Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/317

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


loch, dieu des enfants d’Ammon : et qu’il n’a point marché dans mes voies pour faire ce qui était juste devant moi, et pour accomplir mes préceptes et mes ordonnances, comme David, son père.

34 Je ne retirerai pas néanmoins le royaume d’entre ses mains ; mais je le lui laisserai gouverner le reste de ses jours, à cause de David, mon serviteur, que j’ai choisi, qui a gardé mes ordonnances et mes préceptes.

35 Mais j’ôterai le royaume d’entre les mains de son fils, et je vous en donnerai dix tribus ;

36 et j’en donnerai une tribu à son fils, afin qu’il demeure toujours à mon serviteur David une lampe qui luise devant moi dans la ville de Jérusalem, que j’ai choisie afin que mon nom y soit honoré.

37 Mais pour vous, je vous prendrai, et vous régnerez sur tout ce que votre âme désire, et vous serez roi dans Israël.

38 Si vous écoutez donc tout ce que je vous ordonne ; si vous marchez dans mes voies, et que vous fassiez ce qui est juste et droit devant mes yeux en gardant mes ordonnances et mes préceptes, comme a fait David, mon serviteur, je serai avec vous, je vous ferai une maison qui sera stable et fidèle, comme j’en ai fait une à mon serviteur David, et je vous mettrai en possession du royaume d’Israël.

39 Et j’affligerai en ce point la race de David, mais non pour toujours.

40 Salomon voulut donc faire mourir Jéroboam ; mais il s’enfuit en Egypte, vers Sésac, roi d’Egypte, et y demeura jusqu’à la mort de Salomon.

41 Tout le reste des actions de Salomon, tout ce qu’il a fait, et tout ce qui regarde sa sagesse, est écrit dans le livre du Règne de Salomon.

42 Le temps pendant lequel il régna dans Jérusalem sur tout Israël, fut de quarante ans ;

43 et Salomon s’endormit avec ses pères, et il fut enseveli en la ville de David, son père ; et Roboam, son fils, régna en sa place.



ALORS Roboam vint à Sichem, parce que tout Israël s’y était assemblé pour l’établir roi.

2 Mais Jéroboam, fils de Nabat, qui était encore en Egypte, où il s’était réfugié dans la crainte qu’il avait du roi Salomon, ayant appris sa mort, revint de l’Egypte,

3 parce qu’on lui avait envoyé des gens pour le faire revenir. Jéroboam vint donc avec tout le peuple d’Israël trouver Roboam, et ils lui dirent :

4 Votre père nous avait chargés d’un joug très-dur. Diminuez donc maintenant quelque chose de l’extrême dureté du gouvernement de votre père, et de ce joug très-pesant qu’il avait imposé sur nous, et nous vous servirons.

5 Roboam lui répondit : Allez-vous-en maintenant, et dans trois jours revenez me trouver. Le peuple s’étant retiré,

6 le roi Roboam tint conseil avec les vieillards qui étaient auprès de Salomon, son père, lorsqu’il vivait encore ; et il leur dit : Quelle réponse me conseillez-vous de faire à ce peuple ?

7 Ils lui répondirent : Si vous obéissez maintenant à ce peuple, et que vous leur cédiez, en vous rendant à leur demande, et en leur parlant avec douceur, ils s’attacheront pour toujours à votre service.

8 Mais Roboam n’approuvant point le conseil que les vieillards lui avaient donné, voulut consulter les jeunes gens qui avaient été nourris avec lui, et qui étaient toujours près de sa personne ;

9 et il leur dit : Quelle réponse me conseillez-vous de faire à ce peuple qui est venu me dire : Adoucissez un peu le joug que votre père a imposé sur nous ?

10 Ces jeunes gens qui avaient été nourris avec ce prince, lui répondirent : Voici la réponse que vous ferez à ce peuple qui est venu vous dire, Votre père a rendu notre joug très-pesant, nous vous prions de nous soulager ; et vous lui parlerez en ces termes : Le plus petit de mes doigts est plus gros que n’était le dos de mon père.

11 Mon père, à ce que vous dites, a imposé sur vous un joug pesant, et moi je le rendrai encore plus pesant ; mon père vous a battus avec des verges, et moi je vous châtierai avec des verges de fer.

12 Jéroboam vint donc avec tout le peuple trouver Roboam, le troisième jour, selon que Roboam leur avait dit : Revenez me trouver dans trois jours.

13 Et le roi répondit durement au peuple, et abandonnant le conseil que les vieillards lui avaient donné,

14 il leur parla selon que les jeunes gens lui avaient conseillé, et leur dit : Mon père vous a imposé un joug pesant ; mais moi je le rendrai encore plus pesant : mon père vous a battus avec des verges ; mais moi je vous châtierai avec des verges de fer.

15 Et le roi ne se rendit point à la volonté du peuple, parce que le Seigneur s’était détourné de lui dans sa colère, pour vérifier la parole qu’il avait dite à Jéroboam, fils de Nabat, par Ahias, Silonite.

16 Le peuple voyant donc que le roi n’avait point voulu les écouter, commença à dire : Qu’avons-nous de commun avec David ? Quel héritage avons-nous à espérer du fils d’Isaï ? Israël, retirez-vous dans vos tentes ; et vous, David, pourvoyez maintenant à votre maison. Israël se retira donc dans ses tentes.