Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/374

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



38 Il établit Obédédom et ses frères, qui étaient au nombre de soixante-huit ; et Obédédom, fils d'Idithun, avec Hosa, pour portiers.

39 Il établit aussi Hadoc et ceux de sa maison, pour faire les fonctions de prêtres devant le tabernacle du Seigneur, sur le lieu élevé de Gabaon ;

40 afin d’y offrir continuellement des holocaustes au Seigneur sur l’autel destiné à ces sortes de sacrifices, tant le matin que le soir, suivant tout ce qui est ordonné dans la loi que le Seigneur a prescrite à Israël.

41 Après Sadoc était Héman et Idithun, avec les autres choisis pour cela, chacun selon qu’ils étaient marqués pour chanter les louanges du Seigneur, en disant : Que sa miséricorde est éternelle.

42 Héman et Idithun jouaient aussi de la trompette, touchaient les timbales, et tous les autres instruments de musique, pour chanter les louanges de Dieu. Mais pour les fils d’Idithun, le roi les établit portiers.

43 Ensuite chacun s’en retourna en sa maison ; et David se retira aussi pour faire part à sa famille de la bénédiction de ce jour.



DAVID étant établi dans son palais, Il dit au prophète Nathan : Me voici logé dans une maison de cèdre ; et l’arche de l’alliance du Seigneur est encore sous des tentes de peaux de bêtes.

2 Nathan répondit à David : Faites tout ce que vous avez dans le cœur : car Dieu est avec vous.

3 Mais la nuit suivante Dieu parla à Nathan, et lui dit :

4 Allez-vous-en trouver mon serviteur David, et dites-lui : Voici ce que dit le Seigneur ; Vous ne me bâtirez point de maison pour y faire ma demeure.

5 Car je n’ai point eu de maison ni de demeure depuis le temps que j’ai tiré Israël de l’Egypte jusqu’à présent ; mais j’ai été sous des tentes, changeant toujours de lieu où l’on dressait mon pavillon,

6 quand je demeurais avec tout le peuple d’Israël. Ai-je jamais parlé à aucun des juges d’Israël, à qui j’avais commandé d’avoir soin de mon peuple, et lui ai-je dit : D’où vient que vous ne m’avez point bâti de maison de cèdre ?

7 Vous direz donc maintenant à mon serviteur David ; Voici ce que dit le Seigneur des armées : Je vous ai choisi lorsque vous meniez paître des troupeaux de moutons, pour vous établir chef d’Israël, mon peuple ;

8 et j’ai été avec vous partout où vous marchiez : j’ai exterminé tous vos ennemis devant vous, et j’ai rendu votre nom aussi illustre que celui des grands hommes qui sont célèbres dans le monde.

9 J’ai donné un lieu à mon peuple d’Israël : il y sera affermi, et il y demeurera sans être ébranlé à l’avenir ; et les enfants d’iniquité ne l’humilieront plus, comme ils ont fait auparavant,

10 depuis le temps que j’ai donné des juges à Israël, mon peuple, et que j’ai humilié tous vos ennemis devant vous. Je vous déclare donc que le Seigneur doit établir votre maison.

11 Et lorsque vos jours seront accomplis pour aller avec vos pères, j’élèverai sur le trône après vous un de votre race et de vos enfants ; et j’affermirai son règne.

12 Ce sera lui qui me bâtira une maison à mon nom, et j’établirai son trône pour jamais.

13 Je serai son père, et il sera mon fils ; et je ne retirerai point ma miséricorde de dessus lui, comme je l’ai retirée de dessus votre prédécesseur.

14 Je l’établirai dans ma maison et dans mon royaume pour jamais ; et son trône sera très-ferme pour toujours.

15 Nathan parla donc dans ces mêmes termes à David, et lui rapporta tout ce que Dieu lui avait fait entendre dans cette vision.

16 Ensuite le roi David étant venu devant le Seigneur, et s’y étant arrêté, il lui dit : Qui suis-je, ô Seigneur mon Dieu ! et quelle est ma maison, pour vous porter à me faire de si grandes grâces ?

17 Mais cela vous a encore paru peu de chose ; c’est pourquoi vous avez voulu assurer votre serviteur de l’établissement de sa maison, même pour les siècles à venir ; et vous m’avez rendu plus considérable que tous les autres hommes, ô Seigneur mon Dieu !

18 Après cela que peut dire David en voyant jusqu’où vous avez élevé votre serviteur, et comment vous vous êtes souvenu de lui ?

19 Oui, Seigneur ! c’est pour l’amour de votre serviteur, que selon vos desseins vous en avez usé envers lui d’une manière si magnifique, et que vous avez voulu faire connaître tant de grandes choses.

20 Seigneur ! nul n’est semblable à vous, et il n’y a point d’autre Dieu que vous entre tous ceux dont nous avons entendu parler.

21 En effet, y a-t-il encore un autre peuple semblable à Israël, votre peuple, cette nation unique sur la terre, dont Dieu ait daigné s’approcher pour la délivrer de captivité, et en faire un peuple qui lui fût particulièrement consacré, et pour chasser par sa puissance et par la terreur de son nom toutes les nations de devant ce peuple qu’il avait tiré d’Egypte ?

22 Ainsi, Seigneur ! vous avez établi Israël, votre peuple, pour être à jamais votre peuple ; et vous avez bien voulu être son Dieu.

23 Confirmez donc maintenant pour