Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/459

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


9 Son pied sera pris dans ce filet, et la soif le brûlera par ses ardeurs.

10 Le piège qu’on lui a préparé est caché sous la terre, et on lui tend un appât le long du sentier.

11 Les terreurs l’assiégeront de toutes parts, et l’envelopperont dans ses démarches.

12 La faim changera sa force en langueur, et son estomac n’ayant point de nourriture deviendra tout faible.

13 La mort la plus terrible dévorera l’éclat de son teint, et elle consumera toute la force de ses bras.

14 Les choses où il mettait sa confiance seront arrachées de sa maison ; et la mort le foulera aux pieds comme un roi qui le dominera.

15 Les compagnons de celui qui n’est plus, habiteront dans sa maison, et on y répandra le soufre.

16 Ses racines qui tendaient en bas se sécheront, ses branches qui montaient en haut seront retranchées.

17 Sa mémoire périra de dessus la terre, et on ne parlera plus de son nom avec honneur dans les places publiques.

18 On le chassera de la lumière dans les ténèbres, et il sera transporté hors de ce monde.

19 Sa race ne subsistera plus ; il n’aura point de postérité parmi son peuple, et il n’en restera rien dans son pays.

20 Ceux qui viendront apres lui, seront étonnés de sa perte, et les hommes de son temps en seront saisis d’horreur.

21 Ainsi sera désolée la maison de l’injuste, et la demeure de celui qui ne connaît point Dieu.



LORS Job répondit à Baldad, et lui dit :

2 Jusqu’à quand affligerez-vous mon âme, et me tourmenterez-vous par vos discours ?

3 Voilà déjà dix fois que vous voulez me confondre, et que vous ne rougissez point de m’accabler.

4 Quand Je serais dans l’ignorance, mon ignorance ne regarde que moi seul.

5 Mais vous vous élevez contre moi, et vous prétendez que l’état humiliant où je suis réduit, est une preuve que je suis coupable.

6 Comprenez au moins maintenant que ce n’est point par un jugement de justice que Dieu m’a affligé, et m’a frappé de ses plaies.

7 Si je crie dans la violence que je souffre, on ne m’écoutera point ; si j’élève ma voix, on ne me rendra point justice.

8 Le Seigneur a fermé de toutes parts le sentier que je suivais, et je ne puis plus passer ; et il a répandu des ténèbres dans le chemin étroit par où je marchais.

9 Il m’a dépouillé de ma gloire, et il m’a ôté la couronne de dessus la tête.

10 Il m’a détruit de tous côtés, et je péris ; il m’a ôté toute espérance, comme à un arbre qui est arraché.

11 Sa fureur s’est allumée contre moi, et il m’a traite comme son ennemi.

12 Il est venu accompagné de ses soldats ; ils m’ont foulé aux pieds, et ils ont assiégé ma tente de toutes parts.

13 Il a écarté mes frères loin de moi, et mes amis m’ont fui comme ceux qui m’étaient les plus étrangers.

14 Mes proches m’ont abandonné, et ceux qui me connaissaient plus particulièrement m’ont oublié.

15 Mes domestiques et mes servantes m’ont regardé comme un inconnu, et je leur ai paru comme un étranger.

16 J’ai appelé mon serviteur, et il ne m’a point répondu, lors même que je le priais en lui parlant de ma propre bouche.

17 Ma femme a eu horreur de mon haleine, et j’usais de prières envers les enfants qui sont sortis de moi.

18 Les insensés mêmes me méprisaient, et je ne les avais pas plutôt quittés, qu’ils médisaient de moi.

19 Ceux du conseil desquels je me servais autrefois m’ont eu en exécration, et celui que j’aimais le plus, s’est déclaré mon ennemi.

20 Mes chairs ont été réduites à rien, mes os se sont collés à ma peau, et il ne me reste que les lèvres autour des dents.

21 Ayez pitié de moi, vous au moins ! qui êtes mes amis, ayez pitié de moi : car la main du Seigneur m’a frappé.

22 Pourquoi me persécutez-vous comme Dieu, et vous plaisez-vous à vous rassasier de ma chair ?

23 Qui m’accordera que mes paroles soient écrites ? Qui me donnera qu’elles soient tracées dans un livre ;

24 qu’elles soient gravées sur une lame de plomb avec une plume de fer, ou sur la pierre avec le ciseau ?

25 Car je sais que mon Rédempteur est vivant, et que je ressusciterai de la terre au dernier jour,

26 que je serai encore revêtu de ma peau, et que je verrai mon Dieu dans ma chair ;

27 que je le verrai, dis-je, moi-même et non un autre, et que je le contemplerai de mes propres yeux. C’est là l’espérance que j’ai, et qui reposera toujours dans mon cœur.

28 Pourquoi donc dites-vous : Persécutons-le, et cherchons en lui des prétextes pour le décrier ?

29 Fuyez donc de devant l’épée qui vous menace, parce qu’il y a une épée vengeresse de l’iniquité ; et vous devez savoir qu’il y a un juge au-dessus des hommes.