Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/395

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


contre Jérusalem, parce que les Israélites avaient péché contre le Seigneur.

3 Il avait avec lui douze cents chariots de guerre, et soixante mille hommes de cavalerie ; et le petit peuple qui était venu d’Égypte avec lui ne pouvait se compter : ils étaient tous Libyens, Troglodytes et Éthiopiens.

4 Et il se rendit maître des plus fortes places du royaume de Juda, et s’avança jusque devant Jérusalem.

5 Alors le prophète Seméias vint trouver le roi et les princes de Juda, qui s’étaient retirés à Jérusalem pour ne pas tomber entre les mains de Sésac, et il leur dit : Voici ce que dit le Seigneur : Vous m’avez abandonné, et je vous ai aussi abandonnés au pouvoir de Sésac.

6 Alors les princes d’Israël et le roi fort consternés, dirent : Le Seigneur est juste.

7 Et lorsque le Seigneur les vit humiliés, il fit entendre sa parole à Seméias, et lui dit : Puisqu’ils se sont humiliés, je ne les exterminerai point ; je leur donnerai quelque secours, et je ne ferai point tomber ma fureur sur Jérusalem par les armes de Sésac.

8 Mais ils lui seront assujettis, afin qu’ils apprennent par là quelle différence il y a entre me servir et servir les rois de la terre.

9 Sésac, roi d’Égypte, se retira donc de Jérusalem, après avoir enlevé les trésors de la maison du Seigneur et ceux du palais du roi, et il emporta tout avec lui, et même les boucliers d’or que Salomon avait fait faire ;

10 au lieu desquels le roi en fit faire d’autres d’airain, et les donna aux officiers de ceux qui les portaient, et qui gardaient la porte du palais.

11 Et lorsque le roi entrait dans la maison du Seigneur, ceux qui portaient les boucliers venaient prendre ceux-ci, et les reportaient ensuite dans le magasin.

12 Et parce qu’ils s’étaient humiliés, Dieu détourna sa colère de dessus eux, et ils ne furent pas entièrement exterminés ; parce qu’il trouva encore quelques bonnes œuvres dans Juda.

13 Ainsi le roi Roboam se fortifia dans Jérusalem, et y régna. Il avait quarante et un ans quand il commença à régner, et il régna dix-sept ans à Jérusalem, cette ville que le Seigneur avait choisie entre toutes celles des tribus d’Israël pour y établir la gloire de son nom. Sa mère s’appelait Naama, et elle était Ammonite.

14 Ce prince fit le mal, et ne prépara point son cœur pour chercher le Seigneur.

15 Quant aux autres actions de Roboam, tant les premières que les dernières, elles sont écrites dans les livres du prophète Seméias et du prophète Addo, où elles sont rapportées avec soin. Roboam et Jéroboam se firent la guerre durant toute leur vie.

16 Et Roboam s’endormit avec ses pères : il fut enseveli dans la ville de David ; et son fils Abia régna en sa place.



LA dix-huitième année du règne de Jéroboam, Abia régna en Juda.

2 Il régna trois ans dans Jérusalem ; et sa mère s’appelait Michaïa, ou Maacha, et était fille d’Uriel de Gabaa. Et il y eut guerre entre Abia et Jéroboam.

3 Abia se mit en état de donner combat : il avait de très-braves gens, et quatre cent mille hommes choisis. Jéroboam mit aussi son armée en bataille : elle était de huit cent mille hommes, tous gens choisis et très-vaillants.

4 Abia s’en alla camper sur la montagne de Séméron, qui était dans la tribu d’Éphraïm, et il dit : Écoutez, Jéroboam, et que tout Israël écoute.

5 Ignorez-vous que le Seigneur, le Dieu d’Israël, a donné a David et à ses descendants la souveraineté pour toujours sur Israël, par un pacte inviolable ;

6 que Jéroboam, fils de Nabat, sujet de Salomon, fils de David, s’est élevé et révolté contre son seigneur ;

7 et qu’une multitude de gens de néant, vrais enfants de Bélial, se sont joints à lui, et se sont rendus plus forts que Roboam, fils de Salomon, parce qu’il était homme sans expérience et sans cœur, et incapable de leur résister ?

8 Et vous osez dire aujourd’hui que vous serez assez forts pour résister au royaume du Seigneur, qu’il possède par les descendants de David ; et que vous avez une grande multitude de peuple, et des veaux d’or que Jéroboam vous a faits pour vos dieux.

9 Vous avez chassé les prêtres du Seigneur, qui sont enfants d’Aaron, et les Lévites ; et vous vous êtes fait vous-mêmes des prêtres, comme font les autres peuples de la terre. Quiconque vient et consacre sa main par l’immolation d’un jeune taureau et de sept béliers, est fait prêtre de ceux qui ne sont point dieux.

10 Mais pour nous, le Seigneur est notre Dieu, et nous ne l’avons point abandonné. Les prêtres qui le servent sont de la race d’Aaron, et les Lévites servent chacun à leur rang.

11 On offre chaque jour, soir et matin, des holocaustes au Seigneur, et des parfums composés selon que la loi l’ordonne. On expose aussi les pains sur une table très-nette. Nous avons le chandelier d’or garni de sept lampes qu’on doit toujours allumer au soir. Car nous gardons fidèlement les ordonnances du Seigneur, notre Dieu, que vous avez abandonné.

12 Ainsi le chef de notre armée, c’est Dieu même ; et ses prêtres sonnent des