Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/393

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


14 sans compter ce qu’avaient accoutumé de lui apporter les députés de diverses nations, les marchands, tous les rois de l’Arabie, et tous les gouverneurs des provinces, qui apportaient tous de l’or et de l’argent à Salomon.

15 Le roi Salomon fit donc faire deux cents piques d’or du poids de six cents sicles, qu’il donnait pour chacune.

16 Il fit faire aussi trois cents boucliers, chacun de trois cents sicles d’or, que l’on employait à les couvrir. Et le roi les mit dans son arsenal, qui était planté d’arbres.

17 Le roi fit de plus un grand trône d’ivoire, qu’il revêtit d’un or très-pur.

18 Les six degrés par lesquels on montait au trône et le marchepied, étaient d’or, avec deux bras qui le tenaient de chaque côté, et deux lions près de ces deux bras,

19 et douze autres petits lions posés sur les degrés de côté et d’autre : de sorte qu’il n’y a jamais eu de trône semblable dans tous les royaumes du monde.

20 Tous les vases de la table du roi étaient d’or, et toute la vaisselle de la maison du bois du Liban était aussi d’un or très-pur. Car l’argent était alors regardé comme rien :

21 parce que la flotte du roi faisait voile de trois en trois ans, et allait avec celle d’Hiram en Tharsis ; et elles apportaient de là de l’or, de l’argent, de l’ivoire, des singes et des paons.

22 Ainsi le roi Salomon surpassa tous les rois du monde en richesses et en gloire :

23 de sorte que tous les rois de la terre désiraient devoir le visage de Salomon, et d’entendre la sagesse que Dieu avait répandue dans son cœur :

24 et chacun lui faisait présent tous les ans de vases d’or et d’argent, d’étoffes précieuses, d’armes, de parfums, de chevaux et de mulets.

25 Salomon eut aussi quarante mille chevaux dans ses écuries, douze mille chariots et douze mille hommes de cheval ; et il les distribua dans les villes qui étaient destinées à les loger, et dans Jérusalem auprès de sa personne.

26 Sa puissance s’étendit même sur tous les rois qui étaient depuis l’Euphrate jusqu’à la terre des Philistins, et jusques aux frontières de l’Égypte.

27 Et il fit que de son temps l’argent devint aussi commun à Jérusalem que les pierres, et qu’on y vit autant de cèdres qu’il y a de sycomores qui naissent dans la campagne.

28 On lui amenait aussi des chevaux d’Égypte et de tous les autres pays.

29 Pour le reste des actions de Salomon, tant les premières que les dernières, elles sont écrites dans les livres du prophète Nathan, dans ceux du prophète Ahias, qui était de Silo, et dans les prédictions du prophète Addo contre Jéroboam, fils de Nabat.

30 Salomon régna quarante ans à Jérusalem, et sur tout Israël.

31 Et il s’endormit avec ses pères, et fut enseveli en la ville de David ; et Roboam, son fils, régna en sa place.



ROBOAM vint alors à Sichem, parce que tout Israël s’y était assemblé pour l’établir roi.

2 Mais Jéroboam, fils de Nabat, qui s’était enfui en Égypte par la crainte de Salomon, ayant appris cette nouvelle, revint aussitôt.

3 Le peuple d’Israël députa vers lui pour le faire venir ; il se rendit au lieu où ils étaient tous assemblés, et il vint avec tout ce peuple trouver Roboam, et ils lui dirent :

4 Votre père nous a tenus opprimés sous un joug très-dur ; traitez-nous plus favorablement que votre père, qui nous a tenus dans une si onéreuse servitude, et diminuez quelque chose de ce poids, afin que nous puissions vous servir.

5 Il leur dit : Revenez me trouver dans trois jours. Et après que le peuple se fut retiré,

6 Roboam tint conseil avec les vieillards qui avaient été du conseil de Salomon, son père, pendant sa vie, et leur dit : Quelle réponse me conseillez-vous de faire à ce peuple ?

7 Ils lui dirent : Si vous témoignez de la bonté à ce peuple, et que vous l’apaisiez par des paroles douces, ils s’attacheront pour toujours à votre service.

8 Mais Roboam n’approuva point le conseil des vieillards, et consulta les jeunes gens qui avaient été nourris avec lui, et qui l’accompagnaient toujours ;

9 et il leur dit : Que vous en semble ? Que dois-je répondre à ce peuple, qui est venu me dire : Adoucissez le joug dont votre père nous a chargés ?

10 Ils lui répondirent comme de jeunes gens qui avaient été nourris avec lui dans les délices, et lui dirent : Voici la réponse que vous devez faire à ce peuple qui est venu vous dire, Votre père a rendu notre joug très-pesant, nous vous supplions de le rendre léger et supportable ; et vous lui parlerez en ces termes : Le plus petit de mes doigts est plus gros que n’était le dos de mon père.

11 Mon père vous a imposé un joug pesant ; et moi j’y ajouterai un poids encore plus pesant. Mon père vous a frappés avec des verges ; et moi je vous frapperai avec des verges de fer.

12 Jéroboam et tout le peuple vinrent donc trouver Roboam le troisième jour, selon l’ordre qu’il leur avait donné.

13 Et le roi ne fit point de cas du conseil des vieillards, et fit une réponse dure.