Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/539

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





Intelligence de David, lorsqu’il était dans la caverne, Prière.


2 J’AI élevé ma voix pour crier vers le Seigneur : j’ai élevé ma voix pour prier le Seigneur.

3 Je répands ma prière en sa présence ; et j’expose devant lui mon affliction, (4) lorsque mon âme est toute prête à me quitter.

Vous connaissez mes voies, Seigneur ! et vous voyez qu’ils m’ont tendu un piège eu secret dans cette voie où je marchais.

5 Je considérais à ma droite, et je regardais à ma gauche ; et il n’y avait personne qui me connût : il ne m’est resté aucun moyen de fuir ; et nul ne cherche à sauver ma vie.

6 J’ai crié vers vous, Seigneur ! j’ai dit : Vous êtes mon espérance, et mon partage dans la terre des vivants.

7 Soyez attentif à ma prière ; parce que je suis extrêmement humilié : délivrez-moi de ceux qui me persécutent ; parce qu’ils sont devenus plus forts que moi.

8 Tirez mon âme de la prison où elle est, afin que je bénisse votre nom : les justes sont dans l’attente de la justice que vous me rendrez.



Psaume de David, lorsque son fils Absalom le poursuivait.


SEIGNEUR ! exaucez ma prière : rendez vos oreilles attentives à ma supplication selon la vérité de vos promesses : exaucez-moi selon l’équité de votre justice.

2 Et n’entrez point en jugement avec votre serviteur ; parce que nul homme vivant ne sera trouvé juste devant vous.

3 Car l’ennemi a poursuivi mon âme ; il a humilié ma vie jusqu’en terre : il m’a réduit dans l’obscurité, comme ceux qui sont morts depuis plusieurs siècles.

4 Mon âme a été toute remplie d’angoisse, à cause de l’état où je me trouvais : mon cœur a été tout troublé au dedans de moi.

5 Je me suis souvenu des jours anciens : j’ai médité sur toutes vos œuvres ; et je m’appliquais à considérer les ouvrages de vos mains.

6 J’ai étendu mes mains vers vous : mon âme est en votre présence comme une terre sans eau.

7 Hâtez-vous, Seigneur ! de m’exaucer ; mon âme est tombée dans la défaillance : ne détournez pas de moi votre visage ; de peur que je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse.

8 Faites-moi bientôt entendre une réponse de miséricorde ; parce que c’est en vous que j’ai mis mon espérance : faites-moi connaître la voie dans laquelle je dois marcher ; parce que j’ai élevé mon âme vers vous.

9 Délivrez-moi de mes ennemis. Seigneur ! parce que c’est à vous que j’ai recours : (10) enseignez-moi à faire votre volonté ; parce que vous êtes mon Dieu.

Votre Esprit qui est souverainement bon, me conduira dans une terre droite et unie : (11) vous me ferez vivre, Seigneur ! pour la gloire de votre nom, selon l’équité de votre justice.

Vous ferez sortir mon âme de l’affliction qui la presse ; (12) et vous exterminerez mes ennemis par un effet de votre miséricorde.

Et vous perdrez tous ceux qui persécutent mon âme ; parce que je suis votre serviteur.



Psaume de David, contre Goliath.


BÉNI soit le Seigneur, mon Dieu, qui apprend à mes mains à combattre, et à mes doigts à faire la guerre.

2 Il est tout rempli de miséricorde pour moi : il est mon refuge, mon défenseur et mon libérateur.

Il est mon protecteur, et j’ai espéré en lui : c’est lui qui assujettit mon peuple sous moi.

3 Seigneur ! qu’est-ce que l’homme, pour vous être fait connaître à lui ? ou qu’est-ce que le fils de l’homme, pour qui vous faites paraître tant d’estime ?

4 L’homme est devenu semblable au néant même : ses jours passent comme l’ombre.

5 Seigneur ! abaissez vos cieux et descendez : frappez les montagnes, et elles se réduiront en fumée.

6 Faites briller vos éclairs contre mes ennemis ; et vous les dissiperez : envoyez vos flèches contre eux ; et vous les remplirez de trouble.

7 Faites éclater du haut du ciel votre main toute-puissante, et délivrez-moi : sauvez-moi de l’inondation des eaux, de la main des enfants étrangers,

8 dont la bouche profère des paroles vaines, et dont la droite est une droite pleine d’iniquité.

9 Je vous chanterai, ô Dieu ! un nouveau cantique, et je célébrerai votre gloire sur l’instrument à dix cordes.

10 Ô vous, qui procurez le salut aux rois, qui avez sauvé David, votre serviteur, de l’épée meurtrière ! (11) délivrez-moi.

Et retirez-moi d’entre les mains des enfants étrangers, dont la bouche profère des paroles vaines, et dont la droite est une droite pleine d’iniquité.

12 Leurs fils sont comme de nouvelles plantes dans leur jeunesse ; leurs filles sont parées et ornées comme des temples ;

13 leurs celliers sont si remplis, qu’il faut les vider les uns dans les autres : leurs brebis sont fécondes, et leur multitude se fait remarquer quand elles sor-