Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/463

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’eau ; mais qu’il soit maudit sur la terre, et qu’il ne marche point par le chemin de la vigne.

19 Qu’il passe des eaux froides de la neige à une chaleur excessive, et que son péché le conduise jusqu’aux enfers.

20 Que la miséricorde le mette en oubli, que les vers soient sa douceur et ses délices ; qu’on ne se souvienne point de lui, mais qu’il soit arraché comme un arbre qui ne porte point de fruit.

21 Car il a nourri celle qui était stérile et qui n’enfantait point, et il n’a point fait de bien à la veuve.

22 Il a fait tomber les plus forts par sa puissance ; et lorsqu’il sera le plus ferme, il ne s’assurera point de sa vie.

23 Dieu lui a donné du temps pour faire pénitence, et il en abuse pour devenir encore plus superbe ; mais les yeux de Dieu sont sur ses voies.

24 Ces personnes s’élèvent pour un moment ; et après cela ils ne subsistent plus ; ils seront humiliés comme toutes choses ; ils seront emportés et retranchés comme le haut des épis.

25 Si cela n’est ainsi, qui pourra me convaincre de mensonge dans ce que je dis, et accuser mes paroles devant Dieu ?



BALDAD de Suh parla ensuite à Job, en ces termes :

2 Celui-là seul est puissant et redoutable, qui fait régner la paix dans ses hauts lieux.

3 Peut-on compter le nombre de ses soldats ? et sur qui sa lumière ne se lève-t-elle point ?

4 L’homme comparé avec Dieu peut-il être justifié ? et celui qui est né d’une femme paraîtra-t-il pur devant lui ?

5 La lune même ne brille point, et les étoiles ne sont pas pures devant ses yeux ;

6 combien moins le sera l’homme qui n’est que pourriture, et le fils de l’homme qui n’est qu’un ver ?



ALORS Job répondit à Baldad, et lui dit :

2 Qui prétendez-vous assister ? est-ce un homme faible ? ou soutenez-vous quelqu’un qui n’ait pas le bras assez fort ?

3 A qui donnez-vous conseil ? est-ce à celui qui n’a pas assez de sagesse ? et voulez-vous ainsi signaler votre prudence ?

4 Qui entreprenez-vous d’enseigner ? n’est-ce pas celui qui a créé les âmes et les esprits ?

5 Les géants mêmes, et ceux qui habitent avec eux, gémissent devant lui sous les eaux.

6 L’enfer est nu devant ses yeux, et l'abîme n’a point de voile pour se couvrir devant lui.

7 C’est lui qui fait reposer le pôle du septentrion sur le vide, et qui suspend la terre sur le néant.

8 C’est lui qui lie les eaux dans les nuées, afin qu’elles ne fondent pas sur la terre tout à la fois :

9 qui empêche que son trône ne paraisse à découvert, et qui répand au devant les nuages qu’il a formés :

10 qui a renfermé les eaux dans leurs bornes, pour y demeurer tant que durera la lumière et les ténèbres.

11 Les colonnes du ciel tremblent devant lui, et il les fait trembler au moindre clin d’œil.

12 Sa puissance a rassemblé les mers en un instant ; et sa sagesse a dompté l’orgueil de cet élément.

13 Son esprit a orné les cieux, et l’adresse de sa main puissante a fait paraître le Serpent plein de replis.

14 Ce que nous venons de dire n’est qu’une petite partie de ses œuvres. Si ce que nous avons entendu est seulement comme une goutte, en comparaison de ce que l’on peut en dire, qui pourra soutenir l’éclat du tonnerre de sa grandeur ?



JOB prenant encore la parole, et usant du même discours figuré, continua en ces termes :

2 Je prends à témoin le Dieu vivant qui m’a ôté tout moyen de justifier mon innocence, et le Tout-Puissant qui a rempli mon âme d’amertume,

3 que tant que j’aurai un souffle de vie, et que Dieu me laissera la respiration,

4 mes lèvres ne prononceront rien d’injuste, et ma langue ne dira point de mensonge.

5 Dieu me garde de vous croire équitables ! tant que je vivrai, je ne me désisterai point de la défense de mon innocence.

6 Je n’abandonnerai point la justification que j’ai commencé à faire de ma conduite : car mon cœur ne me reproche rien dans toute ma vie.

7 Que celui qui se déclare mon ennemi, passe lui-même pour un impie, et que celui qui me combat, soit regardé comme un injuste.

8 Car quelle est l’espérance de l’hypocrite, s’il ravit le bien d’autrui par son avarice, et que Dieu ne délivre point son âme ?

9 Dieu entendra-t-il ses cris, lorsque l’affliction viendra fondre sur lui ?

10 Ou pourra-t-il trouver sa joie dans le Tout-Puissant, et invoquer Dieu en tout temps ?

11 Je vous enseignerai avec le secours de Dieu ; je ne vous cacherai point ce qui est renfermé dans le Tout-Puissant.

12 Mais vous le savez déjà tous ; et pourquoi donc vous répandez-vous inutilement en de vains discours ?