Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/587

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





SEIGNEUR ! envoyez l’Agneau dominateur de la terre, de la pierre du désert à la montagne de la fille de Sion.

2 Et alors les filles de Moab seront au passage de l’Arnon comme un oiseau qui s’enfuit, et comme les petits qui s’envolent de leur nid.

3 Prenez conseil, faites des assemblées ; préparez en plein midi une ombre aussi noire qu’est la nuit même : cachez ceux qui s’enfuient, et ne trahissez point ceux qui sont errants et vagabonds.

4 Mes fugitifs habiteront dans votre terre : Moab, servez-leur de retraite où ils se mettent a couvert de celui qui les persécute : car la poussière a trouvé sa fin, ce misérable n’est plus ; et celui qui foulait la terre aux pieds, est réduit en cendre.

5 Il viendra un Roi dans la maison de David ; son trône s’établira dans la miséricorde, et il s’y assiéra dans la vérité ; il sera un juge équitable, il s’informera avec soin de toutes choses, et il rendra à tous une prompte et exacte justice.

6 Nous avons appris quel est l’orgueil de Moab ; il est étrangement superbe : sa fierté, son insolence et sa fureur sont plus grandes que n’est son pouvoir.

7 Alors Moab criera et hurlera contre Moab : ils seront tous dans les plaintes et les hurlements : annoncez à ceux qui se glorifient sur leurs murailles de brique, de quelles plaies ils doivent être frappés.

8 Car les environs d’Hésébon sont déjà déserts, les princes des nations ont ruiné la vigne de Sabama : ses branches se sont étendues jusqu’à Jazer : elles ont couru dans le désert, et ce qui est resté de ses rejetons a passé au delà de la mer.

9 C’est pourquoi je mêlerai mes pleurs avec ceux de Jazer pour pleurer la vigne de Sabama : je vous arroserai de mes larmes, ô Hésébon et Eléalé ! parce que l’ennemi s’est jeté avec de grands cris sur vos vignes et sur vos moissons, et les a foulées aux pieds.

10 On ne verra plus de réjouissance ni d’allégresse dans les campagnes les plus fertiles, et on n’entendra plus dans les vignes ces cris de joie. Ceux qui avaient accoutumé de fouler le vin n’en fouleront plus ; et je rendrai muettes les voix de ceux qui pressaient le vin dans les cuves.

11 C’est pourquoi le fond de mon cœur fera retentir sur Moab comme les sons d’une harpe, et mes entrailles pousseront des soupirs sur la ruine de ses murailles de brique.

12 Et il arrivera que Moab étant las d’avoir été tant de fois inutilement à ses hauts lieux, entrera dans son sanctuaire pour prier, et il ne pourra encore rien obtenir.

13 C’est là la prédiction que le Seigneur avait faite de Moab il y a déjà longtemps :

14 mais maintenant voici ce que dit le Seigneur : Comme les mercenaires ont leur temps marqué, ainsi dans trois ans précisément la gloire de Moab sera détruite avec tout son peuple qui est fort nombreux ; il y restera peu d’hommes, et ce qui en restera ne sera pas nombreux.



PROPHÉTIE contre Damas. Damas va cesser d’être une ville, et elle deviendra comme un monceau de pierres d’une maison ruinée.

2 Les villes d’Aroër seront abandonnées aux troupeaux, et ils s’y reposeront sans qu’il y ait personne qui les en chasse.

3 Le soutien sera ôté à Ephraïm, et le règne à Damas ; et les restes des Syriens périront de même que la gloire des enfants d’Israël, dit le Seigneur des armées.

4 En ce temps-là la gloire de Jacob se dissipera, et son corps perdra son embonpoint, et deviendra tout maigre et tout défait.

5 Il sera semblable à ce peu de grain que ramasse celui qui glane dans la moisson, et qui recueille avec la main les épis qui sont restés, et à ce peu que trouve celui qui cherche des épis dans la vallée de Raphaïm.

6 Ce qui restera d’Israël sera comme une grappe de raisin qui aura été laissée par les vendangeurs, et comme lorsqu’on dépouille l’olivier il reste deux ou trois olives au bout d’une branche, ou quatre ou cinq au haut de l’arbre, dit le Seigneur, le Dieu d’Israël.

7 En ce temps-là l’homme s’abaissera devant celui qui l’a créé, il jettera les yeux sur le Saint d’Israël ;

8 et il ne s’abaissera plus devant les autels qu’il avait faits de ses mains : il ne regardera plus ces bois et ces temples des idoles, qui étaient l’ouvrage de ses doigts.

9 En ce temps-là ses plus fortes villes seront abandonnées comme une charrue qu’on laisse en un champ, et comme les blés prêts à recueillir qui furent laissés par les Chananéens à l’entrée des enfants d’Israël dans leur pays ; et votre terre sera déserte.

10 Parce que vous avez oublié le Dieu qui vous a sauvée, et que vous ne vous êtes point souvenue de votre puissant protecteur, vous planterez de bon plant, et vous sèmerez des graines qui viennent de loin :

11 et néanmoins ce que vous aurez planté ne produira que des fruits sauvages : votre semence fleurira dès le matin ; mais lorsque le temps de recueil-