Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/532

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



119 J’ai regardé comme des prévaricateurs tous les pécheurs de la terre ; c’est pourquoi j’ai aimé les témoignages de votre loi.

120 Transpercez mes chairs par votre crainte, comme avec des clous : car vos jugements me remplissent de frayeur.

(aïn.)

121 J’ai fait ce qui est juste et équitable ; ne me livrez pas à ceux qui me calomnient.

122 Affermissez votre serviteur dans le bien, et que les superbes ne m’accablent point par leurs calomnies.

123 Mes yeux se sont affaiblis dans l’attente de votre assistance salutaire, et de vos promesses pleines de justice.

124 Traitez votre serviteur selon votre miséricorde ; et enseignez-moi vos ordonnances pleines de justice.

125 Je suis votre serviteur : donnez-moi l’intelligence ; afin que je connaisse les témoignages de votre loi.

126 Il est temps que vous agissiez, Seigneur ! ils ont renversé votre loi.

127 C’est pour cela que j’ai aimé vos commandements plus que l’or et que la topaze.

128 C’est pour cela que je dirigeais mes pas selon la voie de tous vos commandements : j’ai haï toute voie injuste.

(phé.)

129 Les témoignages de votre loi sont admirables ; c’est pourquoi mon âme en a recherché la connaissance avec soin.

130 La manifestation de vos paroles éclaire les âmes, et donne l’intelligence aux petits.

131 J’ai ouvert la bouche, et j’ai attiré l’air que je respire ; parce que je désirais beaucoup vos commandements.

132 Regardez-moi, et ayez pitié de moi selon l’équité dont vous usez envers ceux qui aiment votre nom.

133 Conduisez mes pas selon votre parole ; et faites que nulle injustice ne me domine.

134 Délivrez-moi des calomnies des hommes ; afin que je garde vos commandements.

135 Faites luire sur votre serviteur la lumière de votre visage ; et enseignez-moi vos ordonnances pleines de justice.

136 Mes yeux ont répandu des ruisseaux de larmes ; parce qu’ils n’ont pas gardé votre loi.

(tsadé.)

137 Vous êtes juste, Seigneur ! et vos jugements sont équitables.

138 Les témoignages de votre loi que vous nous avez donnés, sont tout remplis de justice et de votre vérité.

139 Mon zèle m’a fait sécher de douleur ; parce que mes ennemis ont oublié vos paroles.

140 Votre parole est aussi pure que l’argent éprouvé très-parfaitement par le feu ; et votre serviteur l’aime uniquement.

141 Je suis petit et méprisé : mais je n’ai point oublié vos ordonnances pleines de justice.

142 Votre justice est la justice éternelle ; et votre loi est la vérité même.

143 L’affliction et l’angoisse sont venues fondre sur moi ; et vos commandements sont tout le sujet de ma méditation.

144 Les témoignages de votre loi sont remplis d’une justice éternelle : donnez-moi l’intelligence, et je vivrai.

(coph.)

145 J’ai crié de tout mon cœur : Exaucez-moi, Seigneur ! je rechercherai vos ordonnances pleines de justice.

146 J’ai crié vers vous : Sauvez-moi, afin que je garde vos commandements.

147 Je me suis hâté, et j’ai crié de bonne heure ; parce que j’ai mis mon espérance en vos promesses.

148 Mes yeux vous ont regardé de grand matin en prévenant la lumière, afin que je méditasse sur vos paroles.

149 Écoutez ma voix, Seigneur ! selon votre miséricorde ; et faites-moi vivre selon l’équité de votre jugement.

150 Mes persécuteurs ont approché de l’iniquité, et se sont fort éloignés de votre loi.

151 Vous êtes proche, Seigneur ! et toutes vos voies sont remplies de vérité.

152 J’ai connu dès le commencement, que vous avez établi pour toute l’éternité les témoignages de votre loi.

(resh.)

153 Considérez l’humiliation où je suis, et daignez m’en retirer ; parce que je n’ai point oublié votre loi.

154 Jugez ma cause, et délivrez-moi : donnez-moi la vie selon votre parole.

155 Le salut est loin des pécheurs : parce qu’ils n’ont point recherché vos ordonnances pleines de justice.

156 Vos miséricordes sont abondantes, Seigneur ! donnez-moi la vie selon l’équité de votre jugement.

157 Il y en a beaucoup qui me persécutent et qui m’accablent d’afflictions ; mais je ne me suis point détourné des témoignages de votre loi.

158 J’ai vu les prévaricateurs de vos ordonnances, et je séchais de douleur ; parce qu’ils n’ont point gardé vos paroles.

159 Considérez, Seigneur ! que j’ai aimé vos commandements : faites-moi vivre par un effet de votre miséricorde.

160 La vérité est le principe de vos paroles : tous les jugements de votre justice sont éternels.