Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/230

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



26 Cependant Gaal, fils d’Obed, vint avec ses frères, et passa à Sichem ; et les Sichimites à son arrivée ayant pris une nouvelle confiance,

27 sortirent en campagne, ravagèrent les vignes, foulèrent aux pieds les raisins, et dansant et chantant, ils entrèrent dans le temple de leur dieu, où parmi les festins et les pots ils faisaient des imprécations contre Abimélech ;

28 et Gaal, fils d’Obed, criait à haute voix : Qui est Abimélech ? et quelle est la ville de Sichem pour être assujettie à Abimélech ? N’est-il pas fils de Jérobaal ? et cependant il a établi un Zébul, son serviteur, pour gouverner sous lui ceux de la maison d’Hémor, père de Sichem. Pourquoi donc serons-nous assujettis à Abimélech ?

29 Plût à Dieu que quelqu’un me donnât l’autorité sur ce peuple pour exterminer Abimélech ! Cependant on vint dire à Abimélech : Assemblez une grande armée, et venez.

30 Zébul, gouverneur de la ville, ayant entendu ces discours de Gaal, fils d’Obed, entra dans une grande colère,

31 et envoya en secret des courriers à Abimélech, pour lui dire : Gaal, fils d’Obed, est venu à Sichem avec ses frères, et il presse la ville de se déclarer contre vous.

32 Venez donc de nuit avec les troupes qui sont avec vous ; tenez-vous caché dans les champs ;

33 et au point du jour, lorsque le soleil se lèvera, venez fondre sur la ville. Gaal sortira contre vous avec ses gens, et alors usez de vos forces contre lui.

34 Abimélech ayant donc marché de nuit avec toute son armée, dressa des embuscades en quatre endroits près de Sichem.

35 Gaal, fils d’Obed, étant sorti de la ville, se tint à l’entrée de la porte, et Abimélech sortit de l’embuscade avec toute son armée.

36 Gaal ayant aperçu les gens d’Abimélech, dit a Zébul : Voilà bien du monde qui descend des montagnes. Zébul lui répondit : Ce sont les ombres des montagnes, qui vous paraissent des têtes d’hommes, et c’est là ce qui vous trompe.

37 Gaal lui dit encore : Voilà un grand peuple qui sort du milieu de la terre, et j’en vois venir une grande troupe par le chemin qui regarde le chêne.

38 Zébul lui répondit : Où est maintenant cette audace avec laquelle vous disiez : Qui est Abimélech, pour nous tenir assujettis à lui ? Ne sont-ce pas là les gens que vous méprisiez ? Sortez donc, et combattez contre eux.

39 Gaal sortit ensuite à la vue de tout le peuple de Sichem, et combattit contre Abimélech.

40 Mais Abimélech le contraignit de fuir, le poursuivit et le chassa jusqu’à la ville ; et plusieurs de ses gens furent tués jusqu’a la porte de Sichem.

41 Abimélech s’arrêta ensuite à Ruma ; et Zébul chassa de la ville Gaal avec ses gens, et ne souffrit plus qu’il y demeurât.

42 Le lendemain le peuple de Sichem se mit en campagne, et Abimélech en ayant eu nouvelle,

43 mena son armée contre les Sichimites, la divisa en trois bandes, et leur dressa des embuscades dans les champs. Lorsqu’il vit que les habitants sortaient de la ville, il se leva de l’embuscade,

44 il les chargea vivement avec ses troupes, et il vint assiéger la ville. Cependant les deux autres corps de son armée poursuivaient les ennemis qui fuyaient çà et là dans la campagne.

45 Abimélech attaqua la ville pendant tout ce jour ; et l’ayant prise il en tua tous les habitants, et la détruisit d’une telle sorte qu’il sema du sel au lieu où elle avait été.

46 Ceux qui habitaient dans la tour de Sichem ayant appris ceci, entrèrent dans le temple de leur dieu Bérith, où ils avaient fait alliance avec lui : ce qui avait fait donner à ce lieu le nom de Bérith ; et ce lieu était extrêmement fort.

47 Abimélech ayant appris de son côté, que tous ceux de cette tour s’étaient réfugiés et renfermés tous ensemble en un seul lieu,

48 il monta sur la montagne de Selmon avec tous ses gens, coupa une branche d’arbre avec une hache, la mit sur son épaule, et dit à ses compagnons : Faites promptement ce que vous m’avez vu faire.

49 Ils coupèrent donc tous à l’envi des branches d’arbres, et suivirent leur chef ; et environnant cette forteresse, ils y mirent le feu, qui y prit d’une telle force, que mille personnes, tant hommes que femmes, qui demeuraient dans cette tour de Sichem, y furent tous étouffés par le feu ou par la fumée.

50 Abimélech marcha de là vers la ville de Thèbes, qu’il investit et assiégea avec son armée, et la prit.

51 Il y avait au milieu de la ville une haute tour, où tous les principaux de la ville, hommes et femmes, s’étaient réfugiés : ils avaient bien fermé et barricadé la porte, et étaient montés sur le haut de la tour pour se défendre par les créneaux.

52 Abimélech était au pied de la tour combattant vaillamment ; et s’approchant de la porte, il tâchait d’y mettre le feu.

53 En même temps une femme jetant d’en haut un morceau d’une meule de moulin, cassa la tête à Abimélech, et lui en fit sortir la cervelle.

54 Aussitôt il appela son écuyer, et lui dit : Tirez votre épée, et tuez-moi, de