Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/206

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et détruit la ville de Haï (car il avait traité Haï et le roi de Haï comme il avait traité Jéricho et le roi de Jéricho), et que les Gabaonites les abandonnant avaient passé du côté des enfants d’Israël, et avaient fait alliance avec eux ;

2 il fut saisi d’une grande crainte. Car Gabaon était une grande ville, comme une des villes royales, et plus grande que la ville de Haï, et tous les gens de guerre de cette ville étaient très-vaillants.

3 Alors donc Adonisédec, roi de Jérusalem, envoya vers Oham, roi d’Hébron, vers Pharâm, roi de Jérimoth, vers Japhia, roi de Lachis, vers Dabir, roi d’Eglon, et leur fit dire :

4 Venez avec moi, et me donnez du secours, afin que nous prenions Gabaon et que nous nous en rendions les maîtres, parce qu’elle a passé du côté de Josué et des enfants d’Israël.

5 Ainsi ces cinq rois des Amorrhéens s’unirent ensemble, le roi de Jérusalem, le roi d’Hébron, le roi de Jérimoth, le roi de Lachis, le roi d’Eglon, et ils marchèrent avec toutes leurs troupes ; et ayant campé près de Gabaon, ils l’assiégèrent.

6 Or les habitants de Gabaon voyant leur ville assiégée, envoyèrent à Josué, qui était alors dans le camp près de Galgala, et lui dirent : Ne refusez pas votre secours à vos serviteurs ; venez vite, et délivrez-nous par l’assistance que vous nous donnerez : car tous les rois des Amorrhéens qui habitent dans les montagnes, se sont unis contre nous.

7 Josué partit donc de Galgala, et avec lui tous les gens de guerre de son armée, qui étaient très-vaillants.

8 Et le Seigneur dit à Josué : Ne les craignez point : car je les ai livrés entre vos mains, et nul d’eux ne pourra vous résister.

9 Josué étant donc venu toute la nuit de Galgala, se jeta tout d’un coup sur eux :

10 et le Seigneur les épouvanta et les mit tous en désordre à la vue d’Israël ; et Israël en fit un grand carnage près de Gabaon. Il les poursuivit par le chemin qui monte vers Beth-horon, et les tailla en pièces jusqu’à Azéca et Macéda.

11 Et lorsqu’ils fuyaient devant les enfants d’Israël, et qu’ils étaient dans la descente de Beth-horon, le Seigneur fit tomber du ciel de grosses pierres sur eux jusqu’à Azéca ; et cette grêle de pierres qui tomba sur eux, en tua beaucoup plus que les enfants d’Israël n’en avaient passé au fil de l’épée.

12 Alors Josué parla au Seigneur, en ce jour auquel il avait livré les Amorrhéens entre les mains des enfants d’Israël, et il dit en leur présence : Soleil, arrête-toi sur Gabaon ; lune, n’avance point sur la vallée d’Aïalon.

13 Et le soleil et la lune s’arrêtèrent jusqu’à ce que le peuple se fût vengé de ses ennemis. N’est-ce pas ce qui est écrit au livre des Justes ? Le soleil s’arrêta donc au milieu du ciel, et ne se hâta point de se coucher durant l’espace d’un jour.

14 Jamais jour ni devant ni après ne fut si long que celui-là, le Seigneur obéissant alors à la voix d’un homme, et combattant pour Israël.

15 Josué retourna ensuite au camp de Galgala avec tout Israël.

16 Car les cinq rois s’étaient sauvés par la fuite, et s’étaient cachés dans une caverne de la ville de Macéda.

17 Et l’on vint dire à Josué, qu’on avait trouvé les cinq rois cachés dans une caverne de la ville de Macéda.

18 Alors Josué donna cet ordre à ceux qui l’accompagnaient : Roulez de grandes pierres à l’entrée de la caverne, et laissez des hommes intelligents pour garder ceux qui y sont cachés.

19 Mais pour vous, ne vous arrêtez point ; poursuivez l’ennemi, tuez les derniers des fuyards, et ne souffrez pas qu’ils se sauvent dans leurs villes, puisque le Seigneur, votre Dieu, vous les a livrés entre les mains.

20 Les ennemis ayant donc été tous défaits et taillés en pièces, sans qu’il en demeurât presque un seul, ceux qui purent échapper des mains d’Israël, se retirèrent dans les villes fortes :

21 et toute l’armée revint sans aucune perte et en même nombre vers Josué à Macéda, où le camp de ce corps d’armée était alors ; et nul n’osa seulement ouvrir la bouche contre les enfants d’Israël.

22 Alors Josué fit ce commandement : Ouvrez la caverne, et amenez devant moi les cinq rois qui y sont cachés.

23 Ses gens firent ce qui leur avait été commandé ; et faisant sortir de la caverne les cinq rois, ils les lui amenèrent, le roi de Jérusalem, le roi d’Hébron, le roi de Jérimoth, le roi de Lachis et le roi d’Eglon.

24 Et après qu’ils eurent été amenés en sa présence, il convoqua tout le peuple d’Israël, et s’adressant aux principaux officiers de l’armée qui étaient avec lui, leur dit : Allez, et mettez le pied sur le cou de ces rois. Ils y allèrent, et pendant qu’ils leur tenaient le pied sur la gorge,

25 Josué ajouta : N’ayez point de peur, bannissez toute crainte, ayez de la fermeté, et armez-vous de courage : car c’est ainsi que le Seigneur traitera tous les ennemis que vous avez à combattre.

26 Après cela Josué frappa ces rois, et les tua, et les fit ensuite attacher à cinq potences, où ils demeurèrent pendus jusqu’au soir.

27 Et lorsque le soleil se couchait, il commanda à ceux qui l’accompagnaient de les descendre de la potence ; et les ayant descendus, ils les jetèrent dans la caverne où ils avaient été cachés, et mi-