Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/37

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


outre les femmes qu’il avait déjà, il épousa Mahéleth, fille d’Ismaël, fils d’Abraham, et sœur de Nabajoth.

10 Jacob étant donc sorti de Bersabée, allait à Haran ;

11 et étant venu en un certain lieu, comme il voulait s’y reposer après le coucher du soleil, il prit une des pierres qui étaient là, et la mit sous sa tête, et s’endormit dans ce même lieu.

12 Alors il vit en songe une échelle, dont le pied était appuyé sur la terre, et le haut touchait au ciel ; et des anges de Dieu montaient et descendaient le long de l’échelle.

13 Il vit aussi le Seigneur appuyé sur le haut de l’échelle, qui lui dit : Je suis le Seigneur, le Dieu d’Abraham, votre père, et le Dieu d’Isaac. Je vous donnerai et à votre race la terre où vous dormez.

14 Votre postérité sera nombreuse comme la poussière de la terre : vous vous étendrez à l’orient et à l’occident, au septentrion et au midi ; et Toutes LES NATIONS DE LA TERRE SERONT BÉNIES EN VOUS, et dans celui qui sortira de vous.

15 Je serai votre protecteur partout où vous irez, je vous ramènerai dans ce pays, et je ne vous quitterai point que je n’aie accompli tout ce que je vous ai dit.

16 Jacob s’étant éveillé après son sommeil, dit ces paroles : Le Seigneur est vraiment en ce lieu-ci, et je ne le savais pas.

17 Et dans la frayeur dont il se trouva saisi, il ajouta : Que ce lieu est terrible ! C’est véritablement la maison de Dieu et la porte du ciel.

18 Jacob se levant donc le matin, prit la pierre qu’il avait mise sous sa tête, et l’érigea comme un monument, répandant de l’huile dessus.

19 Il donna aussi le nom de Béthel, c’est-à-dire, maison de Dieu, à la ville qui auparavant s’appelait Luza.

20 Et il fit ce vœu en même temps, en disant : Si Dieu demeure avec moi, s’il me protège dans le chemin par lequel je marche, et me donne du pain pour me nourrir, et des vêtements pour me vêtir ;

21 et si je retourne heureusement en la maison de mon père, le Seigneur sera mon Dieu ;

22 et cette pierre que j’ai dressée comme un monument, s’appellera la maison de Dieu ; et je vous offrirai, Seigneur, la dîme de tout ce que vous m’aurez donné.



JACOB continua son chemin, et arriva au pays qui était vers l’orient.

2 Il entra dans un champ où il vit un puits, et trois troupeaux de brebis qui se reposaient auprès ; car c’était de ce puits qu’on abreuvait les troupeaux, et l’entrée en était fermée avec une grande pierre.

3 C’était la coutume de ne lever la pierre que lorsque tous les troupeaux étaient assemblés ; et après qu’ils avaient bu, on la remettait sur l’ouverture du puits.

4 Jacob dit donc aux pasteurs : Mes frères, d’où êtes-vous ? Ils lui répondirent : De Haran.

5 Jacob ajouta : Ne connaissez-vous point Laban, fils de Nachor ? Ils lui dirent : Nous le connaissons.

6 Se porte-t-il bien ? dit Jacob. Ils lui répondirent : Il se porte bien ; et voilà sa fille Rachel qui vient ici avec son troupeau.

7 Jacob leur dit : Il reste encore beaucoup de jour, et il n’est pas temps de remener les troupeaux dans l'étable : faites donc boire présentement les brebis, et ensuite vous les remènerez paître.

8 Ils lui répondirent : Nous ne pouvons le faire, jusqu’à ce que tous les troupeaux soient assemblés, et que nous ayons ôté la pierre de dessus le puits, pour leur donner à boire à tous ensemble.

9 Ils parlaient encore, lorsque Rachel arriva avec les brebis de son père : car elle menait paître elle-même le troupeau.

10 Jacob l’ayant vue, et sachant qu’elle était sa cousine germaine, et que ces troupeaux étaient à Laban, son oncle, ôta la pierre qui fermait le puits.

11 Et ensuite ayant fait boire son troupeau, il la baisa en haussant sa voix et en pleurant ;

12 car il lui avait dit qu’il était le frère de son père, et le fils de Rebecca. Rachel courut aussitôt le dire à son père ;

13 qui ayant appris que Jacob, fils de sa sœur, était venu, courut au-devant de lui, l’embrassa étroitement, et l’ayant baisé plusieurs fois, le mena en sa maison. Lorsqu’il eut su de lui-même le sujet de son voyage,

14 il lui dit : Vous êtes ma chair et mon sang. Et après qu’un mois se fut passé,

15 il dit à Jacob : Faut-il que vous me serviez gratuitement, parce que vous êtes mon frère ? Dites-moi donc quelle récompense vous désirez.

16 Or Laban avait deux filles, dont l’aînée s’appelait Lia, et la plus jeune Rachel.

17 Mais Lia avait les yeux chassieux ; au lieu que Rachel était belle et très-agréable.

18 Jacob ayant donc conçu de l’affection pour elle, dit à Laban : Je vous servirai sept ans pour Rachel, votre seconde fille.

19 Laban lui répondit : Il vaut mieux que je vous la donne qu’à un autre ; demeurez avec moi.

20 Jacob le servit donc sept ans pour Rachel : et ce temps ne lui paraissait que peu de jours, tant l’affection qu’il avait pour elle était grande.

21 Après cela il dit à Laban : Donnez