Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/562

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



8 Les hommes corrompus détruisent la ville ; mais les sages apaisent la fureur.

9 Si le sage dispute avec l’insensé, soit qu’il se fâche ou qu’il rie, il ne trouvera point de repos.

10 Les hommes de sang haïssent le simple ; mais les justes cherchent à lui conserver la vie.

11 L’insensé répand tout d’un coup tout ce qu’il a dans l’esprit ; le sage ne se hâte pas, et se réserve pour l’avenir.

12 Le prince qui écoute favorablement les faux rapports, n’aura que des méchants pour ministres.

13 Le pauvre et le créancier se sont rencontrés : le Seigneur est celui qui éclaire l’un et l’autre.

14 Lorsqu’un roi juge les pauvres dans la vérité, son trône s’affermira pour jamais.

15 La verge et la correction donnent la sagesse ; mais l’enfant qui est abandonné à sa volonté, couvrira sa mère de confusion.

16 Les crimes se multiplieront dans la multiplication des méchants, et les justes en verront la ruine.

17 Elevez bien votre fils, et il vous consolera, et deviendra les délices de votre âme.

18 Quand il n’y aura plus de prophétie, le peuple se dissipera ; mais celui qui garde la loi, est heureux.

19 L’esclave ne peut être corrigé par des paroles : car il entend bien ce que vous lui dites, et il néglige d’y répondre.

20 Avez-vous vu un homme prompt à parler ? attendez plutôt de lui des folies, que non pas qu’il se corrige.

21 Celui qui nourrit délicatement son serviteur dès son enfance, le verra ensuite se révolter contre lui.

22 L’homme colère excite des querelles ; et celui qui se fâche aisément, sera plus prompt a pécher.

23 L’humiliation suivra le superbe ; et la gloire sera le partage de l’humble d’esprit.

24 Celui qui s’associe avec un voleur, hait sa propre vie : il entend qu’on le prend à serment, et il ne le décèle point.

25 Celui qui craint les hommes, tombera bientôt ; celui qui espère au Seigneur, sera élevé.

26 Plusieurs recherchent le regard du prince ; mais le Seigneur est le juge de chacun des hommes.

27 Les justes ont en abomination les méchants ; et les méchants ont en abomination ceux qui marchent par la droite voie.

L’enfant qui gardera la parole, ne tombera point dans la perdition.



PAROLES de celui qui assemble, du fils de celui qui répand les vérités.
Vision prophétique d’un homme qui a Dieu avec lui, et qui étant fortifié par la présence de Dieu qui réside en lui, a dit :

2 Je suis le plus insensé de tous les hommes, et la sagesse des hommes ne se trouve point en moi.

3 Je n’ai point appris la sagesse, et je ne connais point la science des saints.

4 Qui est monté au ciel, et qui en est descendu ? qui a retenu le souffle du vent dans ses mains ? qui a lié les eaux comme dans un vêtement ? qui a affermi toute l’étendue de la terre ? quel est son nom, et quel est le nom de son fils, si vous le savez ?

5 Toute parole de Dieu est purifiée comme par le feu ; il est un bouclier pour ceux qui espèrent en lui.

6 N’ajoutez rien à ses paroles ; de peur que vous n’en soyez repris et trouvé menteur.

7 Je vous ai demandé deux choses ; ne me les refusez pas avant que je meure :

8 Eloignez de moi la vanité et les paroles de mensonge. Ne me donnez ni la pauvreté, ni les richesses ; donnez-moi seulement ce qui me sera nécessaire pour vivre :

9 de peur qu’étant rassasié, je ne sois tenté de vous renoncer, et de dire, Qui est le Seigneur ? ou qu’étant contraint par la pauvreté, je ne dérobe, et que je ne viole par un parjure le nom de mon Dieu.

10 N’accusez point le serviteur devant son maître ; de peur qu’il ne vous maudisse, et que vous ne tombiez.

11 Il y a une race qui maudit son père, et qui ne bénit point sa mère.

12 Il y a une race qui se croit pure, et qui néanmoins n’a point été lavée de ses taches.

13 Il y a une race dont les yeux sont altiers, et les paupières élevées.

14 Il y a une race qui au lieu de dents a des épées ; qui se sert de ses dents pour déchirer, et pour dévorer ceux qui n’ont rien sur la terre, et qui sont pauvres parmi les hommes.

15 La sangsue a deux filles qui disent toujours : Apporte, apporte.
Il y a trois choses insatiables, et une quatrième qui ne dit jamais, C’est assez :

16 L’enfer ; la matrice stérile ; la terre qui ne se soûle point d’eau ; et le feu qui ne dit jamais, C’est assez.

17 Que l’œil qui insulte à son père, et qui méprise l’enfantement de sa mère, soit arraché par les corbeaux des torrents, et dévoré par les enfants de l’aigle.

18 Trois choses me sont difficiles à comprendre, et la quatrième m’est entièrement inconnue :

19 La trace de l’aigle dans l’air ; la trace du serpent sur la terre ; la trace d’un navire au milieu de la mer ; et la voie de l’homme dans sa jeunesse.