : Parce que ce peuple s’approche de mol de bouche, et me glorifie des lèvres ; mais que son cœur est éloigné de moi, et que le culte qu’il me rend est altéré par des maximes et des ordonnances humaines ;

14 je ferai encore une merveille dans ce peuple, un prodige étrange, qui surprendra tout le monde : car la sagesse des sages périra, et la prudence des hommes intelligents sera obscurcie.