Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/334

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


forcer le quartier du roi d’Edom : mais ils ne purent en venir à bout.

27 Alors prenant son fils aîné qui devait régner après lui, il l’offrit en holocauste sur la muraille. Ce que les Israélites ayant vu, ils eurent horreur d’une action si barbare. Et s’étant retirés aussitôt de dessus les terres de Moab, ils s’en retournèrent en leur pays.



ALORS une femme de l’un des prophètes vint crier à Elisée, et lui dit : Mon mari, qui était votre serviteur, est mort, et vous savez que votre serviteur craignait le Seigneur ; et maintenant son créancier vient pour prendre mes deux fils et en faire ses esclaves.

2 Elisée lui dit : Que voulez-vous que je fasse ? Dites-moi, qu’avez-vous dans votre maison ? Elle répondit : Votre servante n’a dans sa maison qu’un peu d’huile pour m’en oindre.

3 Elisée lui dit : Allez, empruntez de vos voisins un grand nombre de vaisseaux vides ;

4 et étant rentrée dans votre maison, fermez la porte sur vous. Et vous tenant au dedans, vous et vos fils, versez de cette huile que vous avez dans tous ces vases, et quand ils seront pleins, vous les ôterez.

5 Cette femme s’en alla donc faire ce qu’Elisée lui avait dit. Elle ferma la porte sur elle et sur ses enfants : ses enfants lui présentaient les vaisseaux, et elle versait de l’huile dedans.

6 Et lorsque tous les vaisseaux furent remplis, elle dit à son fils : Apportez-moi encore un vaisseau. Il lui répondit : Je n’en ai plus. Et l’huile s’arrêta.

7 Cette femme alla rendre compte de tout à l’homme de Dieu, qui lui dit : Allez, vendez cette huile, rendez à votre créancier ce qui lui est dû ; ensuite, vous et vos fils, vivez du reste.

8 Un jour Elisée passait par Sunam, et une femme fort considérable le retint par force pour manger ; et passant souvent par là, il allait loger chez elle pour y manger.

9 Alors cette femme dit à son mari : Je vois que cet homme qui passe souvent chez nous est un homme de Dieu, et un saint.

10 Faisons-lui donc faire une petite chambre, et mettons-y un petit lit, une table, un siège et un chandelier, afin que lorsqu’il viendra nous voir, il demeure là.

11 Un jour donc Elisée étant venu à Sunam, il alla loger en cette chambre, et y reposa.

12 Il dit ensuite à Giézi, son serviteur : Faites venir cette Sunamite. Giézi l’ayant fait venir, et elle se tenant devant lui,

13 il dit à son serviteur : Dites-lui de ma part : Vous nous avez rendu avec soin toutes sortes de services ; que voulez-vous donc que je fasse pour vous ? Avez-vous quelque affaire, et voulez-vous que je parle pour vous au roi, ou au général de ses armées ? Elle lui répondit : Je demeure ici en paix au milieu de mon peuple.

14 Elisée dit à Giézi : Que veut-elle donc que je fasse pour elle ? Giézi lui répondit : Il n’est pas besoin de le lui demander : car elle n’a point de fils, et son mari est déjà vieux.

15 Elisée commanda donc à Giézi, de faire venir cette femme ; et étant venue, elle se tenait devant la porte de la chambre.

16 Elisée lui dit : Dans un an, en ce même temps et à cette même heure, si Dieu vous conserve la vie, vous aurez un fils dans vos entrailles. Elle lui répondit : Non, mon seigneur, non, homme de Dieu, ne trompez pas, je vous prie, votre servante.

17 Cette femme conçut ensuite, et elle enfanta un fils au même temps et à la même heure qu’Elisée lui avait dit.

18 L’enfant crût ; et étant un jour allé trouver son père qui était avec ses moissonneurs,

19 il lui dit : La tête me fait mal, la tête me fait mal. Son père dit à un de ses serviteurs : Prenez cet enfant, et menez-le à sa mère.

20 Il le prit, et le porta à sa mère ; et elle l’ayant tenu sur ses genoux jusqu’à midi, il mourut.

21 Elle monta ensuite à la chambre de l’homme de Dieu, et elle mit l’enfant sur son lit, et ayant fermé la porte, elle vint trouver son mari,

22 et lui dit : Envoyez avec moi, je vous prie, un de vos serviteurs, et je prendrai l’ânesse pour courir jusqu’à l’homme de Dieu, et m’en revenir.

23 Son mari lui répondit : D’où vient que vous allez le trouver ? Ce n’est point aujourd’hui le premier jour du mois, ni un jour de sabbat. Elle lui répondit : Je suis bien aise d’y aller.

24 Elle fit donc seller l’ânesse, et dit à son serviteur : Menez-moi en diligence ; que rien ne m’arrête dans mon voyage, et faites tout ce que je vous ordonne.

25 S’étant donc mise en chemin, elle vint trouver l’homme de Dieu sur la montagne du Carmel ; et l’homme de Dieu l’ayant aperçue qui venait à lui, il dit à Giézi, son serviteur : Voilà cette Sunamite.

26 Allez au-devant d’elle, et dites-lui : Tout va-t-il bien chez vous ? Vous et votre mari, et votre fils, se portent-ils bien ? Et elle lui répondit : Fort bien.

27 Et étant venue trouver l’homme de Dieu sur la montagne, elle se jeta à ses pieds, et Giézi s’approcha d’elle pour la retirer. Mais l’homme de Dieu lui dit : Laissez-la ; son âme est dans l’amertume,