Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/499

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Dieu a envoyé sa miséricorde et sa vérité, (5) et il a arraché mon âme du milieu des petits lions : j’ai dormi plein de trouble.

Les enfants des hommes ont des dents qui sont comme des armes et des flèches, et leur langue est une épée très-aiguë.

6 Ô Dieu ! élevez-vous au-dessus des cieux ; et que votre gloire éclate dans toute la terre.

7 Ils ont tendu un piège à mes pieds, et ils y ont abaissé mon âme : ils ont creusé une fosse devant mes yeux ; et ils y sont eux-mêmes tombés.

8 Mon cœur est préparé, ô Dieu ! mon cœur est tout préparé : je chanterai, et je ferai retentir vos louanges sur les instruments.

9 Levez-vous, ma gloire ; excitez-vous, mon luth et ma harpe : je me lèverai de grand matin.

10 Je vous louerai, Seigneur ! au milieu des peuples, et je chanterai votre gloire parmi les nations ;

11 parce que votre miséricorde s’est élevée jusques aux cieux, et votre vérité jusques aux nuées.

12 Ô Dieu ! élevez-vous au-dessus des cieux, et que votre gloire éclate dans toute la terre.



Pour la fin. Ne m’exterminez pas. David a mis celle inscription pour titre.


2 SI vous parlez véritablement et selon la justice, jugez donc aussi selon la même équité, ô enfants des hommes !

3 Mais au contraire vous formez dans le fond de votre cœur des desseins d’iniquité ; et vos mains ne s’emploient qu’à commettre avec adresse des injustices sur la terre.

4 Les pécheurs se sont éloignés de la justice dès leur naissance ; et ils se sont égarés dès qu’ils sont sortis du sein de leur mère : ils ont dit des choses fausses.

5 Leur fureur est semblable à celle du serpent, et de l’aspic qui se rend sourd en se bouchant les oreilles ;

6 et qui ne veut point entendre la voix des enchanteurs, non pas même celle de l’homme qui sait le mieux l’art d’enchanter.

7 Dieu brisera leurs dents dans leur bouche : le Seigneur mettra en poudre les mâchoires des lions.

8 Ils seront réduits à rien, comme une eau qui passe : il a tendu son arc jusu’à ce qu’ils tombent dans la dernière faiblesse.

9 Ils seront détruits comme la cire que la chaleur fait fondre et couler : le feu est tombé d’en haut sur eux ; et ils n’ont plus vu le soleil.

10 Avant qu’ils puissent connaître que leurs épines sont parvenues jusqu’à la force d’un arbrisseau, il les engloutit comme tout vivants dans sa colère.

11 Le juste se réjouira en voyant la vengeance que Dieu prendra des impies ; et il lavera ses mains dans le sang du pécheur.

12 Et les hommes diront alors : Puisque le juste retire du fruit de sa justice, il y a sans doute un Dieu qui juge les hommes sur la terre.



Pour la fin. Ne m’exterminez pas. David a mis cette inscription pour titre, quand Saül envoya des gens, et fit garder sa maison pour le tuer.


2 SAUVEZ-MOI, mon Dieu ! des mains de mes ennemis, et délivrez-moi de ceux qui s’élèvent contre moi.

3 Arrachez-moi du milieu de ces ouvriers d’iniquité ; et sauvez-moi de tous ces hommes de sang.

4 Car les voilà qui se sont rendus maîtres de ma vie : des hommes puissants sont venus fondre sur moi.

Ce n’est point, Seigneur ! mon iniquité ni mon péché qui en est cause : (5) j’ai couru, et j’ai conduit tous mes pas sans injustice : levez-vous pour venir au-devant de moi à mon secours, et considérez le péril où je me trouve.

6 Vous, Seigneur ! qui êtes le Dieu des armées, le Dieu d’Israël, appliquez-vous à visiter toutes les nations : ne faites point de miséricorde à tous ceux qui commettent l’iniquité.

7 Ils reviendront vers le soir ; et ils seront affamés comme des chiens, et ils tourneront autour de la ville.

8 Ils parleront dans leur bouche contre moi, et ils ont une épée sur leurs lèvres : car qui est celui qui nous a écoutés ? disent-ils.

9 Et vous, Seigneur ! vous vous rirez d’eux : vous regarderez toutes les nations comme un néant.

10 C’est en vous que je mettrai et que je conserverai toute ma force ; parce que vous êtes, ô Dieu ! mon défenseur.

11 La miséricorde de mon Dieu me préviendra : Dieu me fera voir la manière dont il veut traiter mes ennemis.

12 Ne les faites pas mourir ; de peur qu’on n’oublie tout à fait mon peuple : dispersez-les par votre puissance, et faites-les déchoir de cet état d’élévation où ils sont, vous, Seigneur ! qui êtes mon protecteur,

13 à cause du crime sorti de leur bouche, et du discours qu’ils ont proféré de leurs lèvres ; et qu’ils soient surpris dans leur propre orgueil.

Et l’on publiera contre eux l’exécration et le mensonge dont ils sont coupables, (14) au jour de la consommation, lorsqu’ils seront consumés par votre colère, et ils ne subsisteront plus.

Et ils connaîtront alors que Dieu possédera l’empire, non seulement sur Ja-