Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/300

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


leur vie ? Ainsi il ne voulut point boire de cette eau. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes.

18 Abisaï, frère de Joab, fils de Sarvia, était le premier de ces trois. C’est lui qui s’éleva seul contre trois cents hommes, qu’il tua de sa lance. Il s’était acquis un grand nom parmi les trois seconds.

19 C’était le plus estimé d’entre eux, et il en était le chef ; mais il n’égalait pas néanmoins les trois premiers.

20 Banaïas de Cabséel, fils de Joïada, qui fut un homme très-vaillant, fit aussi de très-grandes actions : il tua les deux lions de Moab ; et lorsque la terre était couverte de neige, il descendit dans une citerne où il tua un lion.

21 C’est lui aussi qui tua un Egyptien d’une grandeur extraordinaire. L’Egyptien parut la lance à la main, et Banaïas la lui arracha, n’ayant qu’une baguette seulement, et le tua de sa propre lance.

22 Voilà ce que fit Banaïas, fils de Joïada.

23 Il était illustre entre les trois qui étaient les plus estimés des trente ; mais néanmoins il n’égalait pas les trois premiers. David le prit auprès de sa personne pour exécuter ses commandements.

24 Entre les trente étaient encore Asaël, frère de Joab ; Eléhanan de Bethléhem, fils de l’oncle paternel d’Asaël ;

25 Semma de Harodi ; Elica de Harodi ;

26 Hélès de Phalti ; Hira de Thécua, fils d’Accès ;

27 Abiézer d’Anathoth ; Mobonnaï de Husati ;

28 Selmon d’Ahoh ; Maharaï de Nétophath ;

29 Héled, fils de Baana, qui était aussi de Nétophath ; Ithaï, fils de Ribaï, de Gabaath dans la tribu de Benjamin ;

30 Banaïa de Pharathon ; Heddaï du torrent de Gaas ;

31 Abialbon d’Arbath ; Azmaveth de Béromi ;

32 Eliaba de Salaboni ; Jonathan des enfants de Jassen ;

33 Semma de Orori ; Aïam d’Aror, fils de Sarar ;

34 Eliphélet, fils d’Aasbaï, qui était fils de Machati ; Eliam de Gélo, fils d’Achitophel ;

35 Hesraï du Carmel ; Pharaï d’Arbi ;

36 Igaal de Soba, fils de Nathan ; Bonni de Gadi ;

37 Sélec d’Ammoni ; Naharaï de Béroth, écuyer de Joab, fils de Sarvia ;

38 Ira de Jethrit ; Gareb, qui était aussi de Jethrit ;

39 Urie, Héthéen : qui font trente-sept en tout.



LA colère du Seigneur s’alluma encore contre Israël ; et de là vint que pour les punir, il permit que David donna ordre que l’on comptât tout ce qu’il y avait d’hommes dans Israël et dans Juda.

2 Ce prince dit donc à Joab, général de son armée : Allez dans toutes les tribus d’Israël, depuis Dan jusqu’à Bersabée ; et faites le dénombrement du peuple, afin que je sache combien il y a d’hommes.

3 Joab répondit au roi : Que le Seigneur, votre Dieu, veuille multiplier votre peuple, et même le faire croître au centuple de ce qu’il est aux yeux du roi, mon seigneur ! mais que prétend faire mon seigneur par ce nouvel ordre ?

4 Néanmoins la volonté du roi l’emporta sur les remontrances de Joab et des principaux officiers de l’armée. Joab partit donc avec eux d’auprès du roi, pour faire le dénombrement du peuple d’Israël.

5 Ayant passé d’abord le Jourdain, ils vinrent à Aroër, au côté droit de la ville qui est dans la vallée de Gad,

6 et à Jazer. Ils allèrent de là en Galaad, et au bas pays d’Hodsi. Ils vinrent au bois de Dan, ils tournèrent autour de Sidon.

7 Ils passèrent près des murailles de Tyr, traversèrent tout le pays des Hévéens et des Chananéens, et vinrent à Bersabée, qui est au midi de la tribu de Juda.

8 Ainsi ayant parcouru toutes les terres d’Israël, ils se rendirent à Jérusalem après neuf mois et vingt jours.

9 Joab donna au roi le dénombrement qu’il avait fait du peuple ; et il se trouva d’Israël huit cent mille hommes forts et propres à porter les armes ; et de Juda cinq cent mille.

10 Après ce dénombrement du peuple, David sentit un remords en son cœur ; et il dit au Seigneur : J’ai commis un grand péché dans cette action ; mais je vous prie, Seigneur ! de détourner de devant vos yeux l’iniquité de votre serviteur : car j’ai fait une très-grande folie.

11 Le lendemain matin lorsque David se fut levé, le Seigneur adressa sa parole à Gad, prophète, et voyant de David, et lui dit :

12 Allez dire à David : Voici ce que dit le Seigneur : Je vous donne le choix de trois fléaux ; choisissez celui que vous voudrez que je vous envoie.

13 Gad étant donc venu vers David, lui dit de la part du Seigneur : Ou votre pays sera affligé de la famine pendant trois ans ; ou vous fuirez durant trois mois devant vos ennemis qui vous poursuivront ; ou la peste sera dans vos Etats pendant trois jours. Délibérez donc maintenant, et voyez ce que vous voulez que je réponde à celui qui m’a envoyé.

14 David répondit à Gad : Je me trouve dans une étrange perplexité ; mais il vaut mieux que je tombe entre les mains du Seigneur, puisqu’il est plein de miséricorde, que dans les mains des hommes.