Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/591

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dans un lieu stable, sera arraché ; il sera brisé et il tombera, et tout ce qui y était suspendu périra, parce que le Seigneur a parlé.



PROPHÉTIE contre Tyr. Criez et hurlez, vaisseaux de la mer ; parce que le lieu d’où les navires avaient accoutumé de faire voile a été détruit : c’est de la terre de Céthim, que ce malheur se manifestera sur eux.

2 Demeurez dans le silence, habitants de l’île : les marchands de Sidon passaient la mer pour venir remplir vos ports.

3 Les semences que le Nil fait croître par le débordement de ses eaux, les moissons que l’Egypte doit à ce fleuve, étaient la nourriture de Tyr ; et elle était devenue comme la ville de commerce de toutes les nations.

4 Sidon, rougis de honte, parce que cette ville maritime, cette ville qui était la force et la gloire de la mer, dira dans ta ruine : Je n’ai point conçu, je n’ai point mis d’enfants au monde, je n’ai point nourri de jeunes gens, je n’ai point élevé de jeunes filles.

5 Lorsque le bruit de la destruction de Tyr sera passé en Egypte, on sera saisi de douleur.

6 Traversez les mers, poussez des cris et des hurlements, habitants de l’île.

7 N’est-ce pas la cette ville que vous vantiez tant, qui se glorifiait de son antiquité depuis tant de siècles ? Ses enfants sont allés à pied bien loin dans des terres étrangères.

8 Qui a formé ce dessein contre Tyr, autrefois la reine des villes, dont les marchands étaient des princes, dont les traficants étaient les personnes les plus éclatantes de la terre ?

9 C’est le Seigneur des armées qui a résolu de la traiter de la sorte, pour renverser toute la gloire des superbes, et pour faire tomber dans l’ignominie tous ceux qui paraissaient dans le monde avec tant d’éclat.

10 Hâtez-vous de sortir de votre terre comme un fleuve qui précipite son cours, ô ville, fille de la mer ! toute votre enceinte a été détruite.

11 Le Seigneur a étendu sa main sur la mer : il a ébranlé les royaumes : il a donné ses ordres contre Chanaan, pour réduire en poudre ses plus vaillants hommes ;

12 et il a dit : O fille de Sidon ! vierge qui allez être déshonorée : vous ne vous glorifierez plus à l’avenir avec tant de faste : levez-vous, faites voile en Céthim, et vous n’y trouverez pas même du repos.

13 Considérez l’empire des Chaldéens : il n’y eut jamais un tel peuple ; les Assyriens l’avaient fondé : cependant on a emmené captifs les plus grands d’entre eux, on a renversé leurs maisons, et on les a entièrement ruinés.

14 Criez, hurlez, vaisseaux de la mer, parce que toute votre force est détruite.

15 En ce temps-là, ô Tyr ! vous demeurerez en oubli pendant soixante et dix ans, comme durant les jours du règne d’un roi ; et après soixante et dix ans Tyr deviendra comme une femme prostituée qui chante, et à qui l’on dit :

16 Prenez le luth, tournez tout autour de la ville, courtisane mise en oubli depuis longtemps ; étudiez-vous à bien chanter, répétez souvent vos airs, afin qu’on se souvienne de vous.

17 Soixante et dix ans après le Seigneur visitera Tyr, il la remettra en état de recommencer son premier trafic, et elle se prostituera comme autrefois à tous les royaumes qui sont sur la terre.

18 Mais enfin tout le gain qui reviendra de son commerce et de son trafic sera consacré au Seigneur : il ne sera point mis en réserve, ni dans un trésor ; mais il sera tout employé pour ceux qui assistent devant le Seigneur, afin qu’ils en soient nourris et rassasiés, et qu’ils en soient revêtus jusqu’à leur vieillesse.



VOICI le temps où le Seigneur rendra déserte la terre de Juda ; il la dépouillera, il lui fera changer de face dans ses ruines, et il en dispersera tous les habitants.

2 Alors le prêtre sera comme le peuple ; le maître comme l’esclave ; la maîtresse comme la servante ; celui qui vend comme celui qui achète ; celui qui emprunte comme celui qui prête ; et celui qui doit comme celui qui redemande ce qu’il a prêté.

3 Il n’y aura que renversement dans la terre, et elle sera exposée à toutes sortes de pillages : car c’est le Seigneur qui a parlé.

4 La terre est dans les larmes ; elle fond, elle tombe dans la défaillance : le monde périt, tout ce qu’il y a de grand parmi le peuple est dans l’abaissement.

5 La terre est infectée par la corruption de ceux qui l’habitent, parce qu’ils ont violé les lois, qu’ils ont change les ordonnances, et qu’ils ont rompu l’alliance qui devait durer éternellement.

6 C’est pourquoi la malédiction dévorera la terre ; ceux qui l’habitent s’abandonneront au péché, ceux qui la cultivent seront insensés, et il n’y demeurera que très-peu d’hommes.

7 Le vin pleure, la vigne languit, tous ceux qui avaient la joie dans le cœur sont dans les larmes.

8 Le bruit des tambours a cessé, les cris de réjouissance ne s’entendent plus,