Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/351

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que le Seigneur pourra délivrer de ma main la ville de Jérusalem ?

36 Cependant le peuple demeura dans le silence, et ne répondit pas un seul mot : car ils avaient reçu ordre du roi de ne lui répondre rien.

37 Après cela Eliacim, fils d’Helcias, grand maître de la maison ; Sobna, secrétaire, et Joahé, fils d’Asaph, chancelier, vinrent trouver Ezéchias, ayant leurs habits déchirés, et ils lui rapportèrent les paroles de Rabsacès.



LE roi Ezéchias avant entendu ce que Rabsacès avait dit, déchira ses vêtements, se couvrit d’un sac, et entra dans la maison du Seigneur.

2 Et il envoya Eliacim, grand maître de sa maison, Sobna, secrétaire, et les plus anciens des prêtres couverts de sacs, au prophète Isaïe, fils d’Amos,

3 qui lui dirent : Voici ce que dit Ezéchias : Ce jour est un jour d’affliction, de reproches et de blasphèmes. Les enfants sont venus jusqu’à faire effort pour sortir ; mais celle qui est en travail n’a pas assez de force pour enfanter.

4 Sans doute que le Seigneur, votre Dieu, aura entendu les paroles de Rabsacès, qui a été envoyé par le roi des Assyriens, son maître, pour blasphémer le Dieu vivant, et pour lui insulter par des paroles que le Seigneur, votre Dieu, a entendues. Faites donc votre prière au Seigneur pour ce qui se trouve encore de reste.

5 Les serviteurs du roi Ezéchias allèrent donc trouver Isaïe.

6 Et Isaïe leur répondit : Vous direz ceci à votre maître : Voici ce que dit le Seigneur : Ne craignez point ces paroles que vous avez entendues, par lesquelles les serviteurs du roi des Assyriens m’ont blasphémé.

7 Je vais lui envoyer un certain esprit, et il apprendra une nouvelle, après laquelle il retournera en son pays, et je l’y ferai périr par l’épée.

8 Rabsacès retourna donc vers le roi des Assyriens, et il le trouva qui assiégeait Lobna : car il avait su qu’il s’était retiré de devant Lachis.

9 Et les nouvelles étant venues à Sennachérib, que Tharaca, roi d’Ethiopie, s’était mis en campagne pour venir le combattre, il résolut de marcher contre ce roi, et il envoya auparavant ses ambassadeurs à Ezechias, avec cet ordre :

10 Vous direz à Ezéchias, roi de Juda : Prenez garde de vous laisser séduire par votre Dieu, en qui vous mettez votre confiance ; et ne dites point : Jérusalem ne sera point livrée entre les mains du roi des Assyriens.

11 Car vous avez appris vous-même ce que les rois des Assyriens ont fait à toutes les nations, et de quelle manière ils les ont ruinées. Serez-vous donc le seul qui pourrez vous en sauver ?

12 Les dieux des nations ont-ils délivré les peuples que mes pères ont ravagés. Ont-ils délivré Gozan, Haran, Réseph, et les enfants d’Eden qui étaient en Thélassar ?

13 Où est maintenant le roi d’Emath, le roi d’Arphad, le roi de la ville de Sépharvaïm, d’Ana et d’Ava ?

14 Ezéchias ayant reçu cette lettre de Sennachérib de la main des ambassadeurs, la lut, vint dans le temple, étendit la lettre devant le Seigneur,

15 et fit sa prière devant lui en ces termes : Seigneur, Dieu d’Israël ! qui êtes assis sur les chérubins, c’est vous seul qui êtes le Dieu de tous les rois du monde ; c’est vous qui avez fait le ciel et la terre.

16 Prêtez l’oreille, et écoutez : ouvrez les yeux, Seigneur ! et considérez ; écoutez toutes les paroles de Sennachérib, qui a envoyé ses ambassadeurs pour blasphémer devant nous le Dieu vivant.

17 Il est vrai, Seigneur ! que les rois des Assyriens ont détruit les nations, qu’ils ont ravagé toutes leurs terres,

18 et qu’ils ont jeté leurs dieux dans le feu, et les ont exterminés, parce que ce n’étaient point des dieux, mais des images de bois et de pierre faites par la main des hommes.

19 Sauvez-nous donc maintenant, Seigneur, notre Dieu ! des mains de ce roi, afin que tous les royaumes de la terre sachent que c’est vous seul qui êtes le Seigneur et le vrai Dieu.

20 Alors Isaïe, fils d’Amos, envoya dire à Ezéchias : Voici ce que dit le Seigneur, le Dieu d’Israël : J’ai entendu la prière que vous m’avez faite touchant Sennachérib, roi des Assyriens.

21 Voici ce que le Seigneur a dit de lui : La vierge, fille de Sion, t’a méprisé et t’a insulté ; la fille de Jérusalem a secoué la tête derrière toi.

22 A qui penses-tu avoir insulté ? qui crois-tu avoir blasphémé ? Contre qui as-tu haussé la voix et élevé tes yeux insolents ? C’est contre le Saint d’Israël.

23 Tu as blasphémé le Seigneur par tes serviteurs, et tu as dit : Je suis monté sur le haut des montagnes du Liban avec la multitude de mes chariots : j’ai abattu ses hauts cèdres, et les plus grands d’entre ses sapins : j’ai pénétré jusqu’à l’extrémité de son bois, et j’ai abattu sa forêt de Carmel.

24 J’ai bu les eaux étrangères, et j’ai séché toutes celles qui étaient fermées, en y faisant marcher mes gens.

25 N’as-tu point ouï dire ce que j’ai fait dès le commencement ? Avant les premiers siècles j’ai formé ce dessein, et je l’ai exécuté maintenant : les villes fortes défendues par un grand nombre de combattants ont été ruinées comme des collines désertes.