Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/150

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avait demandé, ils mirent ensemble un veau et un bélier sur chaque autel.

3 Et Balaam dit à Balac : Demeurez un peu auprès de votre holocauste, jusqu’à ce que j’aille voir si le Seigneur se présentera à moi, afin que je vous dise tout ce qu’il me commandera.

4 S’en étant allé promptement, Dieu se présenta à lui. Et Balaam dit au Seigneur : J’ai dressé sept autels, et j’ai mis un veau et un bélier sur chacun.

5 Mais le Seigneur lui mit la parole dans la bouche, et lui dit : Retournez à Balac, et vous lui direz ces choses.

6 Etant retourné, il trouva Balac debout auprès de son holocauste, avec tous les princes des Moabites ;

7 et commençant à prophétiser, il dit : Balac, roi des Moabites, m’a fait venir d’Aram, des montagnes de l’orient ; Venez, m’a-t-il dit, et maudissez Jacob ; hâtez-vous de détester Israël.

8 Comment maudirai-je celui que Dieu n’a point maudit ? Comment détesterai-je celui que le Seigneur ne déteste point ?

9 Je le verrai du sommet des rochers, je le considérerai du haut des collines. Ce peuple habitera tout seul, et il ne sera point mis au nombre des nations.

10 Qui pourra compter la multitude des descendants de Jacob innombrable comme la poussière, et connaître le nombre des enfants d’Israël ? Que je meure de la mort des justes, et que la fin de ma vie ressemble à la leur.

11 Alors Balac dit à Balaam : Qu’est-ce que vous faites ? Je vous ai fait venir pour maudire mes ennemis, et au contraire vous les bénissez.

12 Balaam lui répondit : puis-je dire autre chose que ce que le Seigneur m’aura commandé ?

13 Balac lui dit donc : Venez avec moi en un autre lieu, d’où vous voyiez une partie d’Israël, sans que vous puissiez le voir tout entier, afin qu’étant là vous le maudissiez.

14 Et l’ayant mené en un lieu fort élevé sur le haut de la montagne de Phasga, Balaam y dressa sept autels, mit sur chaque autel un veau et un bélier,

15 et dit à Balac : Demeurez ici auprès de votre holocauste, jusqu’à ce que j’aille voir si je rencontrerai le Seigneur.

16 Le Seigneur s’étant présenté devant Balaam, lui mit la parole dans la bouche, et lui dit : Retournez à Balac, et vous lui direz ces choses.

17 Balaam étant retourné, trouva Balac debout auprès de son holocauste, avec les princes des Moabites. Alors Balac lui demanda : Que vous a dit le Seigneur ?

18 Mais Balaam commençant à prophétiser, lui dit : Levez-vous, Balac, et écoutez ; prêtez l’oreille, fils de Séphor.

19 Dieu n’est point comme l’homme, pour être capable de mentir ; ni comme le fils de l’homme, pour être sujet au changement. Quand donc il a dit une chose, ne la fera-t-il pas ? quand il a parlé, n’accomplira-t-il pas sa parole ?

20 J’ai été amené ici pour bénir ce peuple ; je ne puis m’empêcher de le bénir.

21 Il n’y a point d’idole dans Jacob, et on ne voit point de statue dans Israël. Le Seigneur, son Dieu, est avec lui, et on entend déjà parmi eux le son des trompettes, pour marque de la victoire de leur roi.

22 Dieu l’a fait sortir de l’Egypte, et sa force est semblable à celle du rhinocéros.

23 Il n’y a point d’augures dans Jacob, ni de devins dans Israël. On dira en son temps à Jacob et à Israël ce que Dieu aura fait parmi eux.

24 Ce peuple s’élèvera comme une lionne, il s’élèvera comme un lion ; il ne se reposera point jusqu’à ce qu’il dévore sa proie, et qu’il boive le sang de ceux qu’il aura tués.

25 Balac dit alors à Balaam : Ne le maudissez point ; mais ne le bénissez point aussi.

26 Balaam lui répondit ; Ne vous ai-je pas dit que je ferais tout ce que Dieu me commanderait ?

27 Venez, lui dit Balac, et je vous mènerai à un autre lieu, pour voir s’il ne plairait point à Dieu que vous les maudissiez de cet endroit-là.

28 Et après qu’il l’eut mené sur le haut de la montagne de Phogor, qui regarde vers le désert,

29 Balaam lui dit : Faites-moi dresser ici sept autels, et préparez autant de veaux et autant de béliers.

30 Balac fit ce que Balaam lui avait dit ; et il mit un veau et un bélier sur chaque autel.



BALAAM voyant que le Seigneur voulait qu’il bénît Israël, n’alla plus comme auparavant pour chercher à faire ses augures ; mais tournant le visage vers le désert,

2 et élevant les yeux, il vit Israël campé dans ses tentes, et distingué par tribus. Alors l’esprit de Dieu s'étant saisi de lui,

3 il commença à prophétiser, et à dire : Voici ce que dit Balaam, fils de Béor ; voici ce que dit l’homme qui a l’œil fermé ;

4 voici ce que dit celui qui entend les paroles de Dieu, qui a vu les visions du Tout-Puissant, qui tombe, et qui en tombant a les yeux ouverts :

5 Que vos pavillons sont beaux, ô Jacob ! que vos tentes sont belles, ô Israël !

6 Elles sont comme des vallées couvertes de grands arbres ; comme des jardins le long des fleuves, toujours arrosés d’eaux ; comme des tentes que le Sei-