Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/461

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


soient loin de moi, puisque les biens dont ils jouissent ne sont point en leur puissance.

17 Combien de fois aussi voyons-nous que la lumière des impies s’éteint tout d’un coup, et qu’il leur survient un déluge de maux, lorsque Dieu les accable de douleurs, et leur partage les effets de sa fureur ?

18 Ils deviennent comme la paille que le vent dissipe, et comme la poussière qui est enlevée par un tourbillon.

19 Dieu fera passer aux enfants la peine du père ; et après l’avoir puni selon son impiété, alors il lui fera comprendre la grandeur de son crime.

20 Il verra de ses propres yeux sa ruine entière ; et il boira de la fureur du Tout-Puissant.

21 Car que lui importe ce que deviendra sa maison après lui, si Dieu lui retranche la moitié de ses années ?

22 Qui entreprendra d’enseigner à Dieu quelque chose, lui qui juge les grands de la terre ?

23 Un homme meurt fort de corps, sain, riche et heureux,

24 dont les entrailles étaient chargées de graisse, et les os pleins et comme arrosés de moelle ;

25 un autre meurt dans l’amertume de son âme, et sans aucun bien :

26 et néanmoins ils dormiront tous deux dans la poussière du sépulcre, et ils seront tous deux mangés des vers.

27 Je connais bien vos pensées, et les jugements injustes que vous faites de moi.

28 Car vous dites : Qu’est devenue la maison de ce prince ? et où sont maintenant les tentes des impies ?

29 Consultez le premier de ceux que vous trouverez dans le chemin, et vous verrez qu’il connaît cette même vérité :

30 Que le méchant est réservé pour le moment où il doit périr, et que Dieu le conduira jusqu’au jour où il doit répandre sur lui sa fureur.

31 Qui le reprendra en sa présence de ses voies injustes ? et qui lui rendra le mal qu’il a fait ?

32 Il sera porté un jour au tombeau, et il demeurera pour jamais parmi la foule des morts.

33 Sa présence a été agréable sur le rivage du Cocyte ; un nombre innombrable de personnes l’y ont précédé, et il y entraînera tous les hommes après lui.

34 Comment donc voulez-vous me donner une vaine consolation, puisque j’ai fait voir que ce que vous dites est contraire à la vérité ?



ELIPHAZ de Théman, prenant la parole, dit à Job :

2 L’homme peut-il être comparé à Dieu, quand même il aurait une science consommée ?

3 Que sert à Dieu que vous soyez juste ? ou que lui donnerez-vous, quand votre conduite sera sans tache ?

4 Vous craindra-t-il lorsqu’il vous accusera et qu’il viendra pour vous juger ?

5 Et ne trouvera-t-il pas plutôt en vous des dérèglements très-grands et une infinité d’actions injustes ?

6 Vous avez enlevé sans raison des gages à vos frères, et vous avez dépouillé de leurs vêtements ceux qui par là sont demeurés nus.

7 Vous avez refusé de l’eau à celui qui était abattu de lassitude, et du pain à celui qui souffrait la faim !

8 Vous vous êtes mis en possession de la terre que vous avez, par la force de votre bras, et vous vous la conserviez comme étant le plus puissant.

9 Vous avez renvoyé la veuve les mains vides, et vous avez détruit tout l’appui des orphelins.

10 C’est pour cela que vous vous trouvez environné de pièges, et frappé tout d’un coup de trouble et de crainte.

11 Et vous pensiez ne devoir point tomber dans les ténèbres, ni être accablé par un impétueux débordement d’eaux ?

12 Ne considérez-vous point que Dieu est plus élevé que le ciel, et qu’il est beaucoup au-dessus des astres ?

13 Et vous dites : Que peut connaître Dieu ? Il juge des choses comme au travers d’un voile.

14 Il est environné d’un nuage ; il ne considère point ce qui se passe parmi nous, et il se promène dans le ciel d’un pôle à l’autre.

15 Voulez-vous suivre la route des siècles anciens, et marcher sur les traces de ces impies,

16 qui ont été emportés par une mort précipitée, et que le déluge a renversés jusqu’aux fondements ?

17 qui disaient à Dieu, Retirez-vous de nous ; et qui s’imaginaient que le Tout-Puissant ne pouvait rien contre eux,

18 quoique ce fût lui qui eût comblé leurs maisons de biens. Mais loin de moi les pensées de ces impies.

19 Les justes les verront périr, et s’en réjouiront ; et l’innocent leur insultera.

20 Ce qu’ils avaient élevé, n’a-t-il pas été détruit ? et le feu n’en a-t-il pas dévoré les restes ?

21 Soumettez-vous donc à Dieu, et rentrez dans la paix ; et vous vous trouverez comblé de biens.

22 Recevez la loi de sa bouche, et gravez ses paroles dans votre cœur.

23 Si vous retournez au Tout-Puissant, vous serez rétabli de nouveau, et vous bannirez l’iniquité de votre maison.

24 Il vous donnera au lieu de la terre, le rocher ; et au lieu de la pierre, des torrents d’or.