Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/412

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


18 Enfin l’on prenait sur les choses qui avaient été offertes, des vivres pour toute la multitude, pour les femmes et pour les enfants, garçons ou filles.

19 Il y avait même des descendants d’Aaron dans la campagne, et dans les faubourgs de toutes les villes, qui avaient soin de ce qu’il fallait donner à tous les mâles qui descendaient des prêtres ou des Lévites.

20 Ézéchias accomplit donc tout ce que nous venons de dire, dans toute l’étendue de Juda ; et il fit ce qui était bon, droit et véritable en la presence du Seigneur, son Dieu,

21 dans tout ce qui concerne le service de la maison du Seigneur, selon la loi et les cérémonies, cherchant Dieu de tout son cœur. Il le fit, et tout lui réussit heureusement.



APRÈS que toutes ces choses eurent-été fidèlement exécutées, Sennachérib, roi des Assyriens, vint ; et étant entré dans les terres de Juda, il assiégea les plus fortes places pour s’en rendre maître.

2 Ézéchias voyant que Sennachérib s’avançait, et que tout l’effort de la guerre allait tomber sur Jérusalem,

3 tint conseil avec les principaux de la cour, et les plus braves officiers, s’il ne fallait point boucher les sources des fontaines qui étaient hors de la ville ; et tous en ayant été d’avis,

4 il assembla beaucoup de monde, et ils bouchèrent toutes les sources des fontaines, et le ruisseau qui coulait au milieu du pays : afin, disaient-ils, que si les rois des Assyriens viennent, ils ne trouvent pas cette abondance d’eau.

5 Il rebâtit aussi avec grand soin tous les remparts qui avaient été ruinés, et il fit faire des tours dessus avec une autre enceinte de murailles par dehors. Il rétablit la forteresse de Mello en la ville de David, et donna ordre que l’on fît toutes sortes d’armes et de boucliers.

6 Il nomma ensuite des officiers pour commander son armée : puis assemblant tout le monde dans la place de la porte de la ville, il leur fit ce discours pour les animer :

7 Soyez braves, et conduisez-vous en gens de cœur : ne craignez rien, et n’ayez point peur du roi des Assyriens, ni de toute cette multitude qui l’accompagne : car il y a beaucoup plus de monde avec nous qu’avec lui.

8 Tout ce qui est avec lui n’est qu’un bras de chair : mais nous avons avec nous le Seigneur, notre Dieu, qui nous secourt et combat pour nous. Le peuple prit un nouveau courage par ces paroles d’Ézéchias, roi de Juda.

9 Après cela Sennachérib, roi des Assyriens, qui assiégeait Lachis avec toute son armée, envoya quelques officiers à Jérusalem vers Ézéchias, roi de Juda, et à tout le peuple qui était dans la ville, pour leur dire :

10 Voici ce que vous mande Sennachérib, roi des Assyriens : Sur qui pouvez-vous vous appuyer, pour demeurer en repos, assiégés dans Jérusalem ?

11 Ne voyez-vous pas qu’Ézéchias vous trompe, pour vous faire mourir de faim et de soif, vous assurant que le Seigneur, votre Dieu, vous délivrera de la main du roi des Assyriens ?

12 N’est-ce pas cet Ézéchias qui a renversé ses hauts lieux et ses autels, et qui a publié un ordre dans Juda et dans Jérusalem, qui porte que vous ne devez adorer que devant un seul autel, et que vous y brûlerez aussi votre encens ?

13 Ignorez-vous ce que nous avons fait, moi et mes ancêtres, à tous les peuples de la terre ? Les dieux des nations, et de toutes les provinces du monde, ont-ils été assez forts pour les délivrer de mes mains ?

14 Qui de tous les dieux des nations que mes ancêtres ont ravagées, a pu tirer son peuple de mes mains, pour vous donner lieu de croire que votre Dieu pourra vous sauver d’une telle puissance ?

15 Prenez donc garde qu’Ézéchias ne vous trompe, et qu’il ne vous joue par une vaine persuasion. Ne croyez rien de ce qu’il vous dit. Si aucun dieu des nations ni des autres royaumes n’a pu délivrer son peuple de ma main ni de celle de mes pères, votre Dieu par conséquent ne pourra non plus vous tirer de la mienne.

16 Les officiers de Sennachérib dirent encore beaucoup d’autres choses contre le Seigneur, et contre Ézéchias, son serviteur.

17 Il écrivit aussi des lettres pleines de blasphèmes contre le Seigneur, le Dieu d’Israël, et il parla contre lui, en disant : Comme les dieux des autres nations n’ont pu délivrer leur peuple de ma main, de même le Dieu d’Ézéchias ne pourra pas non plus sauver son peuple de cette puissance.

18 De plus ces officiers élevant leur voix de toutes leurs forces, ils parlèrent en langue judaïque au peuple qui était sur les murs de Jérusalem, pour l’épouvanter, et se rendre ainsi maîtres de la ville.

19 Ils parlèrent contre le Dieu de Jérusalem, comme contre les dieux des peuples de la terre, qui sont l’ouvrage de la main des hommes.

20 Mais le roi Ézéchias et le prophète Isaïe, fils d’Amos, opposèrent leurs prières à ces blasphèmes, et poussèrent des cris jusqu’au ciel.

21 Et bientôt le Seigneur envoya un ange qui tua tout ce qu’il y avait de gens forts et portant armes dans l’armée