Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/403

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fils d’Achab, roi d’Israël, faire la guerre à Hazaël, roi de Syrie ; et Joram fut blessé par les Syriens.

6 Comme il avait reçu beaucoup de blessures dans cette bataille, il s’en revint à Jezrahel pour s’y faire traiter. Ochozias, fils de Joram, roi de Juda, vint donc à Jezrahel pour voir Joram qui y était malade.

7 Et ce fut par la volonté de Dieu, qui voulait punir Ochozias, qu’il vint rendre visite à Joram, et qu’y étant venu, il marcha avec lui contre Jéhu, fils de Namsi, que le Seigneur avait oint pour exterminer la maison d’Achab.

8 Comme donc Jéhu s’en allait pour ruiner la maison d’Achab, il trouva les princes de Juda, et les fils des frères d’Ochozias qui le servaient ; il les tua tous.

9 Et cherchant aussi Ochozias, il le surprit caché dans la prorince de Samarie, et après qu’on le lui eut amené, il le fit mourir. On lui rendit l’honneur de la sépulture, parce qu’il était fils de Josaphat, qui avait cherché le Seigneur de tout son cœur : mais il n’y avait plus d’espérance qu’aucun de la race d’Ochozias pût régner ;

10 parce qu’Athalie, sa mère, voyant que son fils était mort, fit tuer tout ce qui restait de la maison royale de Joram.

11 Néanmoins Josabeth, fille du roi, prit Joas, fils d’Ochozias, et le déroba du milieu des autres enfants du roi, lorsqu’on les massacrait ; et elle le cacha, lui et sa nourrice, dans la chambre des lits : et Josabeth, qui l’avait ainsi caché, était fille de Joram, femme du pontife Joïada, et sœur d’Ochozias : c’est pourquoi Athalie ne put point le faire mourir.

12 Joas fut donc caché avec les prêtres dans la maison de Dieu durant les six années que régna Athalie sur le pays.



LA septième année Joïada, animé cl’un nouveau courage, choisit les centeniers, Azarias, fils de Jéroham, Ismahel, flls de Johanan, Azarias, fils d’Obed, Maasias, fils d’Adaïas, et Élisaphat, fils de Zechri, et fit un traité avec eux.

2 Et comme ils parcouraient toute la Judée, ils assemblèrent les Lévites de toutes les villes de Juda, et les chefs de toutes les familles d’Israël, qui se rendirent à Jérusalem.

3 Toute cette multitude fit donc un traité dans le temple avec le roi ; et Joïada leur dit : Voilà le fils du roi, c’est lui qui doit régner, selon ce que le Seigneur a prononcé en faveur de tous les descendants de David.

4 Voici ce que vous devez faire :

5 La troisième partie de vous tous, prêtres, Lévites et portiers, qui venez pour faire votre semaine dans le temple, gardera les portes ; l’autre troisième partie se placera vers le palais du roi ; et la troisième à la porte que l’on nomme du fondement : le reste du peuple se tiendra dans le parvis de la maison du Seigneur.

6 Que qui que ce soit n’entre dans la maison du Seigneur, que les prêtres et les Lévites qui sont en fonction ; il n’y entrera que ceux-là, parce qu’ils sont sanctifiés. Le reste du peuple fera garde à la maison du Seigneur.

7 Que les Lévites qui sortiront de semaine, demeurent tous auprès de la personne du roi avec leurs armes ; et si quelque autre que les Lévites entrait dans le temple, qu’on le tue. Qu’ils accompagnent toujours le roi, soit qu’il entre ou qu’il sorte.

8 Les Lévites et tout Juda exécutèrent tout ce que le pontife Joïada leur avait ordonné. Tous prirent les gens qui étaient sous eux, tant ceux qui venaient à leur rang faire leur semaine, que ceux qui l’avaient faite et qui sortaient de service ; parce que le pontife Joïada n’avait point permis aux troupes qui devaient se succéder chaque semaine, de se retirer.

9 Le grand prêtre Joïada donna à tous les centeniers les lances et les boucliers, grands et petits, du roi David, qu’il avait consacrés dans la maison du Seigneur ;

10 et il rangea tout le peuple, qui avait l’épée à la main, devant l’autel, depuis le côté droit du temple jusqu’au côté gauche, tout autour du roi.

11 Ensuite ils amenèrent le fils du roi, et lui mirent sur la tête la couronne et le livre de la loi ; et ils lui mirent dans la main le livre de la loi, et le déclarèrent roi. Le grand prêtre Joïada, assisté de ses enfants, l’oignit et le sacra ; et tous lui souhaitant un heureux règne, se mirent à crier : Vive le roi !

12 Lorsque Athalie eut entendu la voix du peuple qui courait et qui bénissait le roi, elle vint vers ce peuple dans le temple du Seigneur.

13 Et dès qu’elle eut vu à l’entrée du temple le roi sur une estrade, les princes et des troupes autour de lui, et tout le peuple qui dans la joie sonnait de la trompette et jouait de toutes sortes d’instruments, et qu’elle eut entendu les voix de ceux qui chantaient les louanges du roi, elle dechira ses vêtements, et s’écria : Trahison ! trahison !

14 Or le pontife Joïada s’avançant vers les centeniers et les chefs de l’armée, leur dit : Tirez-la hors de l’enceinte du temple, et lorsqu’elle sera dehors, percez-la de vos épées. Mais il leur commanda surtout de ne la pas tuer dans la maison du Seigneur.

15 Ils la prirent donc par le cou ; et lorsqu’elle fut entrée dans la porte des chevaux de la maison du roi, ils la tuèrent en cet endroit.

16 Joïada fit une alliance entre lui, tout