Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/486

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


peuple : le Seigneur bénira son peuple en lui donnant la paix.



Psaume peur servir de cantique à la dédicace de la maison de David.


2 JE publierai vos grandeurs, Seigneur ! parce que vous m’avez relevé, et que vous n’avez pas donné lieu à mes ennemis de se réjouir sur mon sujet.

3 Seigneur mon Dieu ! j’ai crié vers vous, et vous m’avez guéri.

4 Vous avez, Seigneur ! retiré mon âme de l’enfer ; vous m’avez sauvé du milieu de ceux qui descendent dans la fosse.

5 Chantez des cantiques au Seigneur, vous qui êtes ses saints, et célébrez par vos louanges sa mémoire sainte.

6 Car la colère qu’il a fait paraître envers moi est venue d’un juste sujet d’indignation, et la vie qu’il m’a rendue est un pur effet de sa volonté : les pleurs se répandent le soir, et la joie viendra le matin.

7 Pour moi, j’ai dit étant dans l’abondance : Je ne déchoirai jamais de cet état.

8 C’était, Seigneur ! par un pur effet de votre volonté, que vous m’aviez affermi dans l’état florissant où j’étais : mais vous avez détourné votre visage de dessus moi, et aussitôt j’ai été rempli de trouble.

9 Je crierai vers vous, Seigneur ! et j’adresserai mes prières à mon Dieu.

10 Quelle utilité retirerez-vous de ma mort, lorsque je descendrai dans la pourriture du tombeau ? Est-ce que la poussière pourra vous louer ? Publiera-t-elle votre vérité ?

11 Le Seigneur m’a entendu ; il a eu pitié de moi : le Seigneur s’est déclaré mon protecteur.

12 Vous avez changé mes gémissements en réjouissance : vous avez déchiré le sac dont je m’étais revêtu ; et vous m’avez tout environné de joie ;

13 afin qu’au milieu de ma gloire je chante vos louanges, et que je ne sente plus les pointes de la tristesse : Seigneur mon Dieu ! je vous louerai et vous rendrai grâces éternellement.



Pour la fin, Psaume de David, pour l’extase.


C’EST en vous, Seigneur ! que j’ai mis mon espérance ; ne permettez pas que je sois confondu pour jamais : délivrez-moi selon votre justice.

3 Rendez votre oreille attentive à mes prières : hâtez-vous de me retirer de ce danger : que je trouve en vous un Dieu qui soit mon protecteur et un asile assuré, afin que vous me sauviez.

4 Car vous êtes ma force et mon refuge ; et à cause de votre nom vous me conduirez et me nourrirez.

5 Vous me tirerez de ce piège qu’ils m’avaient caché : parce que vous êtes mon protecteur.

6 Je remets mon âme entre vos mains : vous m’avez racheté, Seigneur, Dieu de vérité !

7 Vous haïssez ceux qui observent des choses vaines, et sans aucun fruit : mais pour moi, je n’ai espéré que dans le Seigneur.

8 Je me réjouirai et serai ravi de joie dans votre miséricorde ; parce que vous avez regardé mon état si humilié, vous avez sauvé mon âme des nécessités fâcheuses qui l’accablaient.

9 Et vous ne m’avez point livré entre les mains de l’ennemi ; mais vous avez mis mes pieds en un lieu spacieux.

10 Ayez pitié de moi, Seigneur ! parce que je suis très-affligé : mon œil, mon âme et mes entrailles sont toutes troublées par l’excès de la tristesse.

11 Car ma vie se consume dans la douleur, et mes années se passent dans de continuels gémissements.

Toute ma force s’est affaiblie par la pauvreté où je suis réduit ; et je sens le trouble jusque dans mes os.

12 Je suis devenu plus que tous mes ennemis un sujet d’opprobre, principalement à mes voisins ; et une occasion de frayeur pour ceux dont je suis connu : ceux qui me voyaient s’enfuyaient loin de moi.

13 J’ai été mis en oubli et effacé de leur cœur, comme si j’eusse été mort ; je suis devenu semblable à un vase qui est brisé.

14 Car j’ai entendu les discours injurieux de plusieurs de ceux qui demeurent autour de moi : dans le temps qu’ils s’assemblaient contre moi, ils ont tenu conseil pour m’ôter la vie.

15 Mais j’ai espéré en vous, Seigneur ! j’ai dit : Vous êtes mon Dieu : (16) tous les événements de ma vie sont entre vos mains.

Délivrez-moi des mains de mes ennemis et de mes persécuteurs : (17) répandez sur votre serviteur la lumière de votre visage ; sauvez-moi selon votre miséricorde.

18 Que je ne sois point confondu, Seigneur ! parce que je vous ai invoqué : que les impies rougissent, et qu’ils soient conduits dans l’enfer.

19 Que les lèvres trompeuses soient rendues muettes, ces lèvres qui profèrent des paroles d’iniquité contre le juste, avec un orgueil plein de mépris.

20 Combien est grande, Seigneur ! l’abondance de votre douceur ineffable, que vous avez cachée et réservée pour ceux qui vous craignent ! Vous l’avez rendue pleine et parfaite pour ceux qui espèrent en vous à la vue des enfants des hommes.

21 Vous les cacherez dans le secret de votre face, afin qu’ils soient à couvert de