Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/510

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



38 Mais pour lui, il usait de miséricorde à leur égard ; il leur pardonnait leurs péchés, et ne les perdait pas entièrement.

Et il arrêtait souvent les effets de sa fureur, et n’allumait point contre eux toute sa colère.

39 Il se souvenait de la faiblesse de leur chair et de la fragilité de leur vie, semblable à une vapeur qui passe et ne revient plus.

40 Combien de fois l’ont-ils irrité dans le désert, et ont-ils excité sa colère dans les lieux secs et sans eau !

41 Ils recommençaient sans cesse à tenter Dieu, et à irriter le Saint d’Israël.

42 Ils ne se souvenaient point de la puissance qu’il fit paraître au jour qu’il les délivra des mains de celui qui les affligeait ;

43 de quelle sorte il fit éclater dans l’Égypte les signes de sa puissance, et ses prodiges dans la plaine de Tanis ;

44 lorsqu’il changea en sang leurs fleuves et leurs eaux, afin qu’ils n’en pussent boire ;

45 qu’il leur envoya une infinité de mouches différentes qui les dévoraient, et des grenouilles qui perdaient tout ;

46 qu’il fit consumer leurs fruits par des insectes, et leurs travaux par les sauterelles ;

47 qu’il fit mourir leurs vignes par la grêle, et leurs mûriers par la gelée ;

48 qu’il extermina leurs bêtes par cette, grêle, et tout ce qu’ils possédaient par le feu du ciel :

49 qu’il leur fit sentir les effets de sa colère et de son indignation ; qu’il les accabla parle poids de sa fureur, et les affligea par les différents fléaux qu’il leur envoya par le ministère des mauvais anges ;

50 qu’il ouvrit un chemin spacieux à sa colère pour n’épargner plus leur vie, et pour envelopper dans une mort commune leurs bestiaux ;

51 qu’il frappa tous les premiers-nés dans la terre d’Égypte, et les prémices de tous leurs travaux dans les tentes de Cham ;

52 et qu’il enleva son peuple comme des brebis, et les conduisit comme un troupeau dans le désert.

53 Il les mena pleins d’espérance, et leur ôta toute crainte, leurs ennemis ayant été couverts par la mer.

54 Il les amena sur la montagne qu’il s’était consacrée, sur la montagne que sa droite a acquise.

55 Il chassa les nations de devant leur face, et il leur distribua au sort la terre promise, après l’avoir partagée avec le cordeau ; et il établit les tribus d’Israël dans les demeures de ces nations.

56 Mais ils tentèrent et irritèrent de nouveau le Dieu très-haut ; et ils ne gardèrent point ses préceptes.

57 Ils se détournèrent de lui, et n’observèrent point son alliance ; et à l’exemple de leurs pères ils devinrent comme un arc renversé dont on tire de travers.

58 lis irritèrent sa colère sur leurs collines ; et ils le piquèrent d’une jalousie d’indignation par les idoles qu’ils se fabriquaient.

59 Dieu entendit leurs blasphèmes ; et il n’eut plus que du mépris pour Israël, qu’il réduisit à la dernière humiliation.

60 Et il rejeta le tabernacle qui était à Silo, son propre tabernacle où il avait demeuré parmi les hommes.

61 Il livra l’arche, qui était toute leur force et toute leur gloire, entre les mains de l’ennemi, la rendant captive.

62 Et il exposa de tous côtés son peuple à l’épée de ses ennemis, et il regarda son héritage avec mépris.

63 Le feu dévora leurs jeunes hommes, et leurs filles ne furent point pleurées.

64 Leurs prêtres furent mis à mort par l’épée, et nul ne versait des larmes sur leurs veuves.

65 Et le Seigneur se réveilla comme s’il avait dormi jusqu’alors, et comme un homme que le vin qui l’a enivré rend plus fort.

66 Il frappa ses ennemis par derrière, et les couvrit d’une confusion éternelle.

67 Et il rejeta le tabernacle de Joseph, et ne choisit point la tribu d’Éphraïm ;

68 mais il choisit la tribu de Juda, la montagne de Sion qu’il a aimée.

69 Et il bâtit dans la terre qu’il a affermie pour tous les siècles, son sanctuaire, qu’il a rendu comme la licorne.

70 Il a choisi David, son serviteur, et l’a tiré de la garde des troupeaux de brebis.

71 Il l’a pris lorsqu’il suivait celles qui étaient pleines ; afin qu’il servît de pasteur à son serviteur Jacob, et à Israël, son héritage.

72 Aussi il a pris soin d’eux comme leur pasteur avec un cœur plein d’innocence, et les a conduits avec une intelligence pleine de lumière, qui a paru dans toutes les œuvres de ses mains.



Psaume d’Asaph.


Ô DIEU ! les nations sont entrées dans votre héritage ; elles ont souillé votre temple ; elles ont réduit Jérusalem à être comme une cabane qui sert à garder les fruits.

2 Elles ont exposé les corps morts de vos serviteurs pour servir de nourriture aux oiseaux du ciel ; les chairs de vos saints pour être la proie des bêtes de la terre.

3 Elles ont répandu leur sang comme l’eau autour de Jérusalem, et il n’y avait personne qui leur donnât la sépulture.

4 Nous sommes devenus un sujet d’opprobre à nos voisins ; ceux qui sont autour de nous se moquent de nous et nous insultent.