Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/232

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


soyez le chef de tous ceux qui habitent dans le pays de Galaad.

9 Jephté leur répondit : Si c’est avec un désir sincère que vous venez m’engager à combattre pour vous contre les enfants d’Ammon, en cas que le Seigneur me les livre entre les mains, serai-je votre prince ?

10 Ils lui répondirent : Que le Seigneur qui nous entend, soit entre vous et nous, et soit témoin que nous voulons accomplir ce que nous vous promettons !

11 Jephté s’en alla donc avec les principaux de Galaad, et tout le peuple l’élut pour son prince. Jephté ayant fait d’abord devant le Seigneur toutes ses protestations à Maspha,

12 il envoya ensuite des ambassadeurs au roi des enfants d’Ammon, pour lui dire de sa part : Qu’y a-t-il de commun entre vous et moi ? Pourquoi êtes-vous venu m’attaquer et ravager mon pays ?

13 Le roi des Ammonites leur répondit : C’est parce qu’Israël venant d’Egypte m’a pris mon pays depuis les confins de l’Arnon jusqu’au Jaboc et jusqu’au Jourdain. Rendez-le-moi donc maintenant de vous-même, et demeurons en paix.

14 Jephté donna de nouveau ses ordres aux ambassadeurs, et leur commanda de dire au roi des Ammonites :

15 Voici ce que dit Jephté : Les Israélites n’ont pris ni le pays de Moab, ni le pays des enfants d’Ammon :

16 mais lorsqu’ils sortirent d’Egypte, ils marchèrent par le désert jusqu’à la mer Rouge, et étant venus à Cadès,

17 ils envoyèrent des ambassadeurs au roi d’Edom, et lui firent dire : Laissez-nous passer par votre pays. Et le roi d’Edom ne voulut point leur accorder ce qu’ils demandaient. Ils envoyèrent aussi des ambassadeurs au roi de Moab, qui les méprisa, et ne voulut point leur donner passage. Ils demeurèrent donc à Cadès ;

18 et ayant côtoyé le pays d’Edom et le pays de Moab, ils vinrent par le côté oriental du pays de Moab se camper au deçà de l’Arnon, sans vouloir entrer dans le pays de Moab : car l’Arnon est la frontière de la terre de Moab.

19 Les Israélites envoyèrent ensuite des ambassadeurs vers Séhon, roi des Amorrhéens, qui habitait dans Hésébon, pour lui dire : Laissez-nous passer par vos terres jusqu’au Jourdain.

20 Séhon méprisant comme les autres la demande des Israélites, leur refusa le passage par ses terres ; et ayant assemblé une armée d’une multitude innombrable, il marcha contre les Israélites à Jasa, et s’opposa à leur passage de toutes ses forces.

21 Mais le Seigneur le livra entre les mains d’Israël avec toute son armée, et Israël le défit et se rendit maître de toutes les terres des Amorrhéens qui habitaient en ce pays-là,

22 et de tout ce qui était renfermé dans leurs limites depuis l’Arnon jusqu’au Jaboc, et depuis le désert jusqu’au Jourdain.

23 Ainsi le Seigneur, le Dieu d’Israël, a ruiné les Amorrhéens, lorsque les Israélites, qui étaient son peuple, combattaient contre eux ; et vous prétendez maintenant que les terres que possède le peuple de Dieu vous appartiennent !

24 Ne croyez-vous pas avoir droit de posséder ce qui appartient à Chamos, votre dieu ? Il est de même bien juste que nous possédions ce que le Seigneur, notre Dieu, s’est acquis par ses victoires.

25 Est-ce que vous êtes plus considérable que Halac, fils de Séphor, roi de Moab ? Ou pouvez-vous faire voir qu’il ait formé contre les Israélites les plaintes que vous formez présentement, ou qu’il leur ait pour cela déclaré la guerre,

26 tant qu’Israël a habité dans Hésébon et dans ses villages, dans Aroër et dans les villages qui en dépendent, ou dans toutes les villes qui sont le long du Jourdain, pendant trois cents ans ? D’où vient que pendant tout ce temps-là vous n’avez fait aucune démarche pour rentrer dans ces droits prétendus ?

27 Ce n’est donc point moi qui vous fais injure ; mais c’est vous qui me la faites, en me déclarant une guerre injuste. Que le Seigneur soit notre arbitre, et qu’il décide aujourd’hui ce différend entre Israël et les enfants d’Ammon.

28 Mais le roi des enfants d’Ammon ne voulut point se rendre à ce que Jephté lui avait fait dire par ses ambassadeurs.

29 Après cela donc l’Esprit du Seigneur se saisit de Jephté ; de sorte qu’allant par tout le pays de Galaad et de Manassé, il passa de Maspha de Galaad jusqu’aux enfants d’Ammon,

30 et fit ce voeu au Seigneur : Seigneur ! si vous livrez entre mes mains les enfants d’Ammon,

31 je vous offrirai en holocauste le premier qui sortira de la porte de ma maison, et qui viendra au-devant de moi, lorsque je retournerai victorieux du pays des enfants d’Ammon.

32 Jephté passa ensuite dans les terres des enfants d’Ammon pour les combattre ; et le Seigneur les livra entre ses mains.

33 Il prit et ravagea vingt villes depuis Aroër jusqu’à Mennith, et jusqu’à Abel, qui est planté de vignes. Les enfants d’Ammon perdirent dans cette défaite un grand nombre d’hommes, et ils furent désolés par les enfants d’Israël.

34 Mais lorsque Jephté revenait de Maspha dans sa maison, sa fille qui était unique, parce qu’il n’avait point eu d’autres enfants qu’elle, vint au-devant de lui en dansant au son des tambours.

35 Jephté l’ayant vue, déchira ses vêtements, et dit : Ah ! malheureux que je