Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/369

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


lam, quand les Philistins vinrent camper dans la vallée de Raphaïm.

16 David étant donc ainsi dans son fort, et une garnison des Philistins dans Bethléhem ;

17 il se trouva pressé de la soif, et il dit : Oh ! si quelqu’un pouvait me donner de l’eau de la citerne de Bethléhem, qui est près de la porte !

18 A l'heure même ces trois hommes traversèrent le camp des Philistins, puisèrent de l’eau dans la citerne qui était à la porte de Bethléhem, et l’apportèrent à David, afin qu’il en bût ; mais il ne voulut jamais en boire, et il aima mieux l'offrir au Seigneur,

19 en disant : A Dieu ne plaise que je fasse cette faute en sa présence, et que je boive le sang de ces hommes qui m’ont apporté cette eau au péril de leur vie ! Ainsi cette raison l'empêcha d'en boire. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes.

20 Abisaï, frère de Joab, était le premier des trois seconds. Ce fut lui qui combattit avec une lance contre trois cents hommes qu’il tua. Et il était fort renommé entre les trois.

21 On le regardait comme le plus illustre de ces trois seconds, et comme leur chef et leur prince. Néanmoins il n’égalait pas encore la valeur des trois premiers.

22 Banaïas de Cabséel, fils de Joïada, qui fut un homme très-vaillant, se signala par plusieurs grandes actions. Il tua les deux Ariel de Moab ; et étant descendu dans une citerne en un temps de neige, il y tua un lion.

23 Ce fut lui aussi qui tua un Égyptien haut de cinq coudées, qui portait une lance forte comme ces grands bois des tisserands. Il l’attaqua n'ayant qu'une baguette à la main, et lui ayant arraché la lance qu’il avait en sa main, il le tua de cette lance même.

24 Voilà ce que fit Banaïas, fils de Joïada ; il était aussi très-illustre entre les trois seconds,

25 et le premier entre les trente ; néanmoins il n’égalait pas encore les trois premiers. David l’admit dans son conseil secret.

26 Mais les plus braves de ceux qui étaient dans le reste de l’armée étaient Asahel, frère de Joab ; et Eichanan, fils de l'oncle paternel d'Asahel ;

27 Sammoth, d’Arori, et Hellès, de Phaloni ;

28 Ira, de Thécua, fils d’Accès, Abiézer, d’Anathoth ;

29 Sobbochaï, d’Husathi, Haï d’Ahoh ;

30 Maharaï de Nétophath ; Héled, fils de Baana, aussi de Nétophath ;

31 Éthaï, fils de Ribaï de Gabaath, de la tribu de Benjamin ; Banaïa, de Pharathon ;

32 Huraï, du torrent de Gaas, Abiel, d’Arbath ; Azmoth, de Rauram ; Éliaba, de Salaboni ;

33 Jonathan, des enfants d'Assem, Gézonite ; Semma, fils de Sagé, d’Arari ;

34 Ahiam, fils de Sachar, aussi d’Arari ;

35 Éliphal, fils d’Ur ;

36 Hépher, de Méchérath ; Ahia, de Phéloni ;

37 Hesro, du Carmel ; Naaraï, fils d’Azbaï ;

38 Joël, frère de Nathan ; Mibahar, fils d’Agaraï ;

39 Sélec, d’Ammoni ; Naharaï, de Béroth, écuyer de Joab, fils de Sarvia ;

40 Ira, de Jethri ; Gareb, aussi de Jethri ;

41 Urie, Héthéen ; Zabad, fils d'Oholi ;

42 Adina, fils de Siza, de la tribu de Ruben, et chef de cette tribu, lequel en avait encore trente avec lui ;

43 Hanan, fils de Maacha ; et Josaphat, de Mathani ;

44 Ozia, d'Astaroth ; Samma et Jéhiel, fils d'Hotham, d'Arori ;

45 Jédihel, fils de Samri, et Joha, son frère, qui étaient de Thosa ;

46 Eliel, de Mahumi, avec Jéribaï et Josaïa, enfants d'Elnaëm ; et Jethma, de Moab ; Eliel, et Obed et jasiel, de Masobia.



CEUX-CI vinrent aussi vers David à Sicéleg, lorsqu’il était encore obligé de fuir Saül, fils de Cis ; c’étaient des hommes très-forts et très-braves dans la guerre ;

2 qui tiraient de l’arc, et qui se servaient également des deux mains pour jeter des pierres avec la fronde, ou pour tirer des flèches. Ils étaient parents de Saül, et de la tribu de Benjamin.

3 Le premier d'entre eux était Ahiézer, et ensuite Joas, tous deux fils de Samaa, de Gabaath ; Jaziel et Phallet, fils d’Asmoth, Baracha et Jéhu d’Anathoth ;

4 Samaïas, de Gabaon, le plus brave d’entre les trente, et celui qui les commandait ; Jérémie, Jéhéziel, Johanan et Jézabad, de Gadéroth ;

5 Éluzaï, Jérimuth, Baalia, Samaria, et Saphatia d’Haruphi ;

6 Elcana, Jésia, Azaréel, Joézer, et Jesbaam de Caréhim ;

7 Joéla et Zabadia, tous deux fils de Jéroham, qui était de Gédor.

8 Il y eut aussi des hommes très-forts et très-braves de la tribu de Gad, qui vinrent se retirer près de David, lorsqu’il était caché dans le désert. Ils étaient très vaillants dans le combat, se servant du bouclier et de la lance ; ils avaient un visage de lion, et ils égalaient à la course les chèvres des montagnes.

9 Le premier d’entre eux était Ézer ; le second, Obdias ; le troisième, Éliab ;