Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/268

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



9 Le grand prêtre lui répondit : Voilà l’épée de Goliath le Philistin, que vous avez tué dans la vallée du Térébinthe. Elle est enveloppée dans un drap derrière l’éphod. Si vous la voulez, prenez-la ; parce qu’il n’y en a point d’autre ici. David lui dit : Il n’y en a point qui vaille celle-là, donnez-la-moi.

10 David partit donc alors ; et s’enfuyant de devant Saül, il se réfugia vers Achis, roi de Geth.

11 Les officiers d’Achis ayant vu David, dirent à Achis : N’est-ce pas là ce David qui est comme roi dans son pays ? N’est-ce pas pour lui qu’on a chanté dans les danses publiques : Saül en a tué mille, et David dix mille ?

12 David fut frappé de ces paroles jusqu’au cœur ; et il commença à craindre extrêmement Achis, roi de Geth.

13 C’est pourquoi il se contrefit le visage devant les Philistins, il se laissait tomber entre leurs mains, il se heurtait contre les poteaux de la porte, et sa salive découlait sur sa barbe.

14 Achis dit donc à ses officiers : Vous voyiez bien que cet homme était fou : pourquoi me l’avez-vous amené ?

15 Est-ce que nous n’avons pas assez de fous sans nous amener celui-ci, afin qu’il fît des folies en ma présence ? Doit-on laisser entrer un tel homme dans ma maison ?



DAVID sortit donc ainsi de Geth, et se retira dans la caverne d’Odollam. Ses frères et toute la maison de son père l’ayant appris, vinrent l’y trouver.

2 Et tous ceux qui avaient de méchantes affaires, et ceux qui étaient accablés de dettes ou mécontents, s’assemblèrent auprès de lui. Il devint leur chef, et il se trouva avec lui environ quatre cents hommes.

3 Il s’en alla de là à Maspha, qui est au pays de Moab ; et il dit au roi de Moab : Je vous prie de permettre que mon père et ma mère demeurent avec vous, jusqu’à ce que je sache ce que Dieu ordonnera de moi.

4 Il les laissa auprès du roi de Moab, et ils y demeurèrent tout le temps que David fut dans cette forteresse.

5 Ensuite le prophète Gad dit à David : Ne demeurez point dans ce fort ; sortez-en, et allez en la terre de Juda. David partit donc de ce lieu-là, et vint dans le bois de Haret.

6 Saül aussitôt fut averti que David avait paru avec les gens qui l’accompagnaient. Pendant que Saül demeurait à Gabaa, un jour qu’il était dans un bois près de Rama, ayant une lance à la main, et étant environné de tous ses officiers,

7 il dit à tous ceux qui étaient auprès de lui : Ecoutez-moi, enfants de Benjamin : Le fils d’Isaï vous donnera-t-il à tous des champs et des vignes, et vous fera-t-il tous tribuns et centeniers,

8 pour que vous ayez tous conjuré contre moi, sans qu’il y ait personne qui me donne aucun avis de ce que fait David ; jusque-là même que mon fils s’est lié d’une étroite amitié avec le fils d’Isaï ? Il n’y en a pas un d’entre vous qui soit touché de mon malheur, ni qui m’avertisse de ce qui se passe ; à cause que mon propre fils a soulevé contre moi l’un de mes serviteurs, qui ne cesse jusqu’aujourd’hui de me tendre des pièges pour me perdre.

9 Doëg, Iduméen, qui était alors présent, et le premier d’entre les officiers de Saül, lui repondit : J’ai vu le fils d’Isaï à Nobé, chez le grand prêtre Achimélech, fils d’Achitob,

10 qui a consulté le Seigneur pour lui, qui lui a donné des vivres, et l’épée même de Goliath le Philistin.

11 Le roi envoya donc quérir le grand prêtre Achimélech, fils d’Achitob, avec tous les prêtres de la maison de son père, qui étaient à Nobé ; et ils vinrent tous trouver le roi.

12 Saül dit alors à Achimélech : Ecoutez, fils d’Achitob. Achimélech lui répondit : Que vous plaît-il, seigneur ?

13 Saül ajouta : Pourquoi avez-vous conjuré contre moi, vous et le fils d’Isaï ? Pourquoi lui avez-vous donné des pains et une épée ? et pourquoi avez-vous consulté Dieu pour lui, afin qu’il s’élevât contre moi, lui qui ne cesse point jusqu’aujourd’hui de chercher des moyens pour me perdre ?

14 Achimélech répondit au roi : Y a-t-il ; quelqu’un entre tous vos serviteurs qui vous soit aussi fidèle que David, lui qui est le gendre du roi, qui marche pour exécuter vos ordres, et qui a tant d’autorité dans votre maison ?

15 Est-ce d’aujourd’hui que j’ai commencé à consulter le Seigneur pour lui ? J’étais bien éloigné de prétendre rien faire en cela contre votre service ; et je prie le roi de ne pas concevoir un soupçon si désavantageux ni de moi, ni de toute la maison de mon père : car pour ce qui est de ce que vous dites présentement contre David, votre serviteur n’en a su quoi que ce soit.

16 Le roi lui dit : Vous mourrez présentement, Achimélech, vous et toute la maison de votre père.

17 Et il dit ensuite aux gardes qui l’environnaient : Tournez vos armes contre les prêtres du Seigneur, et tuez-les : car ils sont d’intelligence avec David. Ils savaient bien qu’il s’enfuyait, et ils ne m’en ont point donné avis. Mais les officiers du roi ne voulurent point porter leurs mains sur les prêtres du Seigneur.

18 Alors le roi dit a Doëg : Vous, Doëg, allez et jetez-vous sur ces prêtres. Doeg, Iduméen, se tournant contre les prêtres,