Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/519

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


corne ; faites retentir de saints transports de joie en présence du Seigneur, votre Roi.

7 Que la mer en soit émue avec tout ce qui la remplit, toute la terre, et ceux qui l’habitent.

8 Les fleuves frapperont des mains, comme aussi les montagnes tressailliront de joie,

9 à la présence du Seigneur, à cause qu’il vient juger la terre.

Il jugera toute la terre selon la justice, et les peuples selon l’équité.



Psaume pour David.


LE Seigneur, qui est assis sur les chérubins, est entré dans son règne ; que les peuples en soient émus de colère, que la terre en soit ébranlée.

2 Le Seigneur est grand dans Sion : il est élevé au-dessus de tous les peuples.

3 Qu’ils rendent gloire à votre grand nom ; parce qu’il est terrible et saint, (4) et que la majesté du Roi suprême éclate dans son amour pour la justice.

Vous nous avez marqué une conduite très-droite : vous avez exercé la justice et le jugement dans Jacob.

5 Relevez la gloire du Seigneur, notre Dieu, et adorez l’escabeau de ses pieds, parce qu’il est saint.

6 Moïse et Aaron étaient ses prêtres, et Samuel était au nombre de ceux qui invoquaient son nom.

Ils invoquaient tous le Seigneur, et le Seigneur les exauçait : (7) il leur parlait au milieu de la colonne de nuée.

Ils gardaient ses ordonnances, et les préceptes qu’il leur avait donnés.

8 Seigneur notre Dieu ! vous les exauciez : ô Dieu ! vous avez usé envers eux de miséricorde, lors même que vous punissiez en eux tout ce qui pouvait vous y déplaire.

9 Glorifiez le Seigneur, notre Dieu, et adorez-le sur sa sainte montagne ; parce que le Seigneur, notre Dieu, est saint.



Psaume d’actions de grâces.


POUSSEZ des cris de joie à la gloire de Dieu, vous tous, habitants de la terre : (2) servez le Seigneur avec joie ; présentez-vous devant lui avec des chants d’allégresse.

3 Sachez que le Seigneur est le vrai Dieu : que c’est lui qui nous a faits, et que nous ne nous sommes pas faits nous-mêmes.

Vous qui êtes son peuple, et les brebis qu’il nourrit dans ses pâturages, (4) entrez par les portes de son tabernacle en l’honorant par vos actions de grâces, et venez dans sa maison en chantant des hymnes : glorifiez-le ; louez son nom.

5 Car le Seigneur est plein de douceur ; sa miséricorde est éternelle, et sa vérité s’étendra dans la suite de toutes les races.



Psaume pour David.


JE chanterai, Seigneur ! devant vous votre miséricorde et votre justice.

Je les chanterai sur des instruments de musique ; (2) et je m’appliquerai à connaître la voie qui est pure et sans tache : quand viendrez-vous à moi ?

Je marchais dans l’innocence de mon cœur au milieu de ma maison : (3) je ne me proposais rien d’injuste devant les yeux ; je haïssais ceux qui violaient votre loi.

4 Celui dont le cœur était corrompu n’avait aucune société avec moi ; et je ne connaissais point celui qu’une conduite maligne éloignait de moi.

5 Je persécutais celui qui médisait en secret de son prochain ; je ne mangeais point avec ceux dont l’œil est superbe, et le cœur insatiable.

6 Mes yeux ne regardaient sur la terre que ceux qui étaient vraiment fidèles, afin de les faire asseoir près de moi ; et je n’avais pour ministre et pour officier que celui qui marchait dans une voie innocente.

7 Celui qui agit avec orgueil, ne demeurera point dans ma maison : celui qui profère des choses injustes, n’a pu se rendre agréable devant mes yeux.

8 Je mettais à mort dès le matin tous les pécheurs de la terre, afin de bannir de la ville du Seigneur tous ceux qui commettent l’iniquité.



Oraison du pauvre, lorsqu’il sera dans l’affliction, et qu’il répandra sa prière en la présence du Seigneur.


2 SEIGNEUR ! exaucez ma prière, et que mes cris s’élèvent jusqu’à vous.

3 Ne détournez point de moi votre visage ; en quelque jour que je me trouve affligé, rendez-vous attentif à ma demande ; en quelque jour que je vous invoque, exaucez-moi promptement.

4 Car mes jours se sont évanouis comme la fumée, et mes os sont devenus aussi secs que les matières les plus aisées à brûler.

5 J’ai été frappé comme l’herbe l’est par l’ardeur du soleil, et mon cœur s’est desséché, parce que j’ai oublié de manger mon pain.

6 À force de gémir et de soupirer, je n’ai plus que la peau collée sur les os.

7 Je suis devenu semblable au pélican qui habite dans la solitude : je suis devenu comme le hibou qui se retire dans les lieux obscurs des maisons.

8 J’ai veillé pendant la nuit ; et j’étais comme le passereau qui se tient seul sur un toit.